En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Enquête Cegid / IDC Industrie 4.0 : L’ERP au cœur de la transition numérique

Publication: 8 mars

Partagez sur
 
Plus d’une PME industrielle sur deux ne s’est pas encore lancée dans sa transformation numérique, selon la nouvelle enquête Cegid réalisée avec IDC...
 

Cegid, un leader européen des solutions de gestion cloud pour les professionnels des métiers de la finance (ERP, trésorerie, fiscalité), des ressources humaines (paie, gestion des talents), de l’Expertise Comptable, du Retail et de l’entrepreneuriat, dévoile aujourd’hui les résultats de son enquête « Industrie 4.0 : L’ERP au cœur de la transition numérique » réalisée en collaboration avec IDC. L’enquête nous apprend que les entreprises sont conscientes des gains de performance majeurs que leur permettrait un passage à l’industrie 4.0, mais que 55% d’entre elles ne s’en sont pas encore préoccupées. Un risque de fracture qui concerne plus particulièrement les petites entreprises de 20 à 49 salariés, où cette part atteint 63 %.

Plus de la moitié des entreprises risque de se faire distancer dans leur transition vers l’industrie 4.0

L’étude révèle que les priorités données aux opérations de production des PME industrielles bénéficient largement à l’essor de l’industrie 4.0. En effet, la tendance globale montre que 85% des entreprises cherchent à améliorer leur performance. Sur les trois prochaines années, ces entreprises souhaitent avant tout :

1. Gagner en productivité sur les chaînes de production (55%) ;

2. Réduire le délai entre la commande et la production (43%) ;

3. Améliorer la gestion des stocks et des flux de pièces et matières (39%).

Elles sont, par ailleurs, largement conscientes que le recours aux technologies digitales peut les aider à répondre à ces priorités : à 84%, afin de gagner en visibilité sur le suivi de leurs stocks et des flux de pièces et matières ; et pour 81% d’entre elles, pour réduire les délais entre la commande et la production.

Toutefois, on relève que plus de la moitié des entreprises sondées (55%) ne se sont pas encore intéressées à la transition vers le numérique.

Une situation qui évolue de façon proportionnelle à la taille de l’entreprise, et dont le constat est particulièrement frappant au sein des petites entreprises (20-49 salariés) : ces dernières sont, en effet, 63% à déclarer ne pas avoir encore manifesté d’intérêt pour l’industrie 4.0.

L’ERP, atout central de la transformation digitale des entreprises

A une majorité écrasante, les entreprises sont cependant conscientes des atouts que représente un ERP intégrant un module de gestion de la production pour faciliter leur passage à l’industrie 4.0 : elles déclarent à 93% que l’ERP facilite l’analyse des données de la chaîne d’approvisionnement et de production, et à 92% qu’il facilite la visibilité sur l’état d’avancement des commandes.

Ainsi, l’étude met en lumière un plébiscite de l’ERP sur ce secteur, qui s’illustre par son taux d’adoption : 62% des PME de l’industrie ont déjà recours à un module de gestion de la production du marché faisant partie d’un ERP.

Les attentes des entreprises : disposer de solutions de gestion de la production davantage basées sur la mobilité, le temps réel et l’interopérabilité

Interrogées sur leurs attentes vis-à-vis des solutions de gestion de la production du futur, les PME industrielles souhaitent, non seulement, disposer d’un accès en situation de mobilité et à distance (62%), mais aussi d’informations à jour afin de réagir en temps réel aux demandes clients (61%), et également d’une solution qui intègre plus de données pour gagner en visibilité sur le cycle de production (58%).

Et si les entreprises sont exigeantes envers les solutions, elles ne le sont pas moins envers leur éditeur : 45% des PME attendent de leur éditeur un accompagnement pour personnaliser ces solutions. Une aide dans la modernisation de la gestion de la production sur le long terme (42%) ainsi que des prestations de conseil pour optimiser leur activité (39%) et pour faciliter leur transformation numérique (36%) font également partie intégrante des nouvelles attentes des responsables métiers de ces entreprises.

« La crise sanitaire a été un élément révélateur du retard auquel le secteur de l’industrie faisait face en termes de transformation digitale. Comme le montre cette enquête, les PME industrielles prennent désormais conscience de l’intérêt de faire appel à des solutions utiles et innovantes telles qu’un ERP composable cloud. Elles vont devoir poursuivre les efforts pour revoir et améliorer leur modèle de production, en s’appuyant sur des solutions flexibles et extensibles portées par l’innovation », commente Norbert Jamet, Responsable Marketing Produit, ERP Entreprises de Cegid.

« Les modules de gestion de la production faisant partie d’un ERP s’imposent de plus en plus comme la norme. Les nouvelles attentes des entreprises en termes de solutions de gestion devraient, par ailleurs, stimuler le recours aux solutions cloud, accessibles n’importe où et depuis n’importe quel équipement. IDC estime qu’en 2025, près de 40% des ventes de logiciels de planification de la production, de gestion des approvisionnements et des inventaires en France se feront en mode SaaS, ce qui va offrir de nouvelles capacités aux organisations », conclut Thierry Hamelin, Directeur des Etudes d’IDC France.

https://www.cegid.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: