En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Les défis posés par le travail hybride et le télétravail sont un frein

Publication: 9 septembre

Partagez sur
 
Des divergences sur les modes de travail souhaités et une mise en œuvre inadéquate du travail hybride et du télétravail aggravent les risques de sécurité...
 

90% des employés interrogés déclarent vouloir travailler à domicile au moins un jour par semaine, et un quart d’entre eux ont indiqué préférer télétravailler à temps complet.

41 % des employés déclarent que les nouveaux canaux de communication leur ont permis de se sentir plus proches de leurs collègues, et environ 35 % d’entre eux affirment communiquer plus fréquemment.

NinjaOne, la première plateforme de gestion informatique unifiée pour les MSP et les professionnels de l’informatique, dévoile les conclusions de son dernier rapport sur les tendances et les défis impactant le travail hybride et le télétravail dans les secteurs hautement réglementés. Une enquête menée auprès de 400 employés des secteurs financier et public a permis d’identifier de nombreuses lacunes dans différents domaines, indiquant que les organisations sont insuffisamment préparées à assister leurs employés en poste hybride ou en télétravail.

Parmi les problèmes constatés, figurent l’absence de politiques de sécurité, les négligences en termes de sécurité, une incapacité à comprendre les préférences d’organisation du travail, et la difficulté des télétravailleurs à instaurer des relations avec leurs collègues ainsi qu’avec l’entreprise. Ce rapport, intitulé « Hybrid and Remote Employee Management 2022 : Confronting Security, Operations, and Culture in Regulated Industries », peut être téléchargé ici : https://www.ninjaone.com/fr/hybrid-...

“Les conclusions de notre étude montrent que les modèles de travail hybrides sont très nettement plébiscités par les employés », résume le PDG de NinjaOne, Sal Sferlazza. « Dans le même temps, cependant, une proportion importante d’entreprises a encore du retard à rattraper en termes de mise en œuvre. Des directives homogénéisées et une infrastructure informatique sécurisée doivent constituer la base de départ. La gestion unifiée et 360° des actifs informatiques de l’entreprise, de plus en plus plébiscitée par celles-ci, est garante du succès de la mise en place et de la pérennité de ces nouveaux modes de travail.”

Les employés plébiscitent le télétravail alors que les dirigeants prônent le retour au bureau

Les gros titres récents montrent que les cadres supérieurs souhaitent ardemment un retour au bureau, mais notre nouveau rapport montre que la plupart des employés veulent continuer à travailler à domicile, au moins une partie du temps. Plus de 90 % des employés interrogés à l’occasion de cette étude ont déclaré vouloir travailler à domicile au moins un jour par semaine, et un quart d’entre eux ont indiqué préférer télétravailler à temps complet. Ce clivage se manifeste déjà avec le phénomène de la Grande Démission qui bat son plein. Un nombre record de collaborateurs quittent en effet leur emploi au profit d’opportunités correspondant mieux à leurs préférences professionnelles.

Alors que de nombreuses organisations ont mis en place des changements, par exemple en investissant dans des outils informatiques à domicile pour les télétravailleurs ou en adoptant de nouveaux logiciels d’aide aux équipes à distance, beaucoup d’organisations, qui se sont peu investies dans l’élaboration d’une stratégie privilégiant le télétravail, semblent opter pour une approche attentiste.

Cette dichotomie entre les préférences des employés pour le télétravail et les investissements de l’organisation en ce sens est un défi auquel les DSI et les responsables informatiques vont devoir faire face.

La communication entre les équipes en télétravail et hybrides est solide, mais doit être gérée

41 % des employés déclarent que les nouveaux canaux de communication leur ont permis de se sentir plus proches de leurs collègues, et environ 35 % d’entre eux affirment communiquer plus fréquemment. Ce sont des signes positifs qui montrent que les employés à distance peuvent parfaitement créer des liens et des relations, mais les organisations doivent cependant s’investir plus activement dans la gestion des outils et des appareils utilisés pour collaborer.

Seule la moitié environ des entreprises ont déclaré que le service informatique gérait leurs canaux de communication. Cette responsabilité a été confiée à d’autres intervenants, tels que des chefs de service, voire de simples employés. Or, cette démarche constitue une négligence majeure en matière de cybersécurité, car les utilisateurs finaux sont beaucoup moins susceptibles d’effectuer la maintenance et la correction des logiciels. Les canaux de communication et de collaboration doivent être gérés par l’équipe informatique : c’est une priorité absolue pour les organisations.

L’absence de politiques de sécurité et les négligences de la part des employés contribuent à creuser les écarts

La sécurité est une mission exigeante qui nécessite des compétences, des outils et une formation spécialisés. Malheureusement, 45 % des entreprises confient la gestion des mises à jour de sécurité des appareils et des applications aux responsables de service ou aux employés eux-mêmes. Dans l’environnement métier actuel, marqué par une âpre concurrence, la gestion efficace et sécurisée des ressources informatiques et des employés est une nécessité. En déléguant cette tâche aux employés eux-mêmes, les organisations s’exposent maladroitement à des risques qui sont pourtant faciles à éviter.

À la gestion médiocre de la sécurité s’ajoute également le problème des directives de confidentialité et de sécurité des données, qui sont incomplètes ou absentes dans près de la moitié des organisations. En outre, près de 40 % des répondants n’avaient pas suivi de formation à la sécurité depuis six mois ou plus, et 14 % n’en avaient jamais suivi. Les employés à qui l’on demande de gérer leurs propres besoins en matière de sécurité et d’informatique doivent recevoir une assistance adaptée s’ils espèrent réussir. Or, les conclusions du rapport montrent que les organisations n’en font pas assez.

Les gains de productivité se font au détriment du temps libre des employés

48 % des employés affirment que le télétravail a amélioré leur productivité, mais en même temps, 40 % d’entre eux déclarent également travailler un plus grand nombre d’heures. Ces chiffres font écho aux récents titres de presse suggérant que les télétravailleurs font plus d’heures. L’épuisement professionnel et la prise en compte de la santé mentale des employés sont des facteurs importants qui influencent la décision d’un professionnel de rester dans une entreprise, et devraient s’imposer comme des priorités pour les dirigeants.

Des outils unifiés de gestion à distance sont nécessaires pour aider les équipes hybrides et en télétravail à prospérer

Alors que les modèles de travail hybrides continuent de remporter un succès qui ne se dément toujours pas, de nombreuses entreprises peinent manifestement à gérer de façon efficace et sécurisée leurs équipes distantes et la pléthore de nouveaux appareils et applications. Pour clarifier les choses et reprendre le contrôle, les DSI et les responsables IT doivent chercher à simplifier leurs outils informatiques en choisissant des solutions unifiées qui équilibrent facilité d’utilisation et puissance.

La plateforme de gestion informatique unifiée de NinjaOne joue désormais un rôle essentiel dans la boîte à outils du DSI d’aujourd’hui, grâce à ses fonctionnalités combinées de gestion des terminaux, de sauvegarde dans le cloud, de gestion des correctifs et de support informatique. Solution privilégiant le cloud, la plateforme NinjaOne a été conçue pour prendre en charge n’importe quel terminal, partout où il se trouve.

https://www.ninjaone.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: