En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Contrer le phénomène de la « Démission Silencieuse »

Publication: 29 septembre

Partagez sur
 
Framery a quelques solutions issues d’une récente enquête...
 

Les entreprises sont plus qu’impatientes de voir leurs employées revenir à leurs bureaux. Ainsi, selon une étude*, une grande majorité d’entreprises (77 %) ont pour objectif, cette année, de faire revenir leurs collaborateurs au bureau. Cependant, les tables de billard et les salles de réunion que les employées ont laissées derrière eux ne sont pas des éléments qui les y feront retourner. En effet, 59 % des salariés français ont reconnu que le fait de travailler chez eux un à quatre jours par semaine leur convenait. Plus critique encore, 6 % des répondants ont déclaré vouloir adopter une approche « 100 % télétravail ».

Dans le monde d’après-confinement, les entreprises usent de tous les moyens possibles pour attirer les employés au bureau, du déjeuner offert aux concerts privés. Cependant, une nouvelle enquête révèle que les employés souhaitent l’intégration de services de bien-être (spa, salle de méditation ou de spa salle de massage), de santé (salle de consultation de kinésithérapeute, nutritionniste) et de sport (salle de sport, salle de yoga) au sein de leurs espaces de travail.

Dans une récente enquête menée par Cint** auprès de plus 4000 salariés étasuniens, il est révélé que près de la moitié des employées indiquent que les avantages liés à la forme physique, tels que les salles de yoga et de sports (46%) ainsi qu’à un espace calme (44 %) sont les avantages qu’ils souhaitent le plus retrouver au sein de leur espace de travail.

Ce phénomène semble avoir dépasser les frontières des Etats-Unis, et touche désormais l’Hexagone. Dans une récente enquête menée auprès de 2 000 employés, dont 207 en France, menée par la société JLL*** :

Près de la moitié des employés de bureau ont indiqué que les avantages liés à la forme physique, tels que des services de bien-être (71 %) et des salles de sport (62 %), sont des éléments qu’ils aimeraient voir dans leurs bureaux. - 46 % des salariés en France réclament davantage d’espaces de socialisation. - 40 % des salariés de l’Hexagone voudraient être accompagnés par leur employeur dans un mode de vie plus sain et 36 % aimeraient être surpris et émerveillés au travail.

« Les résultats de l’enquête devraient mettre un terme aux tables de ping-pong et aux autres objets de la culture de bureau », a déclaré Samu Hällfors, fondateur et PDG de Framery. Selon M. Hällfors, les résultats de l’enquête montrent qu’après deux ans de télétravail, les employés sont plus que désireux de reproduire les avantages du travail à domicile sur leurs lieux de travail.

"Le télétravail a permis aux gens de faire de l’exercice plus régulièrement et de faire un travail de plus grande qualité sans les interruptions constantes de l’open-space", explique Hällfors. "Ce sont des avantages tangibles qui ont rendu les employés plus heureux et plus productifs, et il est clair qu’ils ne veulent pas y renoncer en retournant au bureau." Il a ajouté : "Les employeurs doivent relever des défis complexes pour attirer leurs employés au bureau, mais ils disposent de peu de recherches ou de stratégie quant à ce qui fonctionnera. Nous espérons que les résultats de cette enquête permettront de faire la lumière sur ce que les employés souhaitent le plus à leur retour."

En réponse immédiate aux résultats de l’enquête, Framery a lancé une campagne proposant aux entreprises et aux employés d’échanger leurs avantages de bureau habituels contre certaines de leurs cabines acoustiques.

*Enquête menée par le Génie des Lieux, un cabinet de conseil en design et réalisation d’espaces de travail entre le 18 au 21 janvier 2021 auprès de 3.908 professionnels, dont 41 % d’employés, 38 % de managers et 21 % de dirigeants.

**Les données de cette enquête ont été recueillies par le plus grand panel au monde, Cint, en mai 2022. Au total, 4 044 employés de tous les États américains âgés de 18 à 75 ans ont répondu à l’enquête. Pour l’enquête, les employées désignent des postes d’experts, de gestionnaires ou d’administrateurs.

***Les données de cette enquête ont été recueillis par le conseil en immobilier d’entreprise JLL au mois d’Octobre 2020. Au total, 2 033 travailleurs de bureau à travers le monde, dont 207 en France, ont participé à l’enquête.

https://www.frameryacoustics.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: