En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

88% des décideurs de l’Industrie investiront dans les IT

Publication: 22 avril

Partagez sur
 
Seuls 34 % des décideurs du secteur de l’industrie et 33 % des décideurs informatiques du secteur pensent être totalement prêts, technologiquement parlant, à soutenir un environnement de travail hybride...
 

Pour créer un lieu de travail hybride durable et performant, les entreprises de l’industrie doivent s’attaquer aux contraintes humaines et technologiques, notamment en ce qui concerne la visibilité des réseaux et l’expérience numérique.

Riverbed | Aternity annonce aujourd’hui que 51% des décideurs d’entreprise (BDM) dans le secteur de l’industrie pensent que la moitié (50%) de leur personnel restera hybride après la pandémie. De plus, la grande majorité des BDM du secteur de la fabrication (96 %) pensent qu’une structure hybride les aiderait à recruter des talents et à rester compétitifs. Ce sont là deux des principales conclusions de l’enquête mondiale Riverbed | Aternity Hybrid Work, qui explore la situation du travail hybride et identifie les principaux domaines d’investissement et les technologies nécessaires pour créer des lieux de travail performants à long terme.

Offrir un environnement de travail hybride sans faille n’est plus un luxe, mais une priorité pour les entreprises, alors que le secteur industriel cherche à se remettre du COVID-19. Cependant, seul un tiers (33 %) des décideurs informatiques du secteur (ITDM) affirment que leur parc informatique actuel est totalement prêt à répondre aux exigences du travail hybride à long terme. Par conséquent, 85 % des décideurs de ce secteur s’inquiètent de la disparité des performances du réseau et des applications pour les employés hybrides ou à distance par rapport aux employés en poste. Pour remédier à ce problème, 92 % des ITDM et 88 % des BDM du secteur industriel affirment qu’ils prévoient d’investir dans la technologie pour soutenir une main-d’œuvre hybride au cours des 12 à 18 prochains mois.

Jonaki Egenolf, directeur du marketing chez Riverbed | Aternity, commente les conclusions du rapport : « Au cours des deux dernières années, la pandémie a eu un impact considérable sur le secteur industriel dans le monde entier, car les entreprises ont dû transférer une grande partie de leurs opérations vers un modèle de travail à distance et hybride. Dans le même temps, ces changements dans l’industrie ont présenté une opportunité pour les fabricants de faire un bond en avant significatif dans leur parcours de transformation numérique ».

Elle poursuit : « Les fabricants ont non seulement adopté les nouvelles technologies qui leur donneront un avantage concurrentiel, mais ils exploitent de plus en plus les solutions de visibilité et d’observabilité pour fournir des informations exploitables qui stimulent la performance de l’entreprise et une expérience numérique exceptionnelle. En conséquence, les fabricants créeront un environnement qui sera productif, collaboratif et attirera les talents qui permettront à leur entreprise de se démarquer aujourd’hui et à l’avenir de leurs concurrents. »

Adopter un modèle hybride

Le rapport Riverbed | Aternity a fait ressortir que la création de lieux de travail hybrides durables et performants est essentielle à la réussite de l’entreprise et qu’elle dépend de la capacité des entreprises à surmonter les obstacles d’ordre humain et technologique. Selon les ITDM du secteur de l’industrie fabrication, les cinq principaux obstacles à l’adoption d’un modèle de travail hybride durable sont les suivants :

1. Risques accrus en matière de sécurité (35%)

2. Manque de technologies et d’équipements appropriés au bureau (30%)

3. Perturbations technologiques (28%)

4. Manque de technologie appropriée dans les installations domestiques (25%)

5. Mauvaises performances du réseau domestique/à distance (24%)

Les BDM du secteur de l’industrie s’accordent à dire que la collaboration et l’établissement de relations virtuelles (31 %) constituent également l’un des principaux obstacles à l’adoption du travail hybride dans leur entreprise. Cependant, 35 % d’entre eux citent les mauvaises performances du réseau domestique/à distance comme principale raison.

En outre, les BDM estiment que si nous n’agissons pas maintenant, les fabricants commenceront à prendre du retard sur les autres secteurs. Des problèmes tels que le mauvais fonctionnement du Wi-Fi (46 %), l’impossibilité pour les employés de se connecter aux réseaux d’entreprise (41 %), l’augmentation du trafic réseau/de la consommation de bande passante et le manque de fiabilité des performances des applications (31 %), auront tous un impact considérable sur la capacité à fournir un travail hybride au cours des 12 à 18 prochains mois.

Pour identifier et résoudre ces problèmes, les fabricants ont besoin d’une plus grande visibilité et d’informations exploitables. Les ITDM identifient les cinq principaux défis que posent les solutions actuelles de visibilité et de surveillance :

1. Trop de données et pas assez de contexte ou d’informations exploitables (39%)

2. Manque de visibilité unifiée sur l’ensemble de l’infrastructure technologique (36%)

3. Des outils multiples qui fournissent des données contradictoires, ce qui retarde l’analyse des causes profondes et la résolution des problèmes (34%)

4. Manque de visibilité sur la disponibilité, les performances et l’utilisation des ressources dans le cloud (34%)

5. Les données ne sont pas accessibles ou utilisables par tous ceux qui en ont besoin (30%)

Investir dans le future de l’Industrie

La majorité des ITDM du secteur de l’Industrie (92 %) conviennent que leur entreprise gagnerait à avoir une plus grande visibilité sur ses réseaux et systèmes afin d’identifier les risques de performance ou de sécurité. Et 89% pensent qu’il faudrait investir davantage dans les solutions de performance et d’accélération qui les aideront à augmenter la productivité et leur permettront de créer les expériences qui attireront davantage de talents dans le secteur.

Il est encourageant de constater que 92 % des ITDM du secteur de la fabrication et 88 % des BDM sont d’accord et s’engagent à investir dans de nouvelles technologies pour soutenir une main-d’œuvre hybride au cours des 12 à 18 prochains mois. Leurs principaux domaines d’investissement technologique seront les suivants

- Mise à jour des stratégies et politiques de l’entreprise en matière de lieu de travail hybride (44%)

- Investir dans des solutions d’accélération des applications ou du réseau (38%)

- Investir dans des solutions de suivi de l’expérience de l’utilisateur final et de l’expérience numérique (35%)

- Investir dans des technologies et des logiciels de cybersécurité (34%)

- Meilleure visibilité des performances du réseau et des applications (33%)

« En 2022, le secteur de l’Industrie doit aller de l’avant et tirer des enseignements positifs de la dernière année de changement. En mettant en œuvre un système d’observabilité unifié, une visibilité intégrale et des technologies d’accélération, ils seront en mesure d’attirer de nouveaux talents, de créer de nouvelles opportunités et de constituer une main-d’œuvre productive et heureuse, avec l’hybride au cœur de ses préoccupations », conclut Egenolf.

https://www.riverbed.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: