En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

ARPRO® ne prend pas la réduction des émissions de carbone à la légère

Publication: Août 2014

Partagez sur
 
Grâce à son projet MINUS40% mis en place en 2012, JSP est parvenu, en deux ans seulement, à réduire de 23 % ses émissions de CO2...
 

Grâce à son projet MINUS40% mis en place en 2012, JSP est parvenu, en deux ans seulement, à réduire de 23 % ses émissions de CO2, sa consommation en eau et sa production de déchets. Le leader mondial de la production et du développement de l’ARPRO® a perfectionné sa démarche environnementale au cours des dernières années. De la production à la livraison, chaque étape a été minutieusement étudiée et a fait l’objet de nouveaux process afin d’atteindre l’objectif que s’est fixé JSP d’une réduction de 40 % de son bilan carbone d’ici à 2017.

Et c’est en bonne voie ! En effet, si le fabricant de l’ARPRO® a déjà réalisé une réduction de 23 %, JSP estime que d’ici la fin de l’année, il aura atteint le seuil des - 30 % d’impact environnemental, ce qui signifie que la société aura déjà surpassé son objectif initial.

Le matériau léger ARPRO® offre déjà des propriétés remarquables en termes de poids pour l’industrie automobile, contribue à l’efficacité énergétique dans le bâtiment (CVCA) et est recyclable. Toutefois, la production, la distribution et le traitement du matériau peuvent encore faire l’objet d’innovation afin de réduire encore davantage l’impact environnemental.

Paul Compton, Président de l’EMEA et PDG à JSP explique : « Lorsque nous avons fixé l’objectif de -40 %, nous avions l’impression qu’une tâche colossale nous attendait, d’autant plus que nous devions mettre en oeuvre une stratégie qui pourrait être appliquée dans toutes nos usines. Toutefois, nous nous sommes rendus compte qu’en fixant des objectifs très exigeants, nous nous sommes affranchis de la « réinvention » de procédés. Avec une telle liberté, non seulement nous pouvions identifier et aborder nos préoccupations mais nous pouvions également mettre au point une façon de travailler encore plus écologique, qui, au final, apporterait des changements importants.

La priorité a été donnée aux investissements qui ont un impact immédiat sur l’environnement, comme par exemple, la réalisation d’audit et le remplacement de purgeurs de vapeur ainsi que l’application d’un isolant thermique sur nos réseaux de vapeur, tuyaux, vannes et conduites. Nous avons étudié activement les réductions concrètes en matière d’énergie et avons appliqué plusieurs mesures pour que la production soit aussi efficace et rentable que possible. Entre autres, nous avons placé des économiseurs sur les chaudières, des échangeurs de chaleur sur les compresseurs et la bâche d’alimentation. »

Les solutions destinées à minimiser la consommation d’énergie ont notamment permis une efficacité accrue des processus, une meilleure gestion de la vapeur des chaudières et l’identification de zones nécessitant une isolation supplémentaire pour maintenir l’énergie confinée, telles que la chaleur d’une étuve. Un nouvel éclairage LED dans toutes les installations a généré des économies d’énergie s’élevant à 13 000 kWh par an.

Dans chacune des installations, la consommation d’eau a également été surveillée de près. Jusqu’à présent, une économie de quasiment 9 000 000 litres d’eau a été réalisée grâce à une meilleure efficience, un recyclage de l’eau dans tous les processus. JSP a également fait don de ses 6 000 euros d’économies réalisées à Water Aid qui consacrera cette somme d’argent à des projets d’approvisionnement en eau potable en Tanzanie.

Conscient que la qualité et les innovations d’avant-garde ARPRO® doivent être maintenues sans sacrifier les standards du matériau. JSP a entrepris des recherches pour réduire ses besoins énergétiques, ce qui l’a amené à mettre au point une version perfectionnée : ARPRO® 1000. ARPRO® 1000 a permis de réduire considérablement les émissions de CO2 et les coûts de transport, tout en assurant les mêmes temps de cycle de moulage, et en conservant l’ensemble de ses propriétés et même son aspect.

Le moulage est en outre désormais possible sur une plage de densités très vaste, entre 18 et 60 g/l, ce qui permet d’étendre encore davantage l’utilisation du matériau à de nouvelles applications. Depuis la création du projet MINUS40%, JSP approfondit encore et toujours ses recherches d’amélioration et d’innovation dans ses process. Le producteur travaille notamment sur l’avancement d’une stratégie de gestion des déchets et un projet visant les émissions de CO2.

Le projet proposé, qui est en cours de planification, prévoit le recyclage et la réutilisation du CO2, ce qui permettra d’atteindre réduction de 39 %d’émissions s’il est mis en place dans deux usines. Il s’agit de recycler les émissions de CO2 directement sur les lignes de production. Le CO2 serait capturé, comprimé, liquéfié et stocké, prêt à l’emploi.

Paul Compton a ajouté : « En 2012, le plan initial visant 40 % de réductions semblait être une cible audacieuse. Toutefois, grâce à une prise de conscience accrue, une formation spécialisée et notre partenariat avec nos clients, nous voici en 2014 dépassant nos attentes, avec nos prévisions atteignant la barre des 30 % avant la fin de l’année. Cela prouve que lorsque vous changez votre perspective des choses, les choses que vous regardez changent. »

http://www.arpro.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique