En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Kroll Ontrack parvient à récupérer les données de plusieurs disques durs à l’hélium

Publication: Septembre 2014

Partagez sur
 
La recherche et le développement proactifs permettent de développer des outils de récupération de données adaptés aux dernières technologies de stockage...
 

Kroll Ontrack, leader sur le marché de la récupération de données et de la recherche d’informations et de preuves informatiques, annonce que ses ingénieurs ont réussi à récupérer les données de plusieurs disques durs à l’hélium. Avec son équipe dédiée à la recherche et développement, Kroll Ontrack a imaginé des scénarios de perte de données sur de multiples disques pour trouver un moyen de récupérer les données avant qu’un client ne soit confronté à une telle nécessité. Ces efforts ont produit de nouveaux processus et permis de développer des outils propriétaires pour récupérer les données sur des disques à l’hélium dans les laboratoires et salles blanches de l’entreprise à travers le monde.

Comme l’hélium est sept fois moins dense que l’air, les disques tels que l’Ultrastar® He6 à l’hélium de HGST fonctionnent avec moins de frictions, ce qui autorise un espacement plus étroit entre la tête et le plateau. Il est donc possible d’avoir une plus grande capacité de données dans le même boîtier de 3,5 pouces. Qui dit moins de frictions et de résistance dit aussi diminution de la consommation d’énergie et des températures de fonctionnement.

« Avec toute nouvelle technologie, nous devons déterminer les implications sur le processus de récupération de données. Lorsque nous avons appris l’existence de ces disques, notre crainte a été que la manipulation d’un disque à l’hélium ouvert dans un environnement de salle blanche puisse augmenter considérablement le risque d’atterrissage de tête et/ou rendre les têtes inexploitables en raison des changements de l’écart entre les plateaux et les têtes, ce qui compliquerait grandement la récupération des données » confie Antoine Valette, responsable marketing de Kroll Ontrack France. « Notre département R&D a mis au point la meilleure approche pour gérer ce scénario spécifique. Nous pouvons désormais affirmer en toute confiance qu’il n’y a aucune crainte à avoir quant à la faisabilité d’une récupération de données sur des disques à l’hélium. À l’heure où ils deviennent de plus en plus populaires, nous sommes prêts ».

Après avoir utilisé des équipements automatisés pour ouvrir en toute sécurité les disques hermétiquement scellés, les ingénieurs de Kroll Ontrack utilisent des outils développés en interne pour que les têtes d’un disque dur à l’hélium, très rapprochées les unes des autres, restent bien séparées et correctement espacées pendant le démontage, afin d’éviter tout autre dommage.

Pour plus d’informations sur les capacités de récupération éprouvées de Kroll Ontrack et connaître toute la gamme d’outils de récupération de données, rendez-vous sur http://www.ontrack.fr/services-recu...

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique