En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Qualification du véhicule Fardier destiné aux troupes aéroportées et aux forces spéciales

Publication: 17 juin

Partagez sur
 
La Direction générale de l’armement (DGA) a qualifié le 10 juin 2022 le véhicule Fardier destiné aux troupes aéroportées de l’armée de Terre, ainsi qu’aux forces spéciales. Les huit premiers véhicules devraient être livrés aux armées d’ici à la fin de l’année...
 

Petit véhicule de transport tout-terrain aérotransportable, aérolargable et héliportable, le Fardier permettra de déployer rapidement des commandos, d’alléger le combattant débarqué en toute zone, et de faciliter l’autodéfense des zones de déploiement.

- La Loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit la livraison de 300 véhicules Fardier à la 11e brigade parachutiste de l’armée de Terre et au Commandement des opérations spéciales (COS) d’ici à 2030.

- Le marché a été notifié par la DGA en 2017 pour un montant de 44 millions d’euros à la société française UNAC (Gard). 172 remorques ont également été commandées.

La qualification du Fardier a été prononcée après une campagne d’essais menée dans les centres d’expertise et d’essais de la DGA, en lien avec la Section technique de l’armée de Terre, représentatifs des divers théâtres d’opérations où sont couramment déployées les unités combattantes qui recevront ce véhicule. En décembre 2020, la DGA avait notamment réalisé avec succès une campagne de qualification du largage depuis un A400M. Les essais de mobilité se sont déroulés dans le sable de Biscarrosse, dans la boue de Fontevraud et la rocaille de Canjuers.

Le Fardier répond au besoin des troupes aéroportées de la 11e brigade parachutiste et également des forces spéciales françaises de disposer d’un véhicule rustique, à forte capacité de projection par vecteur aérien, avec une excellente mobilité et une capacité de transport importante. Grâce à ces différents atouts, le Fardier permet de déployer rapidement des commandos par aérolargage ou poser d’assaut, de participer à une saisie rapide du terrain, d’assurer des missions de reconnaissance, d’aide aux déplacements logistiques, d’appui et de commandement.

Le Fardier peut être embarqué à bord d’un avion de transport militaire (C130 Hercules et A400M Atlas), parachuté (depuis C130 Hercules et A400M Atlas) et transporté par hélicoptère sous élingue (Caracal et NH90). Grâce à ce véhicule, les commandos pourront être largués ou déposés à distance de sécurité puis se déplacer rapidement avec leur matériel vers leurs objectifs. Ainsi allégés, ces combattants qui portent environ 50kg sur le dos gagnent en agilité et augmentent leur rayon d’action.

Véhicule de servitude, le Fardier peut tracter un mortier de 120mm ou transporter plusieurs gros équipements au moyen d‘une remorque disposant d’une charge utile de 400kg. Il permet également d’évacuer rapidement un blessé couché vers un lieu de prise en charge.

Véhicule léger tout terrain compact de 2 tonnes, il dispose d’une forte capacité de franchissement ainsi que de déplacement sur des terrains inaccessibles aux 4x4 classiques. Robuste et fiable, le Fardier a été conçu sans aucun système électroniques pour éviter toute panne non-réparable en opération.

Le marché Fardier représente 250 emplois, directs et indirects, chez UNAC et ses sous-traitants.

https://www.defense.gouv.fr/dga

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: