En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

M2DG livre sa vision de l’espace de travail de demain

Publication: 22 mars

Partagez sur
 
L’organisation du travail, et la façon dont nous exécutons nos missions quotidiennes, n’a jamais connu pareille mutation par le passé. De nouvelles attentes émergent de la part des salariés et les entreprises font face à un enjeu de taille du Future of Work afin de les engager, de favoriser la flexibilité et leur productivité...
 

Mais à quoi vont ressembler les bureaux de demain ? M2DG, spécialiste de l’immobilier de bureaux, dévoile les grandes tendances qui marqueront le futur des espaces de travail, issues d’échanges quotidiens avec des CEO et une partie des 4.000 collaborateurs qui travaillent au quotidien dans des espaces Myflexoffice.

La convivialité au cœur de l’espace : place à l’expérience et au collaboratif

Les entreprises s’évertuent à donner envie aux salariés de revenir au bureau après des mois voire des années de travail à distance. L’objectif n’étant pas uniquement de se sentir au travail comme à la maison, mais d’accueillir les collaborateurs dans une atmosphère différente, chaleureuse et confortable. Dans cette logique, fini l’archétype encore trop présent du bureau corporate froid et des grands open spaces sans charme.

Au-delà des salles de réunion traditionnelles, il y a un vrai besoin de développer des îlots de convivialité et de travail dans des espaces ouverts pour permettre aux collaborateurs de se retrouver, d’échanger et d’être créatifs collectivement. Ces espaces sont le juste milieu entre des bureaux fermés et des openspaces. Ils offrent confort, intimité, et équipements pour travailler efficacement. Véritable atout pour les dirigeants comme pour les employés, les espaces de travail collaboratifs permettent de développer la productivité des salariés par le travail collectif, d’enrichir le lien social (et après cette crise, les collaborateurs en ont bien besoin !), ou encore d’améliorer le management des équipes en faisant tomber les frontières hiérarchiques.

C’est l’accès à des services utiles et/ou innovants qui va faire la différence sur nos espaces de travail de demain. Toujours dans cette optique d’améliorer l’expérience des collaborateurs au sein de leur entreprise, l’objectif sera de réduire le temps passé sur des tâches à faible valeur productive, et c’est ainsi que vont se développer des solutions de magasins, de cantines connectées, de conciergerie sur demande, ou encore des douches ou espaces de sieste afin de faire face à tous les besoins des salariés.

Et cet aspect serviciel, concerne aussi les dirigeants et gestionnaires d’entreprises, puisque la gestion des espaces tend à se faire intégralement par des équipes externalisées. Entretien, ménage, maintenance, intervention technique : ce sont de véritables professionnels du facility management qui superviseront l’ensemble de ces tâches, pour que les espaces de travail ne soient plus des sources de friction pour les entreprises.

Avec le collaboratif vient également le besoin de s’isoler

Le travail collaboratif ne va cesser de s’accentuer ces prochaines années et bien qu’il possède de nombreux atouts, le besoin de s’isoler va s’intensifier. Les entreprises doivent donc imaginer des espaces favorisant l’isolement de type phonebox ou alcôves insonorisées et dire adieu aux grandes salles de réunions, vides la plupart du temps du fait des modes de travail majoritairement hybrides. Les entreprises préféreront davantage une grande salle de projection/agora, plutôt que plusieurs salles de réunion.

Des espaces de plus en plus flexibles et modulables pour des entreprises ayant besoin d’agilité

Ces dernières années ont rebattu les cartes en matière de stratégie immobilière des entreprises. L’heure est à la flexibilité, et ces entreprises, quelle que soit leur taille, sont en recherche de plus d’agilité pour faire face aux potentiels événements futurs qui pourraient mettre à mal leur structure. Une réalité confirmée par la récente étude de la BNPPRE : pour donner suite à la crise de la Covid-19, 60% des entreprises envisagent de réduire la quote-part du budget bureau et 36% vont réduire leur surface au profit d’une occupation des espaces plus agile et propice au maintien d’un lien social fort.

Le recourt au modèle du bureau opéré est déjà une réalité pour beaucoup d’entreprises, et il va s’intensifier plus fortement grâce à la flexibilité qu’il permet : espaces clé-en-main, totalement privatifs et avec un libre choix dans la durée d’engagement. Ce modèle offre également aux entreprises la possibilité de moduler leurs espaces de travail à leur guise, et leur permet surtout d’évoluer sans plus se soucier de la contrainte de leurs bureaux. Changer d’espace pour plus grand, ou plus petit, devient désormais beaucoup plus simple.

L’impact carbone des bureaux et des habitudes des collaborateurs : un enjeu de taille pour les entreprises

Les préoccupations écologiques s’accentuent, et les entreprises ont leur rôle à jouer en opérant une transition vers des espaces à plus faible impact environnemental. Au-delà des normes règlementaires qui se durcissent quant à la conception des espaces, il s’agit de transformer les habitudes de consommation au sein des bureaux. Nombreuses sont les entreprises qui passent à l’action, souvent à l’initiative de leurs collaborateurs, en réalisant des bilans carbone de leur activité afin de déterminer les points d’amélioration et de nombreuses solutions sont déjà à l’ordre du jour : bâtiment et infrastructures à faible consommation énergétique, végétalisation des espaces, puits de lumière naturelle, mais aussi promotion du tri des déchets, des mobilités douces et autres comportements quotidiens vertueux … Ces réflexions sont vouées à s’intensifier à l’avenir.

Une digitalisation des espaces de plus en plus présente

Les bureaux seront de plus en plus connectés et digitalisés. La connectivité des espaces de travail se traduira demain par différents moyens : casiers connectés, mur de créativité interactif, outils de réservation de salles de réunion, une gestion intelligente des critères de confort comme la température et la lumière, des systèmes technologiques de visio permettant des réunions efficaces et agréables entre collaborateurs sur place et à distance… Ceci pour pallier le mode de fonctionnement hybride des entreprises, mais aussi pour répondre aux besoins de confort et d’espaces de plus en plus modulables en entreprise.

Et si le Métaverse s’invitait dans le bureau de demain ?

À en croire Mark Zuckerberg, qui le décrit comme le futur Graal des interactions sociales, le Métaverse, univers virtuel immersif, est amené à transformer nos modes de vie, à commencer par le monde du travail. Son arrivée place aujourd’hui les professionnels de l’agencement en première ligne. Mais pas d’inquiétude, l’expertise acquise dans le monde physique va pouvoir être adaptée dans le monde virtuel. La transposition dans le Métaverse d’espaces de coworking ou de flexoffice est déjà en cours de réflexion, elle représente une réelle solution pour les TPE et PME qui n’auraient pas les moyens de concevoir leurs propres bureaux dans cet espace virtuel et souhaiteraient louer des esapces conçus par des experts de l’immobilier de bureau. Monde totalement immersif, collaboratif et interactif, le Métaverse promet une véritable révolution et amélioration de l’expérience de travail virtuelle.

https://www.m2dg.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: