En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Mise en redressement judiciaire d’Ascometal : plusieurs marques d’intérêt pour le groupe sidérurgique

Publication: Mars 2014

Partagez sur
 
De la recherche de repreneurs engagée à l’initiative du Ministère du redressement productif...
 

Les négociations sous l’égide de l’Etat entre le fonds d’investissements Apollo (actionnaire d’Ascometal) et les banques Merrill Lynch et Morgan Stanley n’ont pas abouti à un accord sur une restructuration financière de l’entreprise.

Constatant la cessation de paiement d’Ascometal, le tribunal de commerce de Nanterre a décidé l’ouverture d’un redressement judiciaire.

Arnaud MONTEBOURG, Ministre du redressement productif, déplore l’incapacité du fonds Apollo et des banques Merrill Lynch et Morgan Stanley à s’entendre sur la gouvernance d’Ascometal. Il condamne ce désaccord financier entre actionnaire et créancier qui a conduit à la mise en redressement judiciaire d’un fleuron de la sidérurgie française.

Une telle décision ne fragilise toutefois pas l’entreprise, elle lui permet de se placer sous la protection de la justice commerciale. Son avenir n’est en effet plus soumis aux décisions de son actionnaire ni aux contraintes exercées par les banques.

De la recherche de repreneurs engagée à l’initiative du Ministère du redressement productif en parallèle de ces négociations, il ressort plusieurs marques d’intérêts présentant une réelle ambition industrielle.

Les prochaines semaines seront consacrées à la finalisation de ces projets d’offres en lien avec l’entreprise, ses 1900 salariés, ses clients et ses fournisseurs.

Durant toute cette période, l’Etat sera au côté d’Ascometal pour trouver une solution industrielle pérenne.

http://www.redressement-productif.g...

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique