En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Les disjoncteurs miniatures : ABB va franchir le milliard

Publication: Janvier 2015

Partagez sur
 
ABB a célèbré le 90ème anniversaire de l’invention du disjoncteur miniature...
 

Cette invention a été brevetée en novembre 1924 en Allemagne, par Hugo Stotz et son ingénieur en chef, Heinrich Schachtner. À l’heure où de plus en plus de foyers découvraient l’électricité, l’innovation d’ABB a apporté plus de sécurité et d’efficacité.

La plupart des foyers disposent de disjoncteurs miniatures pour couper l’électricité et protéger les personnes et les équipements contre les incendies électriques. À la manière d’un policier qui interrompt la circulation à un croisement après un accident, ces disjoncteurs permettent de couper le courant en cas de dysfonctionnement du système électrique d’un foyer ou d’un bâtiment.

Une solution brevetée en Allemagne, il y a 90 ans

Au début des années 20, quand M. Stotz et M. Schachtner travaillent sur ce qui deviendra leur invention phare, de plus en plus de foyers découvraient l’électricité. À l’époque, les fusibles (un fil de métal fondant en cas de surintensité) étaient considérés comme une technologie de pointe dans le domaine de la protection des bâtiments contre les incendies électriques.

Cependant, l’inconvénient majeur d’une protection par fusible est qu’il faut le remplacer après chaque défaut. M. Stotz et M. Schachtner ont amorcé une véritable révolution en combinant les déclencheurs thermiques et magnétiques au sein d’une unité unique et réutilisable, capable de couper des courants élevés sans remplacements fréquents d’équipements.

L’électricité est partout. Sans l’invention des disjoncteurs miniatures, une telle avancée aurait été impossible, puisque chaque surcharge aurait nécessité un remplacement de fusible. L’éclairage et l’électroménager fonctionnent en toute sécurité, car les disjoncteurs miniatures détectent et coupent presque instantanément tout courant dangereux.

Des températures capables de faire fondre la roche

Quand un disjoncteur miniature ABB détecte un court-circuit ou une surcharge, il se déclenche et coupe le courant en moins de 10 millisecondes, soit 10 fois plus rapidement qu’un clin d’œil. Dans une telle situation, le disjoncteur est soumis à une chaleur intense, comprise entre 5 000 °C et 6 000 °C, soit des températures capables de faire fondre la roche. Pour que l’électricité revienne, il suffit de réenclencher l’interrupteur qui s’est déclenché.

L’innovation encore et toujours

Hugo Stotz, inventeur et entrepreneur, crée son entreprise en 1891 et la revend en 1918 au Suisse Brown Boveri & Cie, tout en occupant le poste de directeur jusqu’en 1929. La production en série commence en 1928. C’est un véritable succès puisque l’appareil peut être très simplement vissé sur les systèmes existants utilisant des fusibles, sans qu’il soit nécessaire de modifier l’installation électrique.

Cette année-là, M. Stotz et son équipe œuvraient déjà au perfectionnement de cette technologie. Ils conçoivent un disjoncteur spécial qui gère les charges de courants de démarrage plus élevés, notamment pour les moteurs. Cela ouvre la voie à diverses applications industrielles où les disjoncteurs miniatures sont aussi répandus que dans les foyers.

Depuis, la société, devenue ABB, a produit plus de 950 millions de disjoncteurs miniatures. La barre du milliard sera dépassée en 2015 et confortera ainsi encore la position de leader qu’occupe ABB avec cette technologie.

Au fil du temps, ABB a continué de développer cette technologie, tout en suivant le rythme des évolutions des normes et possède aujourd’hui une des gammes les plus larges du marché couvrant les applications les plus critiques, telles que le nucléaire, les data centers, le ferroviaire et la pétrochimie.

http://www.abb.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique