En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

#EarthDay : Echange avec Western Digital sur leur stratégie environnementale

Publication: 26 avril

Partagez sur
 
Quelle est l’approche de votre entreprise en matière de durabilité que les employés/partenaires/clients et le public devraient connaître ?...
 

Chez Western Digital, nous sommes une entreprise citoyenne positive. Nous nous sommes engagés à atteindre des objectifs ambitieux de réduction des émissions de carbone approuvés par l’initiative Science Based Targets. Nous souhaitons réduire nos émissions de portée 1 et 2 de 42 % d’ici 2030, en partant d’une année de référence 2020. Nous avons également fixé un objectif de portée 3 consistant à réduire de moitié l’intensité des émissions de nos produits d’ici 2030. Ces objectifs sont compatibles avec la limitation du réchauffement à 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels.

Nous avons réduit de 30 % la quantité d’électricité utilisée par pétaoctet de stockage fabriqué depuis 2016. En outre, entre 2016 et 2018, nous avons réduit les émissions de GES de 30 % et 16 % pour nos produits HDD et SSD, respectivement.

Nous avons sauvé 12 000 arbres en redessinant nos emballages (60 acres de forêt). En outre, tous nos emballages contiennent du carton et du plastique recyclables, ce qui permet de recycler facilement les matériaux après utilisation.

En outre, nous avons mis en place une politique de minéraux responsables. Nous nous sommes engagés à promouvoir l’approvisionnement responsable en matériaux tels que les métaux précieux (or, titane, etc.) et les minéraux provenant de la région de la RDC et d’autres zones affectées par des conflits ou à haut risque.

Quelle est votre nouvelle approche de la durabilité dans le monde de l’après COVID ?

Avant la pandémie, la durabilité était fermement inscrite à l’ordre du jour mondial, mais la COVID-19 a accéléré son adoption sur le lieu de travail, dans nos bureaux, nos entreprises et nos déplacements.

L’opportunité pour les entreprises de planifier l’avenir est cruciale dans ce monde moderne et incertain. Si une entreprise veut rester pertinente, il est logique de repenser son mode de fonctionnement pour être plus durable.

Alors que le changement climatique, l’environnement et l’épuisement des ressources font l’objet de nombreuses discussions, il est temps pour les entreprises d’agir. En tant qu’entreprise mondiale, la durabilité environnementale est essentielle à notre réussite à long terme. Nous nous efforçons de minimiser notre impact et de protéger notre environnement dans le monde entier en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, en diminuant les déchets et en améliorant l’efficacité des matériaux et de l’énergie. Nous disposons d’une équipe d’ingénieurs qui se consacre au développement et à la fabrication de technologies de stockage plus respectueuses de l’environnement. Nous y parvenons notamment en mettant en place des équipes interfonctionnelles qui collaborent pour réduire la consommation d’énergie de nos disques durs et de nos SSD. Nous souhaitons avoir un impact positif significatif sur l’environnement si l’un de nos disques peut économiser un watt d’énergie en continu en particulier dans l’environnement des centres de données où un nombre important de solutions de stockage sont nécessaires chaque jour.

Nos équipes s’efforcent constamment d’adopter des pratiques plus durables, tels que la conservation de l’eau, la refonte des emballages ainsi que la réduction et le regroupement des expéditions. Au cours de l’exercice 2021, nous avons apporté d’importantes améliorations à la station d’épuration des eaux usées de notre campus de Great Oaks à San Jose en ajoutant un système de filtration à flux croisé.

Ce système agit comme un préfiltre pour un système d’osmose inverse (OI) en aval. Les deux systèmes fonctionnent ensemble pour fournir à la tour de refroidissement du site une eau recyclée de haute qualité. D’autre part, le transport est un domaine important pour la réduction des émissions. Nous étudions différents moyens de faire la différence, comme la mise au point d’un calculateur pour suivre et mesurer les émissions de nos expéditions. Cet effort ne se limitera pas à nos équipes mais s’étendra à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. Nous encourageons nos partenaires, fournisseurs à divulguer des informations sur l’impact environnemental afin de mesurer et de comprendre leur impact et de prendre des mesures pour améliorer leurs performances et construire une économie plus durable.

Comment les entreprises technologiques peuvent-elles devenir des leaders et avoir le plus d’impact dans l’évolution vers un environnement de travail plus écologique et durable ?

Les centres de données sont parmi les plus grands consommateurs d’énergie et d’électricité, avec l’empreinte carbone qui croît le plus rapidement de tous les secteurs de l’industrie informatique.

Tout ce qu’une entreprise fait par voie électronique ou en ligne se fait dans un centre de données quelque part et nécessite beaucoup d’énergie. À moins que cette énergie ne soit produite par le vent, le soleil, l’eau ou d’autres sources propres, elle a une empreinte carbone. Choisir les bons serveurs, les bons fournisseurs d’informatique dématérialisée et poser des questions telles que "où hébergez-vous vos services" étaient jusqu’à récemment un concept inconnu.

Nous collaborons avec des leaders du développement durable, qu’il s’agisse d’entreprises de logiciels, de grands fabricants ou de détaillants. Chacune d’entre elles a des activités très différentes, mais elles sont toutes axées sur la durabilité de la chaîne d’approvisionnement. Une société de logiciels peut être importante, mais comme elle ne fabrique pas de produits physiques ou ne dispose pas d’une flotte logistique, il est relativement facile de gérer son empreinte carbone du point de vue opérationnel.

Son empreinte est principalement constituée de la consommation d’énergie : chaleur, réfrigération et émissions de gaz à effet de serre, mais c’est tout. Un grand détaillant, en revanche, possède des milliers de magasins et une flotte de distribution, ce qui rend la gestion de son empreinte carbone plus difficile. Environ 70% à 90% de l’empreinte carbone d’un service se produit dans la chaîne d’approvisionnement, soit avant que le produit n’atteigne le rayon, soit (dans le cas d’un service) après qu’il a atteint le rayon.

https://www.westerndigital.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: