En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Keyence France, Des contrôles dimensionnels beaucoup plus rapides grâce au système de mesure dimensionnelle par imagerie

Publication: Avril 2014

Partagez sur
 
L’objectif télécentrique double, au grand diamètre de ø 100 mm, capture l’image complète de l’élément cible...
 

Le site LISI MEDICAL de Miribel à côté de Lyon est spécialisé dans la sous-traitance de fabrication d’implants chirurgicaux et d’ancillaires. Ces pièces, essentiellement des plaques et des vis, pour lesquelles la précision de fabrication est essentielle sont contrôlées au sein du service métrologie.
Les tolérances typiques sont de l’ordre de 0,1 à 0,05 mm.

« Sur chaque pièce, nous mesurons environ une trentaine de cotes. Les mesures sont réalisées soit sur la totalité d’une série, soit par échantillonnage. Avec un équipement traditionnel constitué de projecteur de pro- fil, micromètres et pieds à coulisse, on peut estimer un temps moyen pour traiter une pièce d’environ 20 minutes. Avec le système de mesure IM, la mesure est beaucoup plus rapide, cela ne nous prend plus que de 4 à 5 minutes », explique François Lyannaz, Directeur Métrologie.

Après l’acquisition d’une première machine dédiée au laboratoire de métrologie, LISI MEDICAL vient de s’équiper d’un second système de mesure dimensionnelle par imagerie de la Série IM. Il s’agit d’un nouveau type d’appareil de mesure. Il combine la vitesse et la flexibilité d’un système de vision avec la performance de précision d’un objectif télécentrique double. Il permet de réaliser des mesures fiables en un minimum de temps et avec une précision accrue.

Son principe de fonctionnement est le suivant : il suffit de poser la pièce à contrôler, d’appuyer sur le bouton et jusqu’à 99 cotes sont mesurées en quelques instants avec une répétabilité de 0,5 micron. La position et l’orientation sont déterminées par la méthode iPASS (Intelligent Pattern Analysis Search System). Elle effectue une recherche de forme (par rapport aux cibles déjà enregistrées).

L’objectif télécentrique double, au grand diamètre de ø 100 mm, capture l’image complète de l’élément cible, permettant ainsi la mesure de tous les points de contrôle à la fois. Cette technologie permet de capter les pixels comme si l’objectif était à sa verticale. La mesure n’est donc ni affectée ni par les distorsions, ni par la distance. Les données de mesure obtenues peuvent en outre être sauvegardées numériquement et exportées sous forme de rapports et de données statistiques. Tout peut être mesuré, depuis les diamètres intérieurs, les pas circulaires et les angles jusqu’aux cotes les plus complexes.

« L’autre avantage essentiel est la répétabilité. Désormais, le traitement est automatique et il réduit les risques d’erreur. Il n’y plus de risque de dérive de la mesure entre les différents opérateurs. Nous avons ainsi un standard unique pour la mesure de nos pièces », ajoute François Lyannaz.

La stabilité de mesure est un aspect essentiel de la Série IM. L’ajustement par la méthode des moindres carrés permet d’ob- tenir une détection stable des bords même si le groupe des points de contour n’est pas aligné en raison du bruit ou d’autres facteurs. En complément, la série IM-6000 permet une détection stable des bords sans tenir compte des points de contour aberrants. Cela reste le cas, même quand la cible présente des bavures ou des éclats à l’origine d’erreurs, lors du traitement par la méthode des moindres carrés. Le traitement subpixel original de Keyence permet de détecter la position des bords de façon plus précise que les systèmes de vision classiques grâce au traitement subpixel à 0,01 pixel près. Lorsque les bords à mesurer sont extraits manuellement à l’oeil nu, il est pratiquement impossible d’éviter les variations d’un utilisateur à l’autre. Par ailleurs, comme le système mesure les cotes sans déplacement de la platine XY, les erreurs imputables aux vibrations disparaissent.

« Il est à noter que ce système a été opérationnel tout de suite. Sa simplicité et le support de Keyence nous ont permis de pouvoir l’utiliser pleinement très rapidement », conclut François Lyannaz.

http://www.keyence.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique