En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Hydrogène : le Cetim investit 25 M€

Publication: 8 février

Partagez sur
 
Objectif : faire de l’industrie mécanique un contributeur majeur ! Avec le lancement du projet Hymeet, la filière mécanicienne s’assure la maîtrise technologique des changements qu’impose l’utilisation de l’hydrogène...
 

Le Cetim, institut technologique labellisé Carnot, lance Hymeet, le centre d’ingénierie et d’essais des matériaux, pour doter la filière mécanique française d’une expertise dans le domaine de l’hydrogène.

L’industrie mécanique intervient à tous les stades de la chaine de valeur « Hydrogène ». Mais pour assurer sa production, sa distribution et son utilisation dans de multiples applications, il est nécessaire d’adapter les produits et notamment les équipements fluidiques ; les tuyaux, compresseurs, pompes, détendeurs, réservoirs de toutes tailles, de tous matériaux et pour tous les environnements.

C’est pourquoi, à la demande des industriels du secteur, le Cetim, institut technologique labellisé Carnot lance la création d’un centre d’ingénierie et d’essais des matériaux avec un premier investissement spécifique de 11 M€. Implanté en région Pays de la Loire, HyMEET, pour Hydrogen Material and Equipement Engineering and Testing Center, constitue le premier élément d’un plan ambitieux déployé sur les quatre prochaines années. Avec un total de 25M€, il s’agit de doter la mécanique française des moyens et des compétences pour assurer la maîtrise technologique des changements qu’impose l’utilisation de l’hydrogène sous ses formes gazeuses et liquide.

Pour Christophe Champenois qui prend la direction de ce projet, il s’agit notamment « d’être offensifs sur les normes où le champ de bataille se dessine, d’accompagner les multiples usages des PMI concernées, de consolider les bases comportementales des matériaux en environnement hydrogène et de développer des solutions innovantes pour relever les défis économiques associés à l’industrialisation des composants de la chaine de valeur H2 ».

Airbus est d’ores et déjà partenaire du projet. Le constructeur vient en effet d’ouvrir à Nantes l’un de ses deux Zero Emission Development Center (le second étant implanté à Brème, Allemagne). Les développements concernent les technologies de distribution et de stockage de l’hydrogène liquide et la production des premiers réservoirs cryogéniques double parois. Loïc Buffet, Chef de projet ZEDC, Groupe Airbus, basé à Nantes, précise « Hymeet nous aidera à dimensionner et optimiser les architectures de nos réservoirs et systèmes de distribution... Il s’agit ainsi de contribuer à la réussite de l’avion Zéro émission. Un premier vol de démonstration est d’ailleurs prévu dès 2026 »

Il y a consensus entre les états, les industriels et les experts pour considérer que l’hydrogène sera capable de nous faire passer dans le monde de demain. L’hydrogène est en effet identifié comme un levier majeur de décarbonation de l’industrie et de la mobilité.

Des financements structuraux de grande ampleur sont mis en place dans le monde, en Europe et en France pour permettre sa diffusion à l’échelle industrielle. Cela nécessite cependant une chaine de valeur robuste et des infrastructures adaptées.

Hymeet appuiera les nombreuses professions mécaniciennes à relever les défis technologiques et économiques pour profiter des opportunités qu’offre ce marché.

https://www.cetim.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: