En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Cardio3 BioSciences annonce les résultats de l’administration du NKG2D en phase I

Publication: Avril 2015

Partagez sur
 
L’étude de phase I de la Société destinée à évaluer sa sécurité et sa faisabilité chez les patients cancéreux...
 

l’administration du NKG2D au premier patient de l’étude de phase I n’a entraîné aucun effet indésirable à court terme

- Aucune toxicité à court terme suite à un ciblage non tumoral n’a été observée jusqu’à présent chez le premier patient à la suite de l’administration d’une dose unique de NKG2D CAR T-cell, ce qui représente une étape importante dans l’évaluation de la thérapie.

- L’inclusion échelonnée de deux patients supplémentaires est prévue après une période de suivi de 30 jours du patient initial.

- L’essai effectué est une étude d’augmentation de la dose destinée à évaluer la sécurité et la faisabilité d’une thérapie CAR T-cell chez des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë ou de myélome multiple.

Mont-Saint-Guibert, Belgique — Cardio3 BioSciences, dont le nom changera prochainement en Celyad, annonce aujourd’hui l’administration de sa thérapie NKG2D CAR T-cell au premier patient inclus dans l’étude de phase I de la Société destinée à évaluer sa sécurité et sa faisabilité chez les patients cancéreux souffrant de leucémie myéloïde aiguë (LMA) ou de myélome multiple (MM).

Cette étude de phase I est une étude d’augmentation de la dose. Aucun effet indésirable à court terme n’a été observé chez le patient après l’administration de la première dose de NKG2D CAR T- cell. L’inclusion échelonnée préalablement définie de deux patients supplémentaires à un niveau de dose identique est prévue après une évaluation de sécurité supplémentaire de 30 jours du premier patient.

Dr Christian Homsy, CEO de Cardio3 BioSciences, commente :

« L’administration au premier patient inclus dans notre étude de phase I évaluant NKG2D CAR T-cell marque une étape importante dans le développement de notre programme immuno-oncologique. Une fois l’évaluation de sécurité préliminaire de 30 jours terminée, nous prévoyons de poursuivre l’enrôlement dans l’étude afin de continuer à évaluer la sécurité de la thérapie et, nous l’espérons, son efficacité. Nous pensons que NKG2D CAR T-cell présente le potentiel de devenir une nouvelle option de traitement viable pour les patients atteints de cancers, avec une application possible chez les patients atteints de lésions cancéreuses hématologiques et au-delà. »

Dr Vincent Brichard, vice-président Immuno-oncologie au sein de Cardio3 BioSciences, ajoute :

« L’absence d’effets indésirables à court terme du NKG2D CAR T-cell observée dans les premiers jours suivant l’administration au premier patient est une étape importante dans l’évaluation initiale du profil de sécurité de la thérapie. Conformément à la conception de l’étude, le premier patient sera étroitement surveillé les 30 prochains jours avant d’étendre l’inclusion à deux patients supplémentaires au même niveau de dose. Nous administrerons ensuite le niveau de dose suivant à une deuxième cohorte de patients. L’étude d’augmentation de la dose prévoit l’inclusion d’environ 24 patients au total et nous sommes impatients de pouvoir fournir des informations sur l’état d’avancement de l’étude. »

http://www.c3bs.com/fr

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique