En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le cartonnage peut être recyclé au moins 25 fois

Publication: 22 janvier

Partagez sur
 
Une nouvelle étude universitaire dissipe le mythe de la limitation du nombre de boucles de recyclage pour les emballages à base de fibres...
 

Selon des recherches indépendantes récentes, les matériaux d’emballage à base de fibres papier, cartonnage, carton et boîtes pliantes peuvent être recyclés plus de 25 fois avec une perte d’intégrité minime, voire nulle.

L’étude de 2021, menée par l’Université de technologie de Graz en Autriche, a recyclé à plusieurs reprises du cartonnage pliant pour comprendre quel effet, le cas échéant, il y aurait sur la propriété mécanique du matériau, y compris sa robustesse innée et sa résistance à l’écrasement. « Aucun effet négatif sur les propriétés mécaniques en question ne peut être démontré dans cette étude. La capacité de gonflement de la fibre n’a pas non plus montré de tendance négative évidente », a rapporté l’université.

Winfried Muehling, directeur général de Pro Carton, l’association européenne des fabricants de carton et de cartonnage, a souligné : « Les résultats mettent résolument fin à l’idée reçue selon laquelle les emballages à base de fibres ne peuvent être recyclés que quatre à sept fois avant de perdre leur intégrité. Elles soulignent que les fibres de papier et de carton sont beaucoup plus durables qu’on ne le pensait auparavant ».

« En fait, René Eckhart, scientifique principal à l’UT de Graz, qui a dirigé les recherches, estime que la limite sur le nombre de fois où le papier, le carton et le cartonnage peuvent être recyclés est en fait davantage dictée par le processus de préparation des stocks et les quotas de collecte et de recyclage », a ajouté Muehling.

L’étude de l’UT de Graz met à nouveau en lumière la contribution vitale du cartonnage à l’économie circulaire et le rôle qu’il peut jouer dans l’amélioration des pratiques de durabilité des entreprises et des marques ; le taux actuel de recyclage des emballages papier et carton en Europe est aujourd’hui d’environ 84,2 % et l’industrie européenne du papier s’est fixé comme objectif un taux de recyclage de 90 % d’ici 2030. Le carton plat est également biodégradable, un processus communément appelé "recyclage organique".

Le rapport de l’université souligne également les avantages écologiques du nombre accru de boucles de recyclage. « Plus le même article d’emballage peut être recyclé, plus son impact sur l’environnement est positif », indique l’étude.

Winfried Muehling ajoute : « Pour que notre modèle commercial circulaire fonctionne, nous aurons toujours besoin d’un mélange sain de fibres vierges et de fibres récupérées. Certains clients ont des exigences spécifiques en matière de produits qui ne permettent que l’utilisation de fibres vierges, par exemple celles nécessitant un emballage destiné à un contact alimentaire direct avec des aliments humides ou gras comme le chocolat. D’autres exemples incluent l’emballage de luxe avec des exigences spéciales concernant la "blancheur" ou la « rigidité » du matériau qui nécessitera alors certainement des fibres vierges. »

« Pour notre industrie, il est essentiel de recueillir, de trier et de recycler tous les matériaux en fibres sur le marché. Les fibres vierges et les fibres récupérées ont toutes la même importance pour l’économie circulaire, que beaucoup de marques et de détaillants cherchent à soutenir », conclut Muehling.

https://www.procarton.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: