En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’Europe investit dans la start-up iséroise WATTALPS à hauteur de 3.85 M€

Publication: 4 février

Partagez sur
 
Objectif : booster la transition électrique des véhicules industriels...
 

Le marché des batteries électriques est un enjeu énergétique majeur pour la planète et les contraintes environnementales liées aux engins de construction restent un véritable défi.

Après 4 ans de R&D, WATTALPS a mis au point une technologie innovante de refroidissement par immersion. Cette technologie lui permet de fabriquer des batteries lithium-ions hautes performances, indispensables au développement d’engins industriels 100% électriques ; un savoir-faire et une expertise qui trouvent ses origines au CEA.

Cette start-up industrielle de 15 personnes est accompagnée par la région Auvergne-Rhône-Alpes en tant qu’« entreprise à fort potentiel » et a récemment été élue « entreprise engagée en faveur de la transition écologique » dans le cadre de France Relance.

Désormais c’est la Commission Européenne, via l’EIC Fund, qui s’engage aux côtés de WATTALPS en assurant de son entrée au capital, avec un nouvel apport de 1.1 millions d’euros. Elle se positionne d’ores et déjà pour une seconde levée de fonds, prévue fin 2022.

L’Europe apporte son soutien à la start-up grenobloise WATTALPS

Après avoir reçu une subvention du prestigieux programme EIC Accelerator à hauteur d’1.65 M€ en octobre 2020, WATTALPS est aussi accompagné par l’EIC Fund avec un financement en capital de 1.1 M€ en décembre 2021. Ce financement permet à WATTALPS de préparer au mieux sa prochaine levée de fonds prévue fin 2022.

Cette levée de fonds de 2022 sera d’un montant de 5.1 M€ et permettra le passage à l’échelle de WATTALPS. L’EIC Fund, qui est géré par la Commission Européenne pour soutenir les startups innovantes et prometteuses, s’engage d’ores et déjà à apporter 1.1 M€ supplémentaires. WATTALPS viendra compléter les 4 M€ restants à travers la recherche de nouveaux investisseurs.

Cette opération permet à WATTALPS de développer, valider et mettre sur le marché la 3ème génération de ses batteries électriques innovantes. L’innovation de refroidissement par immersion développée par WATTALPS permet de parfaitement maitriser la température et la sécurité des batteries mais aussi d’optimiser leur performance et durée de vie tout en gardant un encombrement très réduit. Ces éléments sont indispensables pour garantir la productivité et la rentabilité des engins industriels à usage intensif, comme les engins de construction, de levage, de manutention, les engins agricoles ou même certains navires.

« Les engins industriels ont enfin trouvé leur solution pour la conversion à l’électrique grâce à WATTALPS et les besoins sont mondiaux : jusqu’à 30% des engins vendus en 2027 seront électriques et l’Europe est leader sur ce sujet c’est pourquoi nous tenons à soutenir cette start-up dans son développement à l’international », souligne Nicklas BERGMAN, de l’EIC Fund

Un apport complémentaire par EIT InnoEnergy (investisseur engagé dans la transition écologique) et des investisseurs historiques de WATTALPS est venu compléter l’apport en capital opéré par l’Europe en décembre 2021.

Une nouvelle génération de batteries 100% électriques et 100% réutilisables pour tout type de véhicules industriels (engins de construction, levage, manutention, engins agricoles, logistique, maritime…).

La start-up innove pour rendre accessible l’installation de batteries lithium hautes performances pouvant faire entre 70 kg et 2 tonnes. Cette 3ème génération de batterie WATTALPS se veut encore plus « modulaire », permettant de proposer aux Constructeurs différentes solutions d’électrification pour des applications 100% électrique ou hybrides à pile à hydrogène.

Trois brevets initiaux du CEA ainsi que trois brevets supplémentaires déposés par WATTALPS protègent cette innovation de très haute densité ; la seule sur le marché garantissant une journée complète d’autonomie quel que soit le climat (de -20°C à +45°C) et l’intensité des usages.

Les équipes de WATTALPS assurent le développement électronique du système de management des batteries selon les normes automobiles les plus exigeantes, mais aussi la conception mécanique, hydraulique et thermique de ses solutions innovantes. L’assemblage complet des batteries est également réalisé en France, au cœur des Alpes, sur le site industriel de Moirans. WATTALPS maitrise ainsi le processus de conception et toute la chaîne de production et logistique assurant un time-to-market rapide, un coût d’intégration accessible grâce à son système modulaire, afin de répondre de façon agile aux exigences et besoins du marché.

Et la start-up s’engage : le recyclage des batteries lithium est un enjeu majeur qui est rarement pris en compte par les fabricants de batteries. WATTALPS s’engage de son côté à reprendre à ses frais toutes les batteries que la société met sur le marché afin d’en assurer le recyclage et de leur offrir une seconde vie. La durée de vie moyenne des batteries WATTALPS est de 8 ans de première vie et de 4 ans en seconde vie.

« L’objectif pour nous était de créer un projet industriel capable de relever les grands défis actuels en proposant des produits vertueux pour l’environnement (pollution) et pour l’Homme (nuisances sonores) », précise Matthieu Desbois-Renaudin, Président de WATTALPS.

WATTALPS qui dispose d’un site industriel en capacité de produire jusqu’à 50 MWh par an (soit l’équivalent de 2000 batteries pour mini pelles électriques de 2,5t chaque année), ambitionne un CA de 55M€ à 5 ans.

https://www.wattalps.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: