En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

GREENMOT équipe son usine pour développer les kits de rétrofit

Publication: 13 avril

Partagez sur
 
Alors que son projet de transformation d’un bus diesel en bus électrique, Green-eBus, a franchi le premier jalon de développement avec succès, GREENMOT lance l’équipement de l’usine de fabrication de ses kits de rétrofit et se positionne en leader du verdissement des véhicules lourds...
 

Lancé en janvier 2021 après l’obtention d’un financement public opéré par l’ADEME, le projet Green-eBus a passé le premier jalon R&D avec succès devant des représentants du gouvernement, de l’ADEME, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du pôle de compétitivité CARA. Le bus a réalisé ses premiers tours de roue avec son moteur électrique et parcouru ses premiers kilomètres. Il répond parfaitement aux contraintes de roulage, montées et arrêts intempestifs inclus.

Fort de ce succès, GREENMOT a engagé, en parallèle, la deuxième partie de son plan de développement rétrofit : le déploiement d’une usine de 2600m² qui accueillera la production des kits de rétrofit. Cette implantation revalorisera d’anciens locaux industriels à Villefranche-sur-Saône, dont les emplois textiles avaient disparu depuis 20 ans. Pour accompagner cette opération, Greenmot a embauché Eric Pairin, spécialiste de l’industrialisation, aujourd’hui Directeur de opérations industrielles. Ancien directeur de production chez PSA et directeur d’usine chez MECACHROME, il précise ses motivations : « je me suis lancé dans cette nouvelle mission car elle présente deux intérêts majeurs pour moi : l’ancrage dans un sujet sociétal vital, la transformation énergétique, et l’objectif de redévelopper sur le terrain caladois une activité industrielle, aux meilleurs standards de sécurité, d’ergonomie et de qualité. C’est extrêmement stimulant ! »

Il présente ses objectifs : « l’usine sera opérationnelle courant 2023 avec plusieurs lignes de montages. Nous souhaitons intégrer dans le process à la fois de la robotique, avec des machines d’industrie 4.0, et du personnel à valeur ajoutée, sur tous types de profils, valides comme en situation de handicap, car l’inclusion est une des valeurs fortes chez Greenmot ».

Dès que l’usine sera équipée, une cinquantaine de kit pourront être produits en présérie la première année. La montée en puissance, associée aux nouvelles embauches, se fera dès 2024 avec la fourniture d’au moins 1 kit complet/jour. Les compétences mises en œuvre s’appliqueront sur les kits de rétrofit électrique comme sur les kits de rétrofit hydrogène, pour des bus, des cars ou d’autres véhicules lourds. Les kits produits pourront ensuite être installés dans les véhicules soit directement par les équipes formées des exploitants, soit par des partenaires agréés en local ou ailleurs.

« Nous sommes à un tournant pour Greenmot, centre d’essais dédiés aux acteurs du véhicule, qui va compléter son activité historique par une participation active à la transition énergétique. Cette nouvelle activité industrielle va nous permettre de proposer des solutions pragmatiques de rétrofit zéro émission pour le monde de la mobilité autour du véhicule industriel » précise Stéphane Londos, le Président fondateur « et ce point de bascule qui accentuera notre croissance a bien été identifié ». Le développement de cette usine et l’industrialisation du kit de rétrofit sont accompagnés dans le cadre de France Relance parmi les 19 projets d’investissement productif soutenus dans les Territoires d’Industrie (mars 2021) ainsi que par la Région Auvergne Rhône-Alpes.

https://www.greenmot.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: