En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Rapport annuel sur l’éthique en entreprise en période de COVID par LRN

Publication: 8 mars

Partagez sur
 
Alors que 82 % des responsables de l’éthique et de la conformité interrogés affirment que la culture éthique en entreprise est désormais meilleure, de nombreuses opportunités pour implanter de nouveaux programmes E&C sont apparues...
 

Selon son dernier rapport annuel ayant pour thème l’efficacité du programme d’éthique et de conformité en entreprise, LRN qui s’efforce de faire progresser l’éthique en entreprise, démontre qu’en cette troisième année de pandémie, de plus en plus de responsables de l’éthique et de la conformité dans le monde déclarent que, par temps de COVID-19, la culture éthique en entreprise s’est grandement renforcée.

Cependant, si l’éthique et les valeurs des entreprises les ont aidées à maintenir le cap pendant la pandémie, de nouveaux sujets de préoccupation ont vu le jour. Un écart important est apparu entre les entreprises disposant de programmes d’éthique et de conformité (E&C) bien établi et celles pour lequel il n’est pas totalement opérationnel. Les meilleurs programmes appliqués et suivis étaient proactifs, utilisaient des ressources disponibles et permettaient aux collaborateurs d’y accéder facilement. Contrairement aux entreprises les moins compétitives, les organisations les plus performantes ont été 27 % plus résistantes face à la pandémie de COVID-19 grâce à ces programmes.

Ce rapport, intitulé « Rapport sur l’efficacité du programme d’éthique et de conformité 2022 : relever les défis de la nouvelle normalité », résulte d’une étude menée sur près de 1.200 cadres spécialisés dans les domaines de l’éthique, de la conformité et du juridique, mais aussi auprès des professionnels issus d’entreprises situées aux quatre coins du monde. La plupart des personnes interrogées travaillent pour des organisations employant plus de 1.000 collaborateurs. Ce rapport annuel constitue ainsi un point de référence pour l’évaluation des programmes E&C actifs.

Voici quelques points importants à retenir :

- 82 % des cadres et des experts interrogés ont déclaré que la culture éthique de leur entreprise a gagné en puissance, et que ce gain résulte de leur expérience et de leur gestion de la crise pandémique.

- 78 % des répondants ont indiqué que leur entreprise préférait s’appuyer sur ses valeurs plutôt que sur des règles et des procédures afin de mieux résister à la crise sanitaire.

- 83 % des personnes interrogées ont expliqué que les considérations vis-à-vis de l’éthique et de la conformité ont joué un rôle important dans les mesures prises par leur entreprise face à la crise de COVID-19.

- 66 % des répondants ont déclaré que les hauts dirigeants de leur entreprise ont intégré les considérations vis-à-vis de l’éthique et de la conformité dans leur prise de décision durant la crise sanitaire.

- 64 % des cadres et des experts interrogés ont indiqué que la direction de leur entreprise a communiqué de manière honnête et sincère sur les défis à relever suite à la crise sanitaire.

- Les meilleurs programmes E&C ont presque été trois fois plus acceptés et suivis par les conseils d’administration afin de soutenir l’éthique et la conformité en entreprise.

Toutefois, plusieurs zones d’améliorations sont apparues dans les programmes E&C au cours de la pandémie :

- Seulement 40 % des répondants (soit 5 % de moins que l’an dernier) ont indiqué que pour faire face à la pandémie, leur équipe E&C a renforcé les contrôles des risques dans des domaines critiques tels que la cybersécurité, la confidentialité des données et les dons de matériel essentiel ou la conformité des tiers.

- Seulement 35 % des personnes interrogées (soit 5 % de moins que l’an dernier également) ont déclaré que leurs entreprises ont simplifié ou modifié leurs procédures de conformité pour mieux répondre aux nouveaux défis.

- Seulement 25 % des répondants ont expliqué que leurs entreprises utilisaient des terminaux mobiles pour permettre aux collaborateurs de bénéficier d’une formation E&C.

« Les informations tirées de ce nouveau rapport offrent des points de référence notables aux entreprises. Elles peuvent les consulter pour évaluer ou améliorer leurs propres programmes E&C, et être ainsi en mesure de répondre aux défis engendrés par la crise sanitaire », commente Susan Divers, Senior Advisor, JD chez LRN et ancienne responsable de l’éthique et de la conformité dans de nombreuses entreprises figurant dans la liste des Fortune 500. « Le rapport de cette année répond également à des questions critiques posées par les organismes de réglementation gouvernementaux. Nous espérons que ces programmes d’éthique et de conformité soient appliqués au sein de nombreuses entreprises et ne restent pas seulement au stade théorique. »

Ce rapport de 2022 fait suite à une publication en deux parties du rapport d’efficacité du programme d’éthique et de conformité 2021 conduit par LRN. La première partie, traite du défi que représente la pandémie de COVID-19. La seconde partie, intitulée : « Montrer la voie : comment les conseils d’administration peuvent participer au développement de l’éthique et de la conformité en entreprise », a permis de jeter les bases de l’efficacité des programmes E&C dès le début de la pandémie et de déterminer l’impact des conseils d’administration dans la définition de directives à suivre.

D’un point de vue méthodologique, ce rapport diffère de la plupart des études conduites dans le cadre de l’évaluation des programmes E&C, puisque la majorité de ces études met plutôt l’accent sur l’évaluation des activités de l’entreprise plutôt que sur la culture éthique mise en place et l’impact de ces programmes au sein de l’entreprise.

« Il y a cinq ans, nous avons opté pour une approche radicale et avons commencé à interroger les collaborateurs à propos de l’éthique et de la conformité en entreprise afin d’évaluer nos propres programmes E&C », ajoute Susan Divers. « Grâce à cette approche, nous ne considérons plus l’éthique et la conformité comme une simple case à cocher, mais bel et bien comme un système de valeurs faisant partie intégrante de l’ADN de l’entreprise. »

L’étude menée dans le cadre du « Rapport sur l’efficacité du programme d’éthique et de conformité 2022 : relever les défis de la nouvelle normalité » s’est déroulée au cours du second semestre 2021. Les personnes interrogées sont issues de 21 pays et représentent 22 secteurs différents.

https://www.lrn.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: