En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Siemens Smart Infrastructure accompagne l’aéroport Nice Côte d’Azur

Publication: 29 septembre

Partagez sur
 
Améliorer le confort des passagers tout en garantissant leur sécurité ainsi que celle du personnel, assurer la continuité des activités de transport en toutes circonstances, optimiser les équipements pour réduire son empreinte carbone...
 

L’aéroport Nice Côte d’Azur doit faire face à de nombreux enjeux qui nécessitent une gestion technique pointue de ses infrastructures. Pour l’aider à relever ces défis, l’aéroport fait confiance à Siemens Smart Infrastructure depuis 25 ans. D’abord fournisseur de solutions de détection incendie, Siemens a rapidement intégré le génie climatique, puis a fait évoluer l’étendue de ses services et de ses technologies au fil des années pour proposer à l’aéroport des solutions de plus en plus complètes, au plus près de ses besoins. Aujourd’hui, Siemens accompagne également l’aéroport dans l’optimisation de sa performance énergétique pour parvenir à offrir une expérience optimale à ses usagers, dans le respect de l’environnement.

Une collaboration de longue date en sécurité incendie et génie climatique

L’aéroport Nice Côte d’Azur est l’un des trois aéroports qui composent le Groupe Aéroports de la Côte d’Azur, avec ceux de Cannes-Mandelieu et du Golfe de St-Tropez. Avec 14,5 millions de passagers en 2019, et 120 destinations directes desservant 44 pays, il s’agit du deuxième aéroport de France après Paris. Il s’étend sur une superficie totale d’environ 3,7 km² et compte deux terminaux et une zone de fret.

L’aéroport Nice Côte d’Azur fait confiance à Siemens Smart Infrastructure depuis 25 ans pour en assurer la sécurité incendie. Aujourd’hui, près de 8 000 points de détection incendie sont installés dans les 33 bâtiments de l’aéroport (terminaux, parkings, bureaux du personnel), chacun étant équipé d’une centrale incendie.

Siemens fournit également une solution d’extinction automatique silencieuse par gaz dans les salles serveurs de l’aéroport. Grâce à l’utilisation de l’azote, cette solution agit sur le feu par réduction de la teneur en oxygène. Ainsi, elle ne présente aucun risque pour la santé des personnes, pour les équipements informatiques, ni pour l’environnement puisque ce gaz est sans effet sur la couche d’ozone et l’effet de serre.

Enfin, les 120 centrales de traitement d’air installées sur l’ensemble de l’aéroport sont pilotées par les automates Desigo de Siemens.

Un accompagnement sur-mesure

Dans le cadre de son contrat de maintenance, Siemens Smart Infrastructure accompagne l’aéroport au quotidien, avec un technicien d’astreinte dédié à la maintenance de ses installations. Siemens intervient ainsi régulièrement pour procéder à la migration des solutions vers des versions ultérieures, afin d’éviter des problématiques d’obsolescence des solutions et assurer une continuité d’exploitation permanente.

L’ancienne gamme de centrales incendie Algorex a notamment été remplacée progressivement au cours des trois dernières années par des centrales nouvelle technologie Sinteso FC20. Celles-ci présentent l’avantage majeur de pouvoir être raccordées à la plateforme de gestion multi-métiers Desigo CC, qui permet la supervision et le pilotage en temps réel de l’ensemble des installations.

« Notre objectif est d’offrir une véritable valeur ajoutée à notre client, avec des installations qui restent réellement performantes et qui lui permettent d’assurer la meilleure exploitation possible. La force de notre collaboration avec l’aéroport de Nice repose aussi sur la confiance que les équipes internes nous témoignent, en investissant régulièrement dans de nouvelles solutions pour une installation de haut niveau. » ajoute Fabrice Ayral Chef des ventes région Sud- Est au sein de Siemens Smart Infrastructure.

L’entreprise est également à l’écoute des nouveaux besoins de l’aéroport et l’accompagne dans le déploiement de nouveaux projets. Ainsi, depuis une dizaine d’années, Siemens a ajouté un nouveau volet d’expertise à sa prestation, concernant le suivi et le monitoring énergétique.

Améliorer la performance énergétique, un enjeu majeur pour l’aéroport

Acteur engagé pour la défense de l’environnement, le Groupe Aéroports de la Côte d’Azur mène en effet depuis le début des années 2000 une démarche volontaire et ambitieuse de réduction de ses empreintes carbone, avec pour objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

En 2012, Siemens a donc déployé une soixantaine de compteurs spécifiques qui enregistrent les consommations énergétiques d’électricité, gaz, eau glacée et eau chaude de l’ensemble des sites de l’aéroport.

Fin 2019, l’aéroport a franchi une étape supplémentaire en faveur de l’optimisation de sa performance énergique, avec la mise en place du service Green Analysis en projet pilote sur le Terminal 1. Ce service, qui permet de détecter des anomalies de fonctionnement et d’identifier des actions d’amélioration au travers du logiciel breveté MSIB de Siemens, a ainsi été déployé afin d’enregistrer les données de 3 CTA de ce terminal.

Quelques mois plus tard, alors que l’aéroport était à l’arrêt forcé à cause des conditions sanitaires liées à la Covid-19, le projet a permis de détecter une sonde de CO2 défaillante qui perturbait le bon fonctionnement du système de Gestion Technique du Bâtiment, occasionnant une surventilation dans les locaux et donc une hausse de la consommation. Au total, Green Analysis a permis de réaliser 25 000 € d’économies sur la facture énergétique de l’aéroport.

« Pour parvenir à nos objectifs en matière de performance énergétique, nous avons besoin de suivre nos consommations de manière de plus en plus précise. Plus nous avons un spectre large d’indicateurs à monitorer, plus notre analyse de nos émissions est fine et nous permet d’être réactifs. En ce sens, le projet pilote a été un véritable succès. Nous avons donc décidé d’étendre le monitoring sur trois autres CTA, avec l’objectif à terme de l’utiliser sur les 120 CTA de l’ensemble du site. » commente Vincent Lebegue, Responsable du Département Maintenance Equipement au sein de la Direction Technique des Aéroports de la Côte d’Azur.

https://new.siemens.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: