En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Cardio3 BioSciences a reçu une notification d’acceptation de l’USPTO

Publication: Avril 2015

Partagez sur
 
Pour le premier brevet couvrant les lymphocytes T TCR-déficients conçus pour exprimer un récepteur antigénique chimérique...
 

Cardio3 BioSciences (C3BS) (Euronext Bruxelles et Paris : CARD), un leader du développement de thérapies cellulaires ciblant des indications cardiovasculaires et l’oncologie, a annoncé aujourd’hui avoir reçu une notification d’acceptation de la part de l’Office américain des marques et brevets (U.S. Patent and Trademark Office, en abrégé « USPTO ») concernant un brevet relatif aux lymphocytes T TCR-déficients conçus pour exprimer un Récepteur Antigénique Chimérique (Chimeric Antigen Receptor, CAR). Cette demande de brevet est la première, parmi la série des demandes déposées, à avoir été acceptée. Ce brevet renforce la protection de la technologie lymphocytes T allogéniques de la Société. Cardio3 BioSciences a déposé plusieurs autres demandes de brevets en rapport avec cette technologie. Ces demandes sont actuellement à des phases diverses d’examen par l’USPTO.

La technologie allogénique a le potentiel d’optimiser les immunothérapies CAR T-Cell qui ciblent le cancer en permettant la fabrication de cellules disponibles et prêtes à l’emploi pour le traitement des patients et ce, sans nécessiter de compatibilité génétique.

La demande de brevet acceptée vient directement compléter et renforcer le portefeuille de propriété intellectuelle de Cardio3 BioSciences dans le domaine des thérapies CAR T-Cell. Les revendications de ce brevet couvrent largement les lymphocytes T (TCR)-déficients (ceux qui ne possèdent pas suffisamment de TCR fonctionnels), et qui ont été traités pour exprimer un récepteur non-TCR, c’est-à-dire une fraction de fixation du ligand attachée à une fraction immune de signalement. Nous pensons que le brevet accepté constituera une protection précieuse pour la Société, puisqu’il ne se limite pas à revendiquer des méthodes spécifiques de génération des lymphocytes T allogéniques, comme la modification du génome et l’ingénierie génétique. La Société pense que ce brevet constituera un élément important du portefeuille de propriété intellectuelle couvrant le développement de CAR T-Cells allogéniques et leur utilisation dans le domaine des immunothérapies.

Cette demande de brevet porte le No. 13/502,978 aux États-Unis et fait partie du portefeuille de brevets appartenant à Dartmouth College donné en licence exclusive à Cardio3 BioSciences suite à l’acquisition d’OnCyte annoncée le 6 janvier 2015.

Le Dr Christian Homsy, Directeur général de Cardio3 BioSciences, commente : « Nous sommes extrêmement heureux d’avoir reçu la notification d’acceptation de l’USPTO pour cette demande de brevet concernant les lymphocytes T TCR-déficients conçus pour exprimer un CAR, et nous cherchons activement à obtenir une couverture dans d’autres pays. À notre connaissance, il s’agit de la toute première acceptation concernant les lymphocytes T TCR-déficients propres à une utilisation dans les thérapies CAR T allogéniques. Nous ne connaissons aucune autre technologie en cours de développement pour la fabrication de lymphocytes T allogéniques. En outre, le brevet fournit une large protection car il ne se limite pas à des méthodes spécifiques de génération des lymphocytes T allogéniques, comme la modification du génome et le génie génétique ».

Le Dr Homsy a poursuivi en affirmant : « Notre plateforme lymphocytes T allogéniques constitue un actif de grande valeur dans notre portefeuille et nous nous réjouissons de poursuivre le développement de cette plateforme, pour laquelle nous nous attendons à avoir nos premières CAR T-Cells allogéniques en clinique à la fin de 2016 ou début 2017. Nous pensons qu’avec l’acquisition d’OnCyte, nous avons la bonne technologie pour entrer dans ce domaine hautement concurrentiel et très prometteur ».

Le pipeline de Cardio3 BioSciences comprend trois thérapies CAR T-Cell autologues qui ont le potentiel de cibler un large éventail de tumeurs solides et de cancers du sang. Le produit-phare de la Société en oncologie, le CAR-NKG2D, est une thérapie autologue censée entrer en Phase I de test clinique pour certains cancers hématologiques au deuxième trimestre 2015, suite à la réception par OnCyte d’une autorisation de nouveau médicament de recherche (Investigational New Drug, IND) de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis en juillet 2014.

La plateforme CAR T-Cell allogénique de la Société présente le potentiel d’une application à grande échelle, car elle ne s’applique pas uniquement aux produits candidats CAR de la Société, mais peut également s’appliquer à la génération de thérapies CAR T-Cell allogéniques à partir de technologies CAR externes qui sont actuellement en phase de développement.

Le Dr Charles Sentman, Professeur de microbiologie et d’immunologie, et Directeur du Center for Synthetic Immunity à la Geisel School of Medicine du Dartmouth College, et développeur en chef de la technologie de la plateforme.

CAR T-Cell allogénique de Cardio3 BioSciences, a commenté : « En développant cette plateforme CAR T-Cell allogénique, nous traitons un besoin médical important et non satisfait en permettant potentiellement la fabrication de cellules d’immunothérapies disponibles et prêtes à l’emploi pour le traitement d’un grand nombre de patients atteints du cancer. De plus, cette technologie est applicable aux thérapies CAR existantes comme aux nouvelles thérapies CAR, ce qui signifie que les thérapies autologues actuelles peuvent être transformées en traitements allogéniques et fabriqués pour une utilisation auprès d’un large public »

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: