En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Zoom sur la micro-usine : construire une industrie moderne

Par Manfred Berger, Senior Manager Business Development chez Western Digital

Publication: 17 avril

Partagez sur
 
La pandémie a eu un impact significatif sur l’industrie 4.0, en particulier en ce qui concerne la productivité et l’exécution des commandes, poussant les entreprises à se numériser rapidement et à répondre aux demandes croissantes pour honorer les commandes en attente...
 

L’industrie manufacturière s’attache à réduire les délais, et l’innovation doit se poursuivre pour éviter que les délais ne s’envolent. Ainsi, selon La micro-usine est un nouveau concept qui fait son entrée sur la scène de la fabrication industrielle. Il s’agit d’une petite usine modulaire qui offre une option de fabrication à proximité et juste à temps. Alimentée par des données (ainsi que par d’autres technologies relatives à l’industrie 4.0), ce nouveau type d’installation va à l’encontre des économies d’échelle des usines traditionnelles et offre une solution localisée aux défis de la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Toutefois, si les micro-usines permettent de réduire considérablement les délais de production, quel est l’impact sur le stockage des données ? Dans la plupart des cas, les nouvelles technologies à forte intensité de données nécessitent de stocker davantage d’informations et de mettre en œuvre de nouvelles solutions ; les micro-usines ne font pas exception.

Les micro-usines prospèrent grâce à leur rapidité, leur agilité et leur adaptabilité. À l’instar de leurs homologues standardisés, les micro-usines optimisent les opérations en exploitant des technologies telles que la science des données, les capteurs IoT et l’apprentissage automatique. Là où elles se distinguent, c’est dans leur agilité et leur modularité. Leur plus petite échelle signifie que les installations peuvent être reconfigurées rapidement, ce qui leur permet de s’adapter entre les types de produits réalisés, ou d’ouvrir un nouveau site d’exploitation du jour au lendemain.

L’impression 3D est un excellent exemple de micro-usine. La capacité de modifier rapidement ce qu’elle produit en un court laps de temps, en ne changeant généralement qu’un ou deux composants, est la base de ce que devrait être une micro-usine. Cependant, les imprimantes 3D ont besoin d’extraire et d’interroger des données chaudes très rapidement, ce que le stockage flash peut faire. Les fabricants auront également besoin d’un enregistrement à long terme de chaque pièce, machine, personne et mouvement ayant contribué à la création du produit final.

Des données chaudes aux données froides, le stockage de données nécessaire au fonctionnement d’une micro-usine est immense et requiert des solutions uniques.

Micro-usines et analyse des données

Les micro-usines sont en fin de compte alimentées par des données, tout en produisant elles-mêmes des données précieuses.

La première étape de la création d’un environnement informatique pour les micro-usines consiste à prévoir d’énormes quantités de données. Presque chaque aspect d’une micro-usine est un point de données collecté et analysé pour améliorer le processus de fabrication additive. Ce ne sont plus seulement des machines, les appareils IoT sont dotés de la capacité d’apprendre et d’interagir avec leurs espaces. Alors que cette collecte de données est prévalente tout au long de la quatrième révolution industrielle, les micro-usines sont conçues en tenant compte de cela dès le départ et tirent parti de leur plus petite échelle pour construire leur architecture de stockage de données.

Chaque cycle, chaque jour, chaque produit et chaque processus produisent des données qui sont capturées et peuvent être analysées en temps réel. Un exemple est la surveillance étroite de la température dans ces environnements en boucle fermée, qui peut avoir un impact énorme sur la cohérence, les écarts dimensionnels et la qualité des produits fabriqués. En exploitant les données de l’usine, les opérateurs peuvent rapidement identifier un problème et le résoudre, sans trop perturber les opérations. L’analyse des données et la modification d’un élément aussi minime qu’un seul composant surchauffé peuvent empêcher la fabrication de produits défectueux et permettre d’économiser des matériaux, du temps et de l’argent, ce qui constitue une mise en œuvre idéale des technologies de la quatrième révolution industrielle.

Un stockage amélioré pour des données améliorées

Toutefois, cette utilisation accrue des données doit s’accompagner d’une réflexion sur le stockage de ces données. Alors que nous continuons à automatiser et à innover dans l’industrie, et à éliminer les processus obsolètes, nos besoins en matière de stockage de données deviennent plus importants que jamais.

Si vous tentez de vous développer et de vous moderniser sans disposer des installations de stockage en place et de l’infrastructure nécessaire pour traiter les grandes quantités de données, votre système fonctionnera à un rythme moins que productif.

En fin de compte, pour former une micro-usine vraiment réussie, vous devez vous assurer que vos besoins en matière de stockage peuvent être satisfaits et que vos bases ont été posées pour pouvoir facilement évoluer vers un service long et fructueux.

https://www.westerndigital.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: