En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Agoria Santé, 1er consortium d’acteurs privés à obtenir l’autorisation de la CNIL

Publication: 15 juin

Partagez sur
 
Objectif : constituer un entrepôt de données de santé...
 

Le consortium AGORiA SANTÇ obtient l’autorisation de la CNIL de constituer un entrepôt de données de santé (EDS) avec système fils SNDS (système national de données de santé). Cette autorisation représente une étape majeure pour le consortium dans le développement de projets de recherche, d’étude ou d’évaluation sur les données de santé en permettant le chaînage de multiples sources de données. L’entrepôt de données de santé du consortium AGORiA SANTÇ constitue le premier système fils du SNDS opéré par des acteurs privés.

Lancé en juin 2021 par Docaposte, AstraZeneca et Impact Healthcare, AGORiA SANTÇ est ouvert à tous les acteurs de la recherche avec des finalités d’intérêt public et a pour objectif de faciliter l’analyse des données de santé en vie réelle dans un cadre souverain et sécurisé afin de les mettre au service d’une meilleure prise en charge thérapeutique des patients.

Le consortium AGORiA SANTÇ bénéficie d’une autorisation de la CNIL délivrée le 23 mai 2022 pour constituer son entrepôt de données de santé avec système fils SNDS, première autorisation de ce type accordée à des acteurs privés. Cet entrepôt a vocation à héberger des données de santé de diverses provenances : études cliniques, programmes d’accès précoces, données de soins de structures hospitalières (privées ou publiques), données de biologie des laboratoires de biologie médicale, cohortes et registres des acteurs académiques et de la recherche, sociétés de recherche et d’innovation, start-up de l’e-santé.

La mise en œuvre de cette mutualisation des moyens entre acteurs de la santé vise à faciliter et accélérer la réalisation des études dites en vie réelle par l’ensemble des acteurs porteurs d’un projet de recherche et permettre ainsi la génération de nouvelles connaissances au bénéfice de la prise en charge des patients.

Dans un premier temps, l’entrepôt AGORiA SANTÇ est constitué à partir de trois bases de données de programmes d’accès précoces apportées par l’entreprise biopharmaceutique AstraZeneca, respectivement dans le traitement de la maladie rénale, du cancer du sein, et en prophylaxie de la COVID-19.

Un système fils du SNDS doté d’atouts technologiques

L’appariement des données de l’entrepôt avec les bases du SNDS créera au sein de la plateforme AGORiA SANTÇ un système fils du SNDS.

L’hébergement de ce système fils dans la plateforme AGORiA SANTÇ opérée par Docaposte apportera aux porteurs de projets d’études les bénéfices d’une plateforme technologique à l’état de l’art pour l’exploitation des données de santé (virtualisation des données, data science, data visualisation), des offres de service conçues pour permettre une rapidité d’accès aux données hébergées au sein de la plateforme, l’accélération des projets d’analyse de données de santé par une mutualisation des moyens, un cadre de confiance promouvant l’usage éthique des données de santé.

Coopération et ouverture

La coopération entre apporteurs de données de santé et porteurs de projets, qui est l’essence même du consortium AGORiA SANTÇ, va accélérer la conduite de projets de recherche innovants au bénéfice de la Santé Publique et ainsi permettre d’améliorer les connaissances sur les parcours de soins et les critères de bonne prise en charge thérapeutique des patients.

Lancé en juin 2021 par Docaposte, AstraZeneca et Impact Healthcare, le consortium AGORiA SANTÇ est ouvert à de nouveaux membres qui rejoindront les trois membres fondateurs qu’il s’agisse de producteurs de données ou de porteurs de projet de recherche. Le consortium propose à ses membres un cadre juridique maîtrisé, une gouvernance partagée et des moyens mutualisés.

« AGORiA SANTÇ se positionne en accélérateur de la valorisation de la donnée de santé. Docaposte se félicite de cette avancée et de la confiance accordée par la CNIL à cette approche, porteuse de valeur pour l’ensemble des acteurs du système de santé français : patients, établissements de soins, professionnels de santé, chercheurs, pouvoirs publics, industriels.

Inscrit dans une dynamique de filière française et européenne, AGORiA SANTÇ est un consortium public-privé qui se place en complémentarité avec les services et plateformes développés par les pouvoirs publics. » explique Olivier Vallet, Président Directeur Général de Docaposte.

« Nous nous réjouissons de cette autorisation sans précédent de la CNIL, qui va permettre d’accélérer les projets de recherche sur les données de santé dans un cadre de confiance. Les appariements des données générées par AstraZeneca avec les données du SNDS représentent un progrès important dans notre capacité à mesurer en vie réelle les bénéfices cliniques, médico-économiques et organisationnels des produits de santé au service de la médecine et des patients. » précise Olivier Nataf, Président d’Astra Zeneca France.

« Relever le défi de faire de la France un leader dans les data sciences et la recherche médicale passe par des initiatives des acteurs économiques inscrites dans le cadre juridique et organisationnel proposé par les pouvoirs publics. L’initiative AGORiA SANTÇ illustre cette dynamique en ouvrant une voie nouvelle pour l’analyse des données de santé » précise Jean-Yves Robin, Président d’Impact Healthcare.

https://www.docaposte.com/

https://www.impact-healthcare.fr/

https://www.astrazeneca.fr

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: