En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

88% des entreprises françaises s’attendent à voir leurs coûts énergétiques augmenter

Publication: 10 mai

Partagez sur
 
Vers une pénurie d’énergie et une crise énergétique majeure… ces préoccupations sont au cœur des inquiétudes des entreprises françaises...
 

Une récente enquête OnePoll menée pour reichelt elektronik, l’un des plus grands distributeurs en ligne d’électronique en Europe a mis en lumière l’influence de la situation actuelle sur leur rentabilité.

L’explosion des coûts frappe durement les entreprises

Aujourd’hui, 80 % des entreprises interrogées déclarent que la hausse des prix de l’énergie a déjà un impact négatif sur leur compétitivité et seules 8 % d’entre elles affirment ne pas être affectées par la hausse des prix. Parmi les facteurs les plus dommageables en matière d’approvisionnement énergétique figurent en tête une hausse des prix de l’énergie due à la diminution des réserves énergétiques (à 64%) suivie par une pénurie d’énergie due au manque d’importations de pétrole brut et de gaz naturel (à 45%).

De plus, les entreprises ne cachent pas leur pessimisme face à l’évolution de cette crise de l’énergie puisque 88% estiment que cette situation va se prolonger dans le temps et elles s’attendent à voir leurs coûts énergétiques augmenter au cours des trois prochaines années. D’ailleurs, près de trois quarts des répondants (74 %) s’attendent à ressentir un impact négatif sur leur entreprise à long terme si cette tendance se poursuit.

Économie d’énergie : les mesures mises en place

Les entreprises, comme les particuliers, ont peu de marge de manœuvre pour influencer les prix. Les entreprises doivent prendre le problème à bras le corps et chercher des solutions individuelles. Ainsi, 44 % ont déjà négocié des conditions spéciales dans leurs contrats avec les fournisseurs de pétrole, de gaz ou d’électricité. De plus, 37% d’entre elles ont recours à de l’électricité provenant de leur propre production telle que des panneaux solaires installés dans leurs locaux.

Concrètement, les mesures prises le plus fréquemment dans les entreprises sont :

- 77% : Remplacer toutes les sources d’éclairage par des LEDs.

- 73% : Sensibiliser les employés aux économies d’énergie

- 68% : Améliorer l’isolation des bâtiments

En revanche, d’autres mesures plus complexes à mettre en œuvre n’ont pas encore été investies par les entreprises à l’instar du remplacement de vieilles machines par de nouvelles plus efficaces ou le changement du parc automobile pour des voitures électriques/hybrides.

Des obstacles encore bien tenaces

Les obstacles aux économies d’énergie sont encore nombreux. Étonnamment, celui qui arrive en tête est la difficulté à appréhender ce sujet (difficulté de prévoir les avantages, manque d’études de cas facilement accessible…) pour plus d’un tiers (34%) des entreprises.

Plus prévisible, le deuxième obstacle porte sur le manque de budget (30 %). En particulier lorsqu’il s’agit d’investissements plus conséquents et plus complets, comme les solutions d’automatisation intelligente des bâtiments, le prix d’achat élevé devient un obstacle insurmontable.

" Les entreprises se trouvent aujourd’hui à un tournant ", conclut Holger Engelbrecht, chef de produit outils et éclairage chez reichelt elektronik. "Les premiers pas vers un fonctionnement plus économe en énergie ont déjà été faits. Maintenant, les prochains défis se profilent à l’horizon, exigeant des entreprises des investissements plus importants et des changements plus profonds dans leur gestion énergétique. Nous pouvons considérer la situation actuelle comme un signal d’alarme car tôt ou tard, les entreprises devront gérer plus efficacement leurs ressources énergétiques."

https://www.reichelt.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: