En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’étude comparative de Kofax dévoile les priorités en matière d’automatisation

Publication: 22 octobre

Partagez sur
 
Menée auprès de 800 cadres dirigeants, l’étude révèle quels sont les processus métier à automatiser en priorité, les défis à relever et les bénéfices à en tirer...
 

Quand il s’agit d’automatiser les processus métier au sein des entreprises, selon les dirigeants, quels sont ceux qui sont les plus critiques et de la plus grande valeur ? Dans son étude comparative sur l’automatisation intelligente, Kofax 2022 Intelligent Automation Benchmark, Kofax®, l’un des principaux fournisseurs de logiciels d’automatisation intelligente pour la transformation numérique des flux de travail, répond à cette question. Depuis la première publication en 2019, ce rapport annuel est devenu l’étude de référence en exposant précisément les ambitions, les défis et les résultats des entreprises en matière d’automatisation intelligente.

« Alors que les entreprises naviguent dans un paysage économique radicalement modifié, elles sont confrontées à une myriade de nouveaux défis, tels que les perturbations de la chaîne d’approvisionnement ou la pénurie de main d’œuvre. Toutefois, la "nouvelle normalité est déjà dépassée : clients, prospects et autres parties prenantes ne tolèrent aucun écart qui les éloigne de leurs objectifs », déclare Kathleen Delaney, directrice du marketing chez Kofax. « Alors que pratiquement toutes les entreprises s’accordent à dire que la transformation des processus métier est primordiale, nous avons voulu comprendre où sont leurs priorités et quels types d’automatisation leur apportent le plus grand bénéfice. Disposer de ces informations aidera les dirigeants à répartir plus intelligemment leur temps et leurs ressources restreintes. »

En France, voici les processus clients, opérationnels et financiers sur lesquels les entreprises se concentrent le plus en termes d’automatisation :

- 88% : Traitement des transactions

- 81% : Automatisation de la comptabilité fournisseur

- 81% : Gestion de la sécurité des documents

- 79% : Traitement des réclamations

- 78% : Traitement des relevés bancaires

- 78% : Autres

- 75% : Automatisation de la salle courrier numérique

- 72% : Automatisation du traitement des factures

- 60% : Onboarding

« L’un de nos premiers projets consistait à transférer les patients d’un établissement à l’autre, puis à les enregistrer », explique Robert Duber, responsable de l’automatisation des processus chez University Hospitals, basé à Shaker Heights, dans l’Ohio. « La procédure de transfert des patients était une activité manuelle et nous avons gagné un temps précieux en l’automatisant. Lorsque la pandémie s’est installée, nous avons commencé à examiner les problèmes de capacité et nous avons constaté que l’automatisation libérait du personnel et permettait de gagner le temps nécessaire pour améliorer la qualité des soins ».

Toujours en France, les entreprises accordent une importance capitale aux workflows qui améliorent l’expérience client et qui accélèrent la prise de décision :

- 96% : Maximiser la valeur des investissements informatiques

- 94% : Optimiser la conquête et la fidélisation des clients

- 94% : Améliorer l’engagement des clients sur plusieurs canaux

- 91% : Assurer le fonctionnement de l’entreprise

- 84% : Assurer la conformité, la gestion des données et la sécurité

- 74% : Améliorer la productivité et la satisfaction des collaborateurs

- 74% : Obtenir des informations sur les clients grâce à l’analyse des données

- 66% : Transformer les opérations de back-office.

L’étude dresse également la liste des processus à forte valeur ajoutée qui génèrent le meilleur retour sur investissement, des défis que les entreprises doivent surmonter pour automatiser ces processus et des résultats obtenus.

« Le numérique a mis en évidence un écart entre les entreprises qui se sont transformées grâce à l’automatisation et à l’IA et celles qui ont insuffisamment investi et se retrouvent ralenties par une culture d’entreprise analogique », déclare Chris Huff, directeur de la stratégie chez Kofax. « Tirer parti de l’automatisation intelligente pour transformer le travail d’aujourd’hui est l’opportunité de notre génération. Les entreprises de tous les secteurs gagnent en privilégiant une offre de services sans complexité et agréables pour leurs clients, tout en créant des expériences productives et utiles pour leurs employés afin qu’ils puissent s’engager dans des activités plus porteuses de sens. »

https://www.kofaxfrance.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: