En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Skydrone Robotics présente à l’Élysée les 1er et 2 juillet

Publication: Juin 2023

Partagez sur
 
Skydrone Robotics, concepteur, fabricant et distributeur de drones professionnels installé à La Rochelle depuis 2018, exposera à l’événement initié par le Président Macron, organisé au Palais de l’Élysée tout début juillet...
 

Skydrone Robotics, la PME industrielle innovante installée à La Rochelle, a été sélectionnée pour la Grande Exposition du « Fabriqué en France ». Une reconnaissance pour cette jeune pousse industrielle qui, forte du soutien des institutions locales et régionales, ne compte pas s’arrêter là.

« Une reconnaissance, mais surtout un encouragement à accélérer ! »

Pour Antoine Vidaling, son créateur, cette présence à l’Élysée confirme l’accélération de l’entreprise. « Pour la première année, nous sommes présents au Salon aéronautique du Bourget en tant qu’exposant (nous y avons déjà participé, hébergés par notre partenaire Safran). Nous sommes en discussion très avancée avec un distributeur majeur pour les marchés américains (Nord et Sud) et nous nous nous apprêtons à poser la première pierre d’une usine qui ouvrira ses lignes de production début 2025 à La Rochelle… Ce site va nous permettre de multiplier par 5 notre production ! Pour toutes nos équipes, bien sûr, mais aussi pour tous ceux qui nous soutiennent depuis le début de l’aventure, cette reconnaissance des plus hautes sphères est la confirmation que nous sommes dans le vrai et représente un encouragement formidable ! »

Une production française

La jeune équipe dirigeante a la conviction depuis le début de l’aventure que la clef réside dans une fabrication française. Aujourd’hui seules quelques pièces non critiques ne sont pas usinées par les ateliers de Skydrone Robotics, telles que les batteries ou certains composants des moteurs. « Malgré notre jeunesse, nous avons développé des process industriels dignes d’une grosse structure, » explique Antoine Vidaling. « C’était du temps et de l’investissement pour l’équipe, mais aujourd’hui nous sommes prêts à passer à la vitesse supérieure. Sur ce type d’équipements, pouvoir revendiquer une conception et une fabrication françaises est une force indéniable. »

« Drone for good »

Les films hollywoodiens comme l’actualité dramatique des conflits militaires ont mis en avant le drone sous son aspect le moins sympathique. Mais les usages de ce type de machines sont en train d’exploser et l’avenir proche va apporter une démonstration criante de tous les services qu’ils peuvent rendre :

- Intervention dans des zones difficilement accessibles, comme pour des missions de reforestation par exemple.

- En sécurité civile : reconnaissance sur des zones sinistrées après un séisme par exemple

- Des opérations logistiques comme transporter du matériel médical (une collaboration locale avec le consortium Drone For Life donnera lieu dans les prochaines semaines à un vol expérimental entre l’hôpital de de la Rochelle et une ile charentaise)

- Des interventions sur des structures ou des ouvrages d’art telles que les lignes à haute tension, les éoliennes etc…

« Au final ce sont d’innombrables services que peuvent rendre les drones, bien au-delà de la connaissance ou même de l’image que le grand public en a », explique Damien Chatard, Directeur du Développement de Skydrone Robotics.

Une vision du marché, une position unique

Tous les usages possibles et tous les services que peuvent rendre les drones ont amené les équipes de Skydrone Robotics à concevoir une solution unique sur le marché : le premier drone modulaire multi-missions de cette classe de poids (25 kg) fabriqué en France. « J’avais la conviction que le drone allait devoir répondre à d’innombrables besoins. Donc le point de départ fut de concevoir une infrastructure adaptable facilement, tant au niveau de la production qu’au niveau des solutions embarquées (software) afin de répondre à tous types de situations. Nous avons ainsi conçu le premier drone modulaire français « IA Ready », c’est à dire apte à recevoir des applications métier », explique Antoine Vidaling. VERSATYL était né : un châssis commun pour de très nombreuses configurations, ne nécessitant aucun paramétrage supplémentaire. Avec ses capacités d’emport très importantes et ses connectivités complètes, le client peut adapter précisément la machine à l’utilisation qu’il en a. « Ce sont des métiers entiers qui vont se transformer, bien au-delà de la seule logistique », insiste Damien Chatard, «  quand ce ne sont pas de nouveaux métiers et de nouvelles missions qui seront rendus possibles. Par exemple, comment engager des opérations de reforestation dans des zones inaccessibles, et quand les solutions aéroportées ne sont pas envisageables ? Avec VERSATYL, c’est désormais possible ».

VERSATYL, le premier drone modulaire fabriqué en France pour charge lourde

A partir d’une plateforme commune, il est possible de modifier les configurations moteurs (par 4 ou par 8, de différentes puissances) en moins de 5 minutes, sans aucun outil. Cette solution technique a d’ailleurs fait l’objet d’un brevet.

Développé initialement pour des missions de logistiques, VERSATYL dans sa version HEAVY LIFT, peut emporter à 60 km/h jusqu’à 35 kg de charge utile, notamment dans une configuration de vol automatique.

Dans sa version OPEN PAYLOAD, VERSATYL dispose d’une autonomie de 60 minutes avec 15 kg de charge utile. De plus il est possible de programmer un vol autonome.

Enfin, dans sa version filaire, TETHERED, son autonomie est illimitée et il dispose d’une hauteur de vol jusqu’à 200 mètres : avec une capacité d’emport de 10 kg, il est très aisé de lui adjoindre une caméra et est donc en mesure de transmettre des informations de manière sécurisées aux équipes au sol.

3 questions à Antoine Vidaling, Créateur et Président de Skydrone Robotics

Q : 2023, c’est l’envol de SKYDRONE ?

R : Absolument ! Après 5 années de travail acharné de nos développeurs, ingénieurs, techniciens, c’est l’accélération. Nous avions la conviction que la direction était la bonne, mais depuis quelques semaines, nous sommes en train de franchir des étapes essentielles. Ce rendez-vous Élyséen vient comme un encouragement et une invitation à accélérer ! Oui, il existe des PME industrielles qui se lancent et qui se développent dans les territoires ! Nous sommes particulièrement heureux d’en apporter la preuve !

Q : Quelles sont ces étapes dont vous parlez ?

R : D’abord, notre sélection par l’Élysée pour la Grande Exposition du Fabriqué en France témoigne que notre travail intéresse ! Ensuite, nous l’annoncerons très prochainement, mais nous sommes engagés dans la construction de nos futurs ateliers, ce qui va nous permettre d’atteindre une taille critique avec une production multipliée par 5 dès 2025, et des équipes qui vont grandir en conséquence. De plus, nous avons livré des machines au service d’évaluation du matériel des armées pour des missions de logistiques exclusivement. Enfin, des résultats commerciaux avec la signature d’un contrat de distribution pour le marché américain ces jours-ci, et des annonces pour les marchés français et européens que nous ferons dans les semaines qui viennent. Sans oublier la démarche initiée auprès des autorités aéronautiques européennes pour obtenir le DVR (Design Verification Report) grâce au soutien financier de la Région Nouvelle Aquitaine, qui va nous ouvrir le marché européen. Les voyants sont résolument au vert pour Skydrone Robotics !

Q : Il est donc possible de créer des industries en France aujourd’hui ?

R : … Non seulement de les créer mais d’en faire des « success stories », oui ! Les écosystèmes sont là, les collectivités s’engagent à nos côtés, les savoir-faire et les talents sont nombreux : la France a vraiment beaucoup d’atouts. Le fait de s’être installés à La Rochelle nous a notamment rapproché des écoles d’ingénieurs du territoire et nous faisons appel à elles, tant pour des contrats de qualification, que pour des recrutements fermes. A nous, porteurs de projet, de mettre en avant toute la valeur ajoutée d’une fabrication française dans nos échanges commerciaux et de tirer le meilleur parti d’un environnement favorable pour attirer et retenir les talents. Et je le dis pour les plus jeunes qui ne rêvent que de la « silicon valley » : l’industrie aujourd’hui intègre énormément de solutions numériques. L’industrie et le digital ne s’opposent plus mais se complètent pour inventer de nouveaux usages, donc de nouveaux marchés !

https://www.skydrone-robotics.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: