En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

ZF : Résultats financiers 1er semestre 2022

Publication: 26 août

Partagez sur
 
Le chiffre d’affaires du premier semestre s’élève à 21,2 milliards d’euros, la marge EBIT ajustée est de 4,0 %. Le ratio de fonds propres augmente pour atteindre près de 24 %. Les prévisions de l’année confirmées, toujours avec quelques réserves...
 

Au cours du premier semestre 2022, ZF s’est maintenu malgré un contexte de marché globalement compliqué et volatil. Sur les six premiers mois de l’année, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 21,2 milliards d’euros (2021 : 19,3 milliards d’euros), soit une augmentation de 10 % par rapport à la période précédente. L’EBIT ajusté s’établit à 851millions d’euros (2021 : 1,0 milliard d’euros), ce qui équivaut à une marge EBIT de 4,0 % (2021 : 5,2 %)

« Le premier semestre de l’année a été caractérisé par de nombreuses incertitudes et influences extérieures. Nous, l’équipe ZF, les avons bien maîtrisées - notamment grâce à l’expérience acquise au cours des deux dernières années de crise », a déclaré Wolf-Henning Scheider, Président Directeur Général de ZF Friedrichshafen AG, lors de la présentation des chiffres semestrielles mercredi 3 août dernier. « La guerre en Ukraine, les blocages liés à la pandémie en Chine, la disponibilité limitée des semi-conducteurs et l’inflation importante ont affecté nos activités. Nous nous efforçons de trouver le juste équilibre entre les attentes de nos clients et notre objectif de bénéfices, tout en continuant à investir dans les technologies de demain. »

Finance : stabilité des chiffres clés

De janvier à juin 2022, l’entreprise technologique a réalisé un chiffre d’affaires de 21,2 milliards d’euros (2021 : 19,3 milliards d’euros), soit une augmentation d’environ 10 % (5 % après ajustement des effets de change) par rapport à la période de l’année précédente.

La production mondiale de véhicules a baissé au cours de cette période, avec une diminution de 2 % dans le segment des voitures particulières et de 28 % dans celui des véhicules industriels par rapport à l’année précédente.

La société a déclaré un EBIT ajusté de 851 millions d’euros (2021 : 1,0 milliard d’euros). Cela correspond à une marge EBIT ajustée de 4,0 % (2021 : 5,2 %). Le flux de trésorerie disponible ajusté s’est élevé à moins 630 millions d’euros (2021 : moins 186 millions d’euros), ce qui est principalement dû au stock de sécurité qui est influencé par les effets de change et l’augmentation des prix des matériaux.

« Dans un contexte de marché défavorable et volatil, nous avons fait preuve de stabilité et de persévérance dans nos performances », a déclaré le Dr Konstantin Sauer, Directeur Financier de ZF. « Les défis ne diminueront pas au cours du second semestre de l’année. Néanmoins, nous sommes confiants quant à notre capacité à continuer sur notre lancée, en nous appuyant sur la maitrise des coûts, l’atténuation constante et cohérente des effets inflationnistes et la gestion active de nos stocks. Nous gardons un œil attentif sur nos objectifs financiers annuels. »

Compte tenu des développements à ce jour et des perspectives pour les prochains mois, ZF maintient ses prévisions pour l’ensemble de l’année. L’entreprise prévoit une croissance modérée du chiffre d’affaires du groupe en 2022, avec un volume dépassant pour la première fois les 40 milliards d’euros. ZF prévoit une marge EBIT ajustée comprise entre 4,5 et 5,5 % et un flux de trésorerie disponible ajusté compris entre 1,0 et 1,5 milliard d’euros.

Ces perspectives sont toutefois accompagnées d’une réserve, car ZF s’attend à ce que les difficultés actuelles (inflation, guerre en Ukraine, disponibilité limitée des semi-conducteurs, nouvelles épidémies de la pandémie de Covid-19) continuent à exercer une influence négative. D’éventuelles interruptions de l’approvisionnement en gaz en Allemagne et en Europe pourraient également avoir un impact sur l’activité au second semestre de cette année. L’entreprise se prépare à ce scénario. « Afin de réduire davantage notre consommation d’énergie, nous renforçons les mesures déjà mises en place dans le cadre de notre stratégie de durabilité », a souligné le PDG Wolf-Henning Scheider.

ZF a encore renforcé sa base de fonds propres : Le ratio de fonds propres est passé de 18,6 % à la fin de 2021 à environ 24 % au 30 juin 2022. En outre, l’entreprise a augmenté sa facilité de crédit renouvelable existante de 3 milliards d’euros à 3,5 milliards d’euros, garantissant des conditions de financement prévisionnelles attractives et à long terme. En élargissant simultanément le groupe de banques principales, ZF souligne sa position solide sur le marché des capitaux.

Nouvelles commandes de transmissions électriques et de la plateforme de connectivité

ZF a reçu de nombreuses nouvelles commandes pour des technologies stratégiquement importantes telles que les transmissions électriques. Le volume de commandes dans ce segment s’élève désormais à 23 milliards d’euros pour les voitures particulières et les véhicules commerciaux jusqu’en 2030. « Aujourd’hui, ZF offre une gamme complète et exhaustive de systèmes et de composants pour la mobilité électrique », a déclaré Wolf-Henning Scheider. « La croissance de 12 % du chiffre d’affaires de la division « Electrified Powertrain Technology » au cours du premier semestre l’a souligné de manière impressionnante. »

« Avec les nouvelles commandes, nous pouvons gérer la transition des transmissions conventionnelles vers des transmissions purement électriques. Et nous pouvons, a minima, compenser la disparition des technologies des moteurs à combustion interne. Nous avons maintenant pour objectif d’étendre davantage notre rôle de leader, par exemple dans le domaine de l’électronique de puissance. »

Un constructeur automobile international a passé une commande importante pour le premier niveau de configuration de la plateforme de connectivité évolutive ZF ProConnect, dont la production en série est prévue en 2024. ZF ProConnect permet la communication entre les véhicules et même les satellites (communication véhicule-à-X) - via la connexion au cloud. Il s’agit notamment de services tels que la planification d’itinéraires, les diagnostics à distance ou la gestion de flottes. Les business models digitaux sont intégrés à la plateforme pour répondre à la tendance du « véhicule défini par logiciel ». Des applications potentielles s’ouvrent également dans le domaine de la conduite autonome où une connectivité fiable et stable est indispensable. C’est pourquoi ZF ProConnect est également utilisé dans les systèmes de navette autonome de ZF.

Pour refléter la transformation de l’entreprise dans une dimension structurelle, ZF a conclu des accords sur plusieurs sites allemands, par exemple à Sarrebruck, Coblence et Kreuztal, dans le cadre de la Convention Collective de Transformation ("Tarifvertrag Transformation"). Ces accords rendent les sites plus compétitifs, ouvrent des perspectives pour les salariés et détermine les prérequis pour identifier les produits qui pourront être fabriqués sur ces sites à l’avenir.

Perspectives : ZF au salon IAA Transportation de Hanovre

Dans ses perspectives, Wolf-Henning Scheider a également fait référence à la présence de ZF au salon IAA Transportation à Hanovre, en Allemagne. A l’occasion de cet événement, la division Commercial Vehicle Solutions de ZF présentera pour la première fois des solutions pionnières pour les clients et les gestionnaires de flottes de poids lourds, en tant que premier équipementier mondial pour les véhicules industriels, après l’intégration de Wabco. Du 20 au 25 septembre, ZF sera présent au parc des expositions de Hanovre (Hall H21, stand A90). Le groupe présentera ses nouvelles transmissions électriques pour poids lourds et remorques ainsi que des développements logiciels tels que ZF SCALAR, une plateforme digitale basée sur l’intelligence artificielle pour une répartition efficace des flottes de poids lourds.

https://www.zf.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: