En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Enquête sur les réflexions estivales des Français pour leur entreprise

Publication: 24 août

Partagez sur
 
Près de 2 Français sur 3 réfléchissent aux évolutions de leur entreprise pendant l’été. 74 % des sociétés ne font plus de pause estivale et conservent une activité pratiquement normale...
 

Les 3 sujets de réflexion majeurs des Français : Réduction des déchets, diminution de l’empreinte carbone et augmentation de l’engagement des salariés dans ces réflexions.

A la rentrée dans leur bureau, 68 % des Français veulent avant tout plus de plantes, moins de papier et moins de plastique et 65 % plus de pouvoir de décision dans la stratégie RSE de leur entreprise.

Les Français profitent-ils de l’été pour faire évoluer leur entreprise ?

C’est la question que NooS.Global, plateforme d’engagement RSE et ESG, a posé à 1 002 personnes représentatives de la population française. Une enquête qui montre que loin de se désintéresser de leur entreprise pendant les vacances, les Français réfléchissent aux évolutions possibles et aux moyens de les concrétiser.

« La période estivale est considérée depuis toujours comme un temps généralement plus calme pour la grande majorité des entreprises. Nous voulions savoir si les Français en profitaient pour réfléchir au mode de fonctionnement de leur entreprise et mettre en place de grands changements », a commenté Éric Mangin, CEO et cofondateur de NooS.Global.

Fin de la fermeture estivale ?

En 2014, 40 % des entreprises fermaient leurs portes en été. Cette pause estivale semble avoir bien changée en 2022, puisque 11 % des Français déclarent que leur société a une activité totalement calme en été et 15 % seulement en partie. De ce fait, plus de 74 % conservent une activité pratiquement normale en juillet et août.

Les vacances : remise en forme et en question !

Qu’ils soient en activité ou non, l’été apparaît clairement comme une période propice aux remises en cause pour les Français. En effet, ils sont plus de 65 % à en profiter pour réfléchir à des évolutions au sein de leur entreprise : 28 % le font totalement et 37 % un peu.

Quels axes de changement ?

Trois sujets de réflexion se détachent particulièrement. Ainsi, 78 % des Français essaient de trouver des solutions pour réduire les déchets au sein de leur entreprise, 71 % de diminuer leur empreinte carbone et 62 % d’augmenter l’engagement des salariés dans ces réflexions. Pour celles et ceux qui ne profitent pas de l’été pour imaginer des évolutions possibles dans leur société, plus de 85 % aimeraient que leur entreprise réfléchisse à des axes de changements : 58 % totalement et 27 % seulement en partie.

Comment réduire l’empreinte carbone ?

Afin de diminuer l’empreinte carbone de leur entreprise, 73 % des Français privilégient en premier lieu la voie de la compensation carbone. 59 % choisissent de réduire leur empreinte numérique et en troisième solution la réduction des déplacements d’entreprise aériens.

Comment organiser cette réflexion ?

Réfléchir aux axes d’évolution en entreprise n’est pas une mince affaire. Pour organiser cette réflexion, les Français utilisent 3 types d’outils : 78 % choisissent d’abord les sondages internes, 69 % créent un groupe de travail dédié et 67 % font de la veille externe. 56 % optent également pour des réunions informelles et 42 % pour des déjeuners de travail. En revanche, la vieille boite à idées semble ne plus faire l’unanimité avec seulement 33 % de votes.

Les Français veulent du concret à la rentrée !

A la question « Qu’aimeriez-vous voir sur votre bureau à la rentrée ? », plus de 68 % répondent « des plantes, moins de papier et moins de plastique ». 65 % voudraient également avoir plus de pouvoir de décision dans la stratégie RSE de leur entreprise et 61 % une preuve d’engagement social et environnemental de la part de leur entreprise. Parmi les autres éléments fédérateurs, une remise en question de l’empreinte carbone des entreprises est attendue par 60 % des Français, 59 % veulent des résultats concrets de RSE, 57 % des événements de sensibilisation tout au long de l’année et 51 % plus de temps pour faire du volontariat.

https://www.noos.global/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: