En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

ABB présente son rapport développement durable 2021

Publication: 28 avril

Partagez sur
 
Un départ satisfaisant pour atteindre les objectifs 2030 de la stratégie de développement durable. ABB a réduit ses propres émissions de CO2 de 39% en 2021 par rapport à 2019, l’année de référence...
 

ABB publie son rapport développement durable 2021, qui met en évidence les progrès réalisés par l’entreprise dans le cadre des 4 piliers de sa stratégie de développement durable 2030.

« Le développement durable est au cœur de la raison d’être d’ABB et de notre capacité à générer de la valeur pour nos parties prenantes dans l’ensemble de la chaîne de valeur. Je suis ravi que 2021 marque un excellent départ dans la poursuite des objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés pour 2030 dans le cadre de notre stratégie de développement durable. » explique Björn Rosengren, CEO d’ABB.

ABB est l’une des premières entreprises de son secteur à communiquer sur l’éligibilité de ses activités à la « taxonomie européenne ». Ce nouveau système de l’UE sert à clarifier et à définir les activités « durables ». Il aide les entreprises à favoriser leurs investissements dans des activités économiques qui contribuent aux objectifs climatiques et énergétiques de l’UE et qui soutiennent le Pacte vert pour l’Europe.

Contribuer à une société bas carbone

Depuis le lancement de sa stratégie de développement durable 2030, les produits, services et solutions développés par ABB ont déjà permis à ses clients de réduire leurs émissions annuelles en équivalent CO2 de 11,5 mégatonnes. Le groupe entend les diminuer encore de plus de 100 mégatonnes d’ici 2030, soit les émissions annuelles de 30 millions de véhicules thermiques. La méthode d’évaluation d’ABB a été vérifiée par un tiers indépendant. « Nous sommes convaincus que la clé pour bâtir un futur durable et lutter contre le dérèglement climatique réside dans les technologies. Si nous sommes en bonne voie pour atteindre la neutralité carbone dans nos propres opérations à l’horizon 2030, c’est grâce aux technologies de pointe qu’ABB fournit à ses clients et c’est ainsi que nous ferons une réelle différence. » a déclaré Theodor Swedjemark, Directeur de la Communication et de la Durabilité du Groupe.

Les moteurs et systèmes d’entraînement à haut rendement sont les technologies ayant le plus gros potentiel d’efficacité énergétique. Ils représentent 45 % de la consommation mondiale d’électricité. Ainsi, toute amélioration, même minime, engendre des économies d’énergie élevées. Par exemple, le fabricant suisse d’emballages en carton Model Group a réduit sa consommation d’énergie de près de 900 000 kWh par an en installant des moteurs et systèmes d’entraînement ABB, soit la consommation électrique d’environ 200 foyers.

ABB s’est engagé à électrifier l’ensemble de sa flotte avec plus de 10 000 véhicules et à utiliser exclusivement de l’électricité provenant de sources 100% renouvelables d’ici 2030. En 2021, 44% des véhicules commandés par ABB dans le monde étaient des véhicules électriques ou hybrides rechargeables. La part d’électricité certifiée verte ou d’énergie solaire autoproduite a également grimpé de 31% à 51% en un an. Plus de 100 projets d’efficacité énergétique ont été mis en place, pour un gain de 17,5GWh d’énergie. L’an dernier, les émissions de CO2 provenant des opérations ABB ont diminué de 39% par rapport à l’année de référence 2019. Avec Pékin (Chine), Porvoo (Finlande) et Ede (Pays-Bas), trois sites supplémentaires ont rejoint le projet ABB « Mission to Zero™ » en 2021.

Préserver les ressources

En décembre 2021, ABB a dévoilé un nouveau cadre de circularité pour évaluer chaque produit et solution en fonction d’indicateurs de performance clairement définis pour chaque étape du cycle de vie de produit. Il vise à identifier des ressources entièrement renouvelables, recyclables ou biodégradables pour les produits manufacturés. Dès lors que les conditions et les réglementations locales l’autorisent, ABB n’envoie aucun déchet en décharge. 40% des 440 sites ABB dans le monde appliquent déjà une politique zéro déchet. L’usine de disjoncteurs basse tension ABB Smart Power de Frosinone, en Italie, est d’ailleurs reconnue comme une référence dans son domaine par le gouvernement italien. Elle a atteint son objectif zéro déchet de production en décharge en 2020, surpassant l’objectif 2035 du Plan d’action de l’UE sur l’économie circulaire, qui plafonne à 10 % la part de déchets de ce type envoyé en décharge.

Favoriser le progrès social

En 2021, la proportion de femmes aux postes de cadre supérieur est passée de 13,5% à 16,3% en un an. ABB prévoit de porter cette proportion à 25% d’ici 2030. Le programme de congé parental sans distinction de genre bénéficie à tous les employés d’ABB, proposant un congé rémunéré de 12 semaines pour le principal responsable et de 4 semaines pour le second. Le groupe contribue aussi à plus de 400 initiatives qui mettent l’accent sur l’éducation, la diversité, l’inclusion et les soins de santé au sein de la communauté. En 2021, pour la première fois en dix ans, ABB n’a connu aucun décès en rapport avec le travail, et les arrêts de travail dus à des blessures ont baissé de 44%, ce qui souligne les efforts mis en œuvre par l’entreprise pour renforcer ses pratiques en matière de sécurité.

ABB renforce ses programmes de gouvernance et d’intégrité en responsabilisant son approvisionnement en matériaux. Pour renforcer le développement durable dans sa chaîne logistique, le groupe a introduit le concept de « Gestion durable de la base d’approvisionnement ». Celui couvre tous les aspects des performances Environnementales, Sociales et de Gouvernance (ESG). L’objectif d’ABB consiste à couvrir d’ici 2030, 80 % de ses dépenses d’approvisionnement dans des pays sélectionnés selon le nouveau système.

ABB soumet également les primes d’intéressement de la direction à des cibles ESG, dont la « condition impérative » en 2021 était de définir des plans stratégiques avec des initiatives et activités clés pour réduire ou compenser les émissions de gaz à effet de serre de scope 1 et 21 pour parvenir à la neutralité carbone à l’horizon 2030. À la fin de l’année, le conseil d’administration a jugé que cette condition avait été pleinement remplie.

https://global.abb/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: