En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La Plateforme RSE renouvelle ses organes de gouvernance

Publication: Décembre 2014

Partagez sur
 
Après un an et demi d’existence...
 

Réunie en séance plénière dans une composition légèrement modifiée suite à de nouvelles nominations de membres décidées par le Commissaire général de France Stratégie, dans le cadre du processus annuel de renomination qui lui revient, la Plateforme nationale RSE a élu un nouveau Bureau, un nouveau Président et deux Vice-présidents.

Le Bureau, dont chaque membre est élu par l’Assemblée générale sur proposition du "pôle" dont il fait partie, connaît trois changements par rapport â sa composition précédente :

- 1 L’entrée de Gilles Berhault (Comité 21) à la faveur du doublement du nombre de sièges du pôle des experts en RSE (passant de 4 à 8 membres dans l’assemblée plénière, de 1 à 2 représentants au Bureau).

- 2 La substitution de Marilyse Léon à Patrick Pierron dont le mandat avait expiré en juin avec la fin de son mandat national à la CFDT mais avait été prolongé jusqu’à fin novembre par décision unanime de la Plateforme.

- 3Le remplacement d’Alexandre Grillat (CFE-CGC) par Geoffroy de Vienne (CFTC).

Il est donc composé de Gilles Berhault (Comité 21), Sylvain Boucherand (Humanité et Biodiversité), Michel Capron (FCRSE), Pierre-Yves Chanu (CGT), Guillaume de Bodard (CGPME), Mathilde Dupré (CCFD), Michel Laviale (MEDEF), Daniel Lebègue (ORSE), Marilyse Léon (CFDT), Philippe Noguès (Assemblée Nationale), Jean-Marie Paugam (Etat), Odile Uzan (Aderse), Hélène Valade (C3D) et Geoffroy de Vienne (CFTC).

Deux candidats étaient en lice pour la présidence, qui ont tout d’abord présenté devant l’assemblée plénière la conception qu’ils se faisaient de la mission de président de la Plateforme : Pierre-Yves Chanu et Hélène Valade. L’élection, qui s’est déroulée au sein du Bureau, comme le prévoient les Principes d’organisation et de fonctionnement adoptés en janvier, a été présidée par le président sortant, Patrick Pierron.

Les membres du bureau ont tout d’abord procédé à un vote indicatif qui a fait apparaître un nombre égal de voix pour les deux candidats. Hélène Valade a accepté de se retirer avant le second scrutin, ouvrant la voie à un accord adopté par 9 voix contre 5 : Pierre-Yves Chanu est élu président avec Hélène Valade et Michel Capron comme Vice-Présidents pour une durée d’un an. Succèdera en 2015 à ce trio un nouveau trio élu pour deux ans dont Hélène Valade sera la présidente, le choix des vice-présidents étant laissé au Bureau qui aura été élu précédemment.

L’assemblée plénière est elle-même partiellement recomposée avec , l’entrée de nouvelles organisations **, l’accès de certaines, jusques là suppléantes*, à des postes de titulaires, et le glissement de quelques-unes d’un pôle vers un autre#.

La composition, arrêtée pour un an par le Commissaire général de France Stratégie est la suivante :

- 1 Pôle des entreprises et du monde de l’économie : AFEP, AFG, ANDRH, C3D, CGPME, Coop FR**, Fédération professionnelle de…. (à préciser par les organisations professionnelles)**, FIR, Global Compact France, MEDEF (2), OREE*, ORSE, Réseau Alliances pour la RSE-World Forum Lille** et UPA

- 2 Pôle des syndicats de salariés :CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FO et UNSA

- 3 Pôle des organisations de la société civile : Amnesty international France, Association 4D**, CCFD, FCRSE, FNHNH, France nature environnement, Humanité et biodiversité, Léo Lagrange Consommateurs*, Les amis de la terre, LPO France** et SHERPA

- 4 Pôle des organisations expertes : ADD- Association des sociétés de conseil en RSE et développement durable**, ADERSE, Comité de Transition Ecologique de la Conférence des Présidents d’Universités**, Comité 21#*, Ecole polytechnique/ESSEC, Fondation FACE#, ObsAR# et RIODD

- 5 Pôle des institutions publiques : Assemblée Nationale, Association des Régions de France, CCI France#, Commission nationale consultative des droits de l’Homme**, Conseil économique, social et environnemental**, Sénat et les Ministères de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ; de l’économie, de l’industrie et du numérique ; de la Justice ; des affaires étrangères et du développement international ; des finances et des comptes publics ; du travail, de l’emploi et la formation professionnelle et du dialogue social.

14 des 51 organisations ont choisi de faire appel à des suppléants différents d’elles-mêmes :

- 1 Pôle des entreprises et du monde économique :Coop FR a proposé son siège de suppléant à Les Scop, C3D à l’Association Nationale des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion (DFCG), Global Compact France à Entreprises pour les Droits de l’Homme, OREE au CJD et le Réseau Alliances-World Forum Lille au Réseau GRANDDE-Normandie

- 2 Pôle des organisations de la société civile : L’Association 4 D a proposé son siège de suppléant à l’Association Française des Petits Débrouillards (AFPD), le CCFD au Collectif de l’Ethique sur l’Etiquette, le FCRSE a proposé son siège de suppléant à Peuples Solidaires, France-Nature-Environnement au Réseau des Etudiants Français pour le Développement Durable (REFEDD), Léo Lagrange-Consommateurs à INECOSA-CGT, la LPO au GRET et SHERPA à la Ligue des Droits de l’Homme

- 3 Pôle des organisations de recherche en RSE :Le Comité de la transition écologique de la Conférence des Universités a proposé son siège de suppléant à l’Equipe RSE DRES-UMR 7354 de l’Université de Strasbourg

- 4 Pôle des institutions publiques : CCI France a proposé son siège de suppléant à AFNOR-normalisation

Au total, participeront régulièrement aux travaux de la Plateforme 65 organisations et institutions sans compter celles qui peuvent y être associées en étant cooptées comme expertes dans des groupes de travail ou être auditionnées : au cours des 10 premiers mois de 2014, 82 organismes ont ainsi été auditionnés (1) et plus de 500 personnes ont participé au colloque du 17 novembre « la RSE en actes – Vers un plan national pour la RSE » coorganisé avec le CESE.

L’assemblée plénière de la Palteforme a chaleureusement remercié le président sortant, Patrick Pierron, pour le rôle fondateur qu’il a joué dans la création de cette jeune institution atypique fondée sur la volonté commune à ses nombreux membres de co-construire par le dialogue des idées et propositions permettant de faire progresser, à travers la responsabilité sociétale des entreprises, une société plus inclusive, respectueuse des droits fondamentaux et de l’environnement, tout en gagnant en performance globale.

http://www.strategie.gouv.fr/travau...

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique