En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Largo automatise le processus de reconditionnement de ses Smartphones

Publication: 26 janvier

Partagez sur
 
Une démarche inédite sur le marché français...
 

Largo, acteur éco-responsable français expert du reconditionnement, annonce l’automatisation de son outil de production. Des machines et procédés sans équivalent, développés sur mesure, ont été mis en place afin d’accompagner la croissance de l’entreprise nantaise et d’assurer un niveau de qualité irréprochable et identique pour l’ensemble des appareils reconditionnés.

Après avoir recruté son Directeur de Production et entamé l’optimisation de son processus de reconditionnement en septembre 2021, Largo poursuit la modernisation de son outil industriel. L’automatisation de plusieurs phases clés une première en France sur le marché des reconditionneurs de smartphones ainsi que l’extension prochaine du site industriel permettront à la société d’accroître la capacité de reconditionnement de 13 000 produits par mois à fin 2021, à plus de 25 000 produits à fin 2022.

Certaines étapes comme la phase de tests sont désormais automatisées et offrent des gains de productivité dans la chaîne de reconditionnement. L’automatisation assure également un niveau de qualité du reconditionnement irréprochable et améliore la flexibilité de l’outil industriel en fonction des pics d’activité.

Six robots eTASQ Motion sont ainsi intégrés au sein de l’atelier de Largo ; ils ont été conçus et brevetés par l’entreprise PONANT Technologies pour automatiser l’étape dite de testing. Ces machines ont été personnalisées sur mesure, en co-construction avec Largo, pour répondre en tous points aux critères de performances exigés lors de l’exécution des tests.

Uniques en leur genre, ces robots modulaires dédiés au test des Interfaces Homme Machines (IHM), sont simplement programmables par les opérateurs qui peuvent suivre les indicateurs de contrôle en temps réel. Ils apportent une véritable alternative aux tests manuels.

Benjamin Larose, Directeur de la production, déclare : « L’automatisation des tests va permettre à Largo d’améliorer la qualité de son reconditionnement en retirant toute notion de subjectivité, notamment lors de l’appréciation de la qualité d’image ou de la qualité du son ».

De nouvelles machines pour accroître la productivité et gagner en précision lors des tests

Ces équipements automatisés, entièrement sécurisés et fonctionnant sous supervision des opérateurs, sont capables d’effectuer des tests précis et rapides sur Smartphones incluant des fonctions du toucher, de la vue et de l’ouïe. Ils assurent les 37 points de contrôles suivants : Connectivité (3), Audio (6), Boutons (6), Capteurs (6), Écran (3), Caméras (8), Batterie (2), Sécurité (3). Ces robots peuvent atteindre une cadence de 20 appareils contrôlés par heure et garantissent une production en continu, en instaurant une rotation des équipes formées à leur utilisation.

Le robot prend en charge les tâches les plus répétitives, permettant aux opérateurs de se concentrer sur des activités à plus forte valeur ajoutée. Un contrôle qualité reste également effectué, le regard humain venant en complément de celui effectué par la machine.

Extension de la surface de reconditionnement pour répondre à la demande croissante pour les produits reconditionnés

De plus, Largo va étendre la surface de son site industriel dédié au reconditionné afin de passer de 700 m2 à 1 000 m2. Au total, ces différentes initiatives permettront de quasiment doubler la capacité de reconditionnement à fin 2022.

Largo marque donc la tendance pour les prochaines années, ces machines permettant assurément de continuer à faire progresser la qualité des tests, pour un achat de produits reconditionnés toujours plus en confiance.

Christophe Brunot, PDG et Co-fondateur de Largo se réjouit de ce nouveau jalon : « Nous sommes fiers d’être le premier acteur français à automatiser certaines phases du processus industriel de reconditionnement de Smartphones. Ces investissements vont nous permettre d’accélérer notre croissance et de continuer à promouvoir le reconditionnement de qualité et 100 % Made in France. Et nous ne comptons pas nous arrêter là ».

Frédéric Gandon, DG et Co-fondateur de Largo voit déjà plus loin : « Cette automatisation, accompagnée de recrutements locaux, permettra de doubler notre capacité de reconditionnement à horizon 2022 afin de pouvoir répondre à une demande grandissante pour nos produits reconditionnés et d’atteindre nos objectifs financiers ambitieux pour les années à venir. 2022 sera une année charnière pour Largo ».

https://www.largo.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: