En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Airinov : de la grange à la cour des grands

Publication: Décembre 2014

Partagez sur
 
Airinov revient sur son histoire...
 

Beaucoup de belles histoires de start-up américaines naissent dans des garages de la Silicon Valley. Airinov est une aventure entrepreneuriale qui a démarré entre la paille et les outils, dans une grange poitevine en 2010. Retour sur le parcours de cette jeune société française pleine de promesses.

Airinov, une belle success-story à la française...

Cette idée d’entreprise est le fruit d’une rencontre : celle de Romain Faroux, fils d’agriculteurs, avec Florent Mainfroy et Corentin Chéron, passionnés de drones tous deux issus de la même école d’ingénieurs : l’ESIEA (Ecole Supérieure d’Informatique, Electronique, Automatique). C’est en 2010 dans la grange de la propriété des parents de Romain, exploitants agricoles en Poitou-Charentes, que tout a commencé pour Airinov. A ce moment-là, il n’y a ni drone, ni capteur, ni modèle agronomique, ni législation pour encadrer les vols de drones. Mais il y a l’intuition très claire que le drone pourra bientôt apporter une aide précieuse aux agriculteurs. L’idée est là, mais tout reste à faire.

Cette même année, les trois créateurs d’entreprise sont lauréats du Concours National d’Aide à la Création d’Entreprises Innovantes organisé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et Oséo. Grâce à ce prix, ils financent une étude de marché, et pendant cette période, font la rencontre des chercheurs de l’INRA. Ils passent avec l’institut un partenariat « Recherche et Développement » pour travailler sur l’exploitation des images acquises par le drone à des fins agricoles. C’est depuis leur partenaire historique.

A cette période, le drone était encore un prototype conçu par les deux ingénieurs. Mais le bouche-a-oreille commence à faire effet sur le terrain, et les premiers clients arrivent, notamment grâce aux coopératives agricoles de Poitou-Charentes qui parlent du service à leurs adhérents. L’entreprise entame alors une période de croissance, et tout se précipite : premiers recrutements, développement de l’activité commerciale dans le pays, et surtout une levée de fonds de 1,6 million d’euros auprès de l’industriel Parrot en février 2014.

Airinov ne s’est donc pas contenté de rendre accessible et réelle la technologie du drone en agriculture, mais s’est investi dans la structuration d’une véritable offre clé en main à destination du plus grand nombre, sans renier sa promesse de proximité. Ainsi s’est affirmée sa position de pionnier et leader du marché.

...loin de se terminer !

Airinov a abandonné la construction de drones pour se concentrer sur le capteur et les modèles agronomiques, atouts majeurs de leur offre au secteur agricole, ainsi que sur leur modèle de distribution pour rester proche des agriculteurs. La société est passée de 3 à 24 collaborateurs en 4 ans, est au service de plus de 3.000 agriculteurs sur tout le territoire français et a même récemment lancé son réseau d’opérateurs : le réseau Agridrone, qui compte un nombre croissant de membres issus pour la plupart du monde agricole (entrepreneurs de travaux agricoles, techniciens de coopératives ou de négoces, conseillers de Chambres d’Agriculture).

Et cela ne s’arrête pas là, la société continue de recruter, et se trouve d’ailleurs actuellement en recherche active d’ingénieurs informatiques performants. Mais aussi et surtout, elle vient de commencer son développement au-delà des frontières françaises, et brandit ainsi l’étendard de l’innovation française à l’étranger. Depuis peu, les capteurs développés par Airinov (multiSPEC 4C) sont présents chez les distributeurs internationaux des produits senseFly, et des données agricoles d’utilisateurs du monde entier commencent à revenir vers Paris pour y être traitées par nos experts français.

To be continued...

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique