En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Talend : Baromètre 2022 sur la santé des données

Publication: 22 septembre

Partagez sur
 
Le baromètre Talend sur la santé des données révèle que la capacité des entreprises à assurer la gestion de leurs données se dégrade d’année en année. Ce qui fait obstacle à la valorisation des données n’est pas le budget ou la technologie, mais plutôt la culture...
 

Talend, leader mondial de l’intégration et de la gestion des données, publie les résultats de son deuxième baromètre annuel sur la santé des données, une étude menée à l’échelle mondiale auprès de 900 dirigeants d’entreprise et data experts indépendants. Si la majorité des répondants estiment que les données sont importantes, 97 % éprouvent des difficultés à les utiliser de manière efficace et près de la moitié affirment qu’il n’est pas facile d’utiliser les données pour influer de façon positive sur l’entreprise. Le baromètre sur la santé des données étudie la déconnexion entre les données et la prise de décision, qui peut perturber les entreprises et les dirigeants dans la poursuite de leurs objectifs stratégiques, quelles que soient les conditions économiques.

« Dans les années à venir, les entreprises vont davantage s’appuyer sur les données pour pouvoir relever les défis engendrés par une période économique houleuse et un marché de plus en plus compétitif », déclare Christal Bemont, CEO de Talend. « En mettant l’accent sur des données fiables, soutenues par une solide culture des données centrée sur l’agilité et la confiance, les entreprises peuvent traverser n’importe quelle tempête et en sortir gagnantes. Le fait de mettre en place un environnement de données sain permet aux entreprises de fonctionner plus lentement dans les périodes difficiles sans avoir à sacrifier leur stratégie à long terme pour autant. »

La santé des données d’une entreprise décrit non seulement l’état de ses données, mais aussi la manière dont elles renforcent les objectifs business de cette dernière. Les principales conclusions de l’étude sont les suivantes :

- La capacité des entreprises à assurer la gestion de leurs données se dégrade d’année en année : sur les cinq facteurs indiquant si les données de l’entreprise sont saines, à savoir l’actualisation, la fiabilité, l’homogénéité, l’accessibilité et l’exhaustivité, les entreprises se classent environ 10 points plus bas qu’en 2021. L’actualisation (- 29 points) et l’accessibilité (- 15 points) sont les facteurs qui ont connu les baisses les plus importantes ; cela est notamment dû au fait que 57 % des répondants ont du mal à obtenir les données dont ils ont besoin en raison du travail à distance.

- On observe un net manque de compétences en matière de data literacy : les répondants ont confié que l’obstacle principal à la valorisation des données n’est pas le budget ou la technologie, mais plutôt la culture. Un répondant sur trois émet des réserves sur la manière dont les salariés comprennent les données avec lesquelles ils travaillent. Si les entreprises ne parviennent pas à mettre en place un langage commun pour les données à l’ensemble de leur structure, elles risquent de ne pas être prêtes à relever les défis à venir.

- Les entreprises s’apprêtent à entrer dans une zone de turbulences économiques : les répondants ont classé l’augmentation des revenus (+ 10 pts) et l’optimisation des coûts (+ 13 pts) en tête de liste des objectifs de l’utilisation des données et ont augmenté leur niveau de priorité par rapport à l’année dernière. Toutefois, près de la moitié des entreprises affirment que leurs données n’ont pas encore la vitesse ou la flexibilité nécessaires pour satisfaire toutes leurs demandes, et 41 % déclarent ne pas disposer d’un accès rapide aux données adéquates.

- La qualité et la confiance placée dans les données restent les principaux obstacles à l’utilisation efficace des données : plus d’un tiers des entreprises déclarent que la confiance placée dans les données sur lesquelles elles s’appuient pour prendre des décisions commerciales constitue un défi majeur à l’utilisation efficace des données. Plus précisément, près de la moitié des personnes interrogées estiment que la garantie de la qualité des données est un défi prédominant. Selon une étude de Gartner, les entreprises estiment que la mauvaise qualité des données est responsable d’une perte moyenne de 15 millions de dollars par an.

Covanta, leader dans la gestion durable des matériaux, montre à quel point la santé des données d’une entreprise a de la valeur et offre des solutions qui évitent la mise en décharge des déchets, réduisent les gaz à effet de serre et génèrent de l’énergie propre. Grâce à l’approche data hub de Covanta et à Talend, le service informatique est en mesure de fournir la qualité de données nécessaire pour favoriser une prise de décisions en toute confiance.

« Aujourd’hui, les opérations, la stratégie, l’entreprise et le service informatique ont une meilleure compréhension des données. Désormais, nous avons confiance dans la qualité des données que nous utilisons dans l’exploitation de nos installations », déclare Charles Link, Chief Data Officer chez Covanta.

http://www.talend.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: