En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Faire baisser l’inadéquation entre l’offre et la demande

Publication: 8 novembre

Partagez sur
 
En 2020, les Français mettaient d’abord en avant sur leur CV l’intitulé de leur dernier poste… En 2022, ils privilégient d’abord l’intitulé du poste recherché...
 

79 % des Français pensent que les compétences peuvent permettre de postuler pour des jobs très différents… mais 76 % restent sur les intitulés de leurs précédents métiers.

QAPA, la solution digitale Adecco, a interrogé 1 002 personnes afin de savoir si la rédaction des CV et la recherche d’emploi avaient changé depuis 2020. Une enquête* qui dévoile d’importantes modifications mais toujours un manque d’évolution pour faciliter l’adéquation entre les compétences et les profils recherchés.

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 1 002 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne à partir du panel de répondants BuzzPress (27 000 personnes en France). Entre le 25 et 31 octobre 2022, un sondage électronique a été envoyé par email et publié en ligne sur les réseaux sociaux Facebook et LinkedIn. Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l’échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Cette enquête a été compilée et comparée aux données issues d’une précédente enquête réalisée en septembre 2020 sur un panel représentatif équivalent. Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.

Les CV ont changé… mais pas encore assez !

Il y a deux ans, plus d’un Français sur deux (54 %) mettait en avant l’intitulé de son dernier poste sur son curriculum vitae. En 2022, ce n’est plus le cas. En effet, plus de 37 % des personnes interrogées déclarent communiquer avant tout sur l’intitulé du poste qu’ils recherchent (19 % en 2020) et 22 % sur leurs expériences passées (11 % en 2020). Les diplômes obtenus restent à la quatrième place avec 10 % en 2022 contre 8 % il y a deux ans.

Paradoxalement, alors que les recruteurs communiquent de plus en plus sur la notion de compétences, il est surprenant de voir que seulement 8 % des Français mettent en avant cette notion sur leur CV, mais tout de même un peu plus qu’en 2020 (5 %).

Seulement 9 % des Français recherchent un job via les compétences demandées

Beaucoup de métiers très différents nécessitent des compétences communes. Malheureusement, les Français continuent de chercher des emplois uniquement via les intitulés de postes. Néanmoins, alors que 88 % en 2020 ne postulaient jamais à un métier qui sortait de la définition de leur précédent job, il est intéressant de constater qu’ils sont moins nombreux à le faire en 2022 mais restent tout de même majoritaires avec 76 % de représentativité.

Des compétences identiques pour des métiers très différents

Déjà en 2020, 73 % des Français étaient pourtant convaincus que les compétences pouvaient parfaitement s’adapter à divers métiers. Ils sont encore plus nombreux à le penser en 2022, avec 79 % de votes.

Un exemple frappant est celui d’une nourrice qui peut postuler pour un poste d’assistante dentaire car ces deux métiers possèdent énormément de compétences communes. 3 % seulement des Français pensaient en 2020 qu’une telle adéquation était possible. En 2020, ils sont à présent plus de 9 % à considérer ce genre de reconversion possible.

Axer sur les compétences pour faciliter l’employabilité

Les Français sont de plus en plus convaincus que les recruteurs devraient se baser davantage sur les compétences plutôt que les intitulés de postes. En effet, 56 % le pensaient déjà en 2020 et ils sont en 2022 plus de 59 % à le déclarer.

Des carrières riches d’expériences

En 2020, 76 % des Français étaient disposés à changer plusieurs fois de travail au cours de leur vie en fonction de leurs compétences acquises. En 2022, ils sont encore plus nombreux avec une représentativité de 81 %.

https://www.qapa.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: