En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Comment les constructeurs automobiles peuvent-ils s’adapter à la pénurie ?

Par Claire Rychlewski, Senior Vice President EMEA chez Kinaxis

Publication: 10 mai

Partagez sur
 
Le monde connaît actuellement une pénurie de semi-conducteurs sans précédent qui ne semble pas près d’être résolue...
 

Alors que de nombreuses entreprises tous secteurs confondus tentent encore de se remettre des effets dévastateurs de la pandémie, le moment ne pouvait pas être pire.

Si Goldman Sachs identifie 169 secteurs différents touchés par la pénurie d’une manière ou d’une autre, certains souffrent plus que d’autres. Alors que les secteurs des biens de consommation, des biosciences et des nouvelles technologies, entre autres, peinent tous à se procurer les semi-conducteurs nécessaires à la commercialisation de leurs produits, l’industrie automobile fait partie des plus impactées.

Un véhicule neuf typique contient environ 1400 microprocesseurs, des composants dont la rareté actuelle contraint bon nombre des principaux des constructeurs automobiles mondiaux à réduire leur production en arrêtant temporairement certaines de leurs usines. L’impact sur les ventes est désastreux. Selon les prévisions du cabinet de consultants AlixPartners, cette pénurie de semi-conducteurs va coûter au secteur automobile mondial 210 milliards de dollars de chiffre d’affaires au cours de la seule année 2021.

Les avis des experts diffèrent sur la durée pendant laquelle les semi-conducteurs vont continuer de ralentir la supply chain. Certains pensent que le pire sera passé d’ici à la fin de 2022, tandis que d’autres voient la situation se prolonger jusqu’en 2023 voire au-delà.

Comment en sommes-nous arrivés là ? Et quelles leçons les professionnels de la supply chain peuvent-ils tirer de cette crise pour les aider à se préparer pour la prochaine perturbation inévitable ?

Quelles sont les causes de la pénurie mondiale de semi-conducteurs ?

Le vent de panique qui a fait exploser la demande de papier toilette durant les premières semaines de la pandémie, a eu tendance à nous faire oublier que, dans le même temps, les consommateurs se sont rués sur une autre catégorie de produits : les appareils électroniques.

Bloqués chez eux et ayant soudain besoin des équipements adéquats pour le télétravail, l’enseignement à distance et les loisirs en ligne, les consommateurs du monde entier se sont mis à acheter toutes sortes de produits de pointe ayant tous un point commun. Les puces électroniques. A elles seules, les ventes annuelles de tablettes ont augmenté de près de 14 % en 2020 et celles de PC de 11 %, soit la plus forte progression sur un an depuis 2010.

Face à cette montée en flèche imprévue de la demande d’appareils intelligents de toutes sortes intégrant des composants électroniques, le marché a eu besoin simultanément de volumes énormes de tous types de semi-conducteurs. Tout comme les effets inattendus du Covid-19 sur la supply chain, celui-ci a pris au dépourvu de nombreux responsables de la planification dans l’industrie des semi-conducteurs. En raison de leur incapacité à anticiper ce scénario, les fabricants n’avaient aucun moyen de produire assez rapidement des quantités suffisantes des bons types de composants pour satisfaire la demande.

Si l’explosion de la demande des consommateurs est le principal facteur expliquant la pénurie actuelle de semi-conducteurs, ce n’est pas le seul. Les experts du secteur en pointent divers autres, notamment des problèmes structurels connus, un incendie dans l’une des plus grandes usines mondiales de composants destinés à l’automobile au Japon ou les perturbations de la chaîne de production de semi-conducteurs aux Etats-Unis, causées par la crise énergétique au Texas au mois de février.

Quelles leçons tirer de la pénurie de semi-conducteurs pour les responsables de la supply chain ?

Si le bouleversement économique déclenché par la pandémie nous a appris quelque chose dans le domaine de la supply chain, c’est que la prochaine crise majeure est inévitable. Et les entreprises qui prennent dès à présent des mesures pour transformer leurs capacités de planification dans ce domaine seront les mieux préparées, non seulement pour surmonter la crise, mais aussi pour se démarquer de la concurrence.

De nombreux facteurs sont à prendre en compte pour parvenir à ce niveau de préparation. Il est crucial de disposer d’une transparence totale, de bout en bout, sur votre supply chain, de sorte que les responsables de la planification puissent savoir et agir plus rapidement lorsqu’une crise survient. En procédant à une modélisation d’hypothèses et en adoptant des méthodes de planification simultanée, ceux-ci ont la possibilité d’évaluer divers scénarios en temps réel, et donc l’impact de différents changements sur la supply chain afin de prendre des décisions en connaissance de cause au sujet de leur base de fournisseurs.

Pour réussir à passer cette crise et la perturbation qu’elle induit sur la supply chain de l’industrie des semi-conducteurs, les responsables doivent également délaisser les modèles historiques qui privilégient l’excellence fonctionnelle, au profit d’un nouveau paradigme de planification qui reconnaît la nécessité d’un équilibre entre exactitude et agilité.

Armés de ces outils, les directeurs de la supply chain et leurs équipes de planification bénéficieront d’un degré élevé de transparence sur l’ensemble de celle-ci pour savoir que faire en cas de problème, ainsi que de l’agilité nécessaire pour prendre une décision à temps afin de faire la différence.

https://www.kinaxis.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: