En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Hurtigruten l’Express Côtier de Norvège prévoit son 1er navire zéro émission d’ici 2030

Publication: 6 juillet

Partagez sur
 
La compagnie est en train de rénover sa flotte actuelle dans le cadre de l’un des programmes de modernisation les plus importants du transport maritime européen, qui permettra de réduire de 25 % les émissions de CO2 et de 80 % les émissions de NOx...
 

« Nous sommes ravis de vous faire part de notre projet le plus ambitieux à ce jour en matière de durabilité. Nous apportons des solutions pour la conception de navires à passagers zéro émission, et le littoral norvégien est l’écrin parfait pour cela. Notre objectif est de lancer un navire Hurtigruten l’Express Côtier de Norvège zéro émission d’ici 2030 », se réjouit Daniel Skjeldam, CEO de Hurtigruten Group.

Depuis sa création en 1893, Hurtigruten l’Express Côtier de Norvège transporte des passagers locaux, des marchandises et des touristes, en reliant 34 ports, au cours de ce qui est considéré comme « l’un des plus beaux voyages du monde ».

L’entreprise entend s’imposer comme l’un des leaders du voyage durable et Hedda Felin, CEO de Hurtigruten Norway, l’annonce sans détour : elle vise zéro émission.

« Nous avons construit notre dernier navire à combustible fossile pour l’Express Côtier de Norvège. Pendant les 100 prochaines années, la ligne côtière sera sans émission, rendant le plus beau voyage du monde encore plus spectaculaire », se félicite-t-elle.

Le littoral norvégien : l’écrin parfait

Le trajet de l’Express Côtier, de Bergen à Kirkenes, est le point de départ idéal pour le développement de navires à zéro émission.

« Les navires de notre groupe sillonnent les mers du globe et nous pensons que la Côte Norvégienne est le lieu idéal pour réaliser ce genre de projet révolutionnaire car nous pouvons bénéficier de l’expérience Norvégienne de pointe en matière de transport maritime vert », ajoute Daniel Skjeldam.

Hurtigruten l’Express Côtier de Norvège occupe une position unique le long du littoral, faisant escale dans 34 ports. Cela signifie qu’il existe de multiples possibilités d’utiliser les futures infrastructures pour l’énergie verte, tandis que plusieurs ports prévoient de développer la connectivité pour l’alimentation à quai. La solidité de l’industrie de la recherche et du secteur maritime norvégiens, ainsi que la volonté politique du pays de soutenir la navigation écologique, sont autant de facteurs positifs qui font du littoral norvégien le choix idéal pour ce type d’initiative.

L’institut de recherche SINTEF rejoint l’équipage

La SINTEF, l’institut de recherche norvégien, intègre l’équipage dès le départ. La SINTEF est l’un des plus grands organismes de recherche indépendants européens. Elle dispose des meilleurs environnements professionnels de la planète en matière de systèmes énergétiques et de technologies maritimes écologiques.

« Grâce à ce projet, Hurtigruten Norway et la SINTEF peuvent montrer au monde qu’il est possible de s’équiper de navires à passagers, durables et écologiques dans un avenir proche. Il n’est certes pas facile de réduire les émissions dans le secteur maritime, et nous avons besoin que des compagnies ambitieuses, telles que Hurtigruten Norway, prennent des initiatives de ce genre », souligne Alexandra Bech Gjørv, présidente de la SINTEF.

Le projet réunit tous les aspects d’un programme de construction de bateaux neufs, de la conception aux solutions numériques, en passant par la propulsion, l’énergie, le combustible, ou encore les activités hôtelières. Les nouveaux navires ne devront dégager aucune émission, que ce soit dans l’atmosphère ou dans la mer, et devront être durables du point de vue d’une économie circulaire. En sa qualité de partenaire, la SINTEF assurera l’analyse, la recherche et le développement.

« La première phase du projet a déjà débuté ; il s’agit d’une étude de faisabilité, qui examinera les solutions technologiques et opérationnelles permettant de doter le littoral norvégien de navires Hurtigruten l’Express Côtier zéro émission », explique Trond Johnsen, directeur du marché océanologique de la SINTEF.

Lors de la prochaine phase, les principaux partenaires du secteur maritime, de la technologie et de la conception navale seront invités à participer à l’avancement du projet.

"Les carburants et les systèmes électriques à zéro émission sont un domaine d’intérêt évident pour le projet. Cependant, la disponibilité, le coût de production et la densité énergétique de ces carburants nécessiteront également des réductions massives de la consommation d’énergie, faisant probablement de l’efficacité énergétique, le principal défi" continue Trond Johnsen.

« Nous sommes fiers de nous associer à la SINTEF Ocean pour inventer les nouvelles solutions dont nous avons besoin. Afin de concrétiser des aspirations élevées, il est essentiel de combiner notre connaissance du littoral avec l’expertise de la SINTEF », conclut Hedda Felin, CEO de Hurtigruten Norway.

https://www.hkstrategies.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: