En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Quatre machines VICIVISION assurent le contrôle qualité de 22 millions d’implants

Publication: 31 octobre

Partagez sur
 
Le secteur des implants médicaux et dentaires exige une production optimale et rapide, mais aussi une extrême précision de chaque composant...
 

Regina Bosch, Directrice Générale de Medical Precision Implants, nous raconte son histoire :

« Medical Precision Implants, a été fondée en 2008, avec le soutien de sa société mère, Nagamohr. Nagamohr existe depuis 1992, compte actuellement 150 employés et fabrique 22 millions d’implants.

Grâce à VICIVISION, nous pouvons mesurer les implants du début à la fin de la production, et ces implants de haute qualité sont exportés dans le monde entier. En 2008, MPI a été fondée pour fournir le marché des implants et prothèses dentaires. Sariki, distributeur officiel de VICIVISION en Espagne, nous soutient dans cet effort depuis le début. »

C’est pourquoi nous sommes passés de mesures manuelles à des mesures automatiques.

Le besoin d’une solution assurant à la fois productivité et précision s’est vite imposé : les instruments de mesure traditionnels ne suffisaient plus pour un nombre de pièces aussi élevé.

« Il y a quelques années, MPI a entrepris d’améliorer ses méthodes de mesure. À l’époque, toutes les pièces étaient mesurées avec des projecteurs de profil, des micromètres, des pieds à coulisse... et cela prenait un temps considérable aux techniciens. Étant donné que nous voulions augmenter les cadences et optimiser le temps de travail de nos équipes, nous avons décidé d’entreprendre l’optimisation de nos mesures en collaboration avec Sariki. Ils nous ont aidé en nous proposant de mesurer nos pièces à l’aide d’une machine VICIVISION, spécialisée dans le contrôle des petites pièces. Nous avons ainsi pu réduire nos délais et améliorer la qualité.

L’ajustement entre l’implant et les connexions est primordial, car il ne doit y avoir aucun jeu entre les différents éléments. Grâce à la machine VICIVISION, nous avons pu atteindre cet objectif. »

Télécharger le guide de mesure pour les implants dentaires et biomédicaux, la micromécanique et l’horlogerie.

« Il est indéniable que la VICIVISION est une machine très complète. Elle nous a apporté de nombreux avantages, surtout parce que nous l’avons installée en production : les opérateurs ont un accès direct à la machine, et ils mesurent des pièces toutes les 20 minutes.

Une fois la machine programmée, il suffit à l’opérateur de poser la pièce et d’appuyer sur le bouton. Ce simple geste permet d’effectuer toutes les mesures nécessaires. Les cotes dans les tolérances et hors tolérances sont identifiées par un codage couleur rouge et vert. C’est un formidable gain de temps. »

Mais le gain de temps n’est pas le seul avantage que MPI tire de la VICIVISION :

« Un autre avantage majeur est la fiabilité de mesure, qui est bien supérieure à celle des méthodes de mesure traditionnelles. En outre, la sauvegarde automatique assure la traçabilité en évitant la perte de données. »

Même si l’introduction d’une nouvelle machine peut s’avérer lourde en termes de temps et d’efforts, Regina Bosch assure que la mise en œuvre des machines VICIVISION s’est déroulée de manière extrêmement fluide et sans heurts, ce qui a permis d’atteindre rapidement la pleine capacité de ces machines.

« La première étape a été la formation par Sariki de l’équipe interne en charge du projet. Cela a pris plusieurs jours. Toutes les questions et tous les problèmes ont été abordés, ce qui a permis de dissiper tous les doutes, et de bien comprendre la machine. »

« L’étape suivante était fondamentale : réaliser un posage pour les pièces à mesurer. Étant donné que ces pièces sont très petites, il est important de les positionner exactement de la même manière à chaque fois. Une fois les posages réalisés, l’étape suivante a consisté à développer les programmes sur la machine pour toutes les références de pièces. Cela nous a pris entre une et deux semaines, compte tenu du grand nombre de références que nous avons. Au final, l’opération s’est bien passée. »

« L’étape suivante a été la formation de notre personnel. Les opérateurs ont été formés par notre équipe projet. Aujourd’hui, ils sont capables de mesurer quasiment toutes les pièces. »

« La sauvegarde des données a constitué la dernière étape. Celle-ci s’est avérée un peu compliquée, mais nous en sommes venus à bout de manière satisfaisante. Les données sont automatiquement collectées pour assurer une traçabilité fiable et précise à 100%. Ainsi, les opérateurs ne perdent pas de temps à noter des informations à la main. »

« Nous avons aujourd’hui une très bonne et large expérience avec VICIVISION et Sariki. Nous disposons actuellement de quatre machines VICIVISION : trois chez Nagamohr et une chez MPI. Je crois que cela atteste bien de l’efficacité de la machine. »

https://www.vicivision.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: