En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Charte de l’ingénierie pour la mixité

Publication: 19 octobre

Partagez sur
 
La profession s’engage en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes...
 

L’ingénierie, dont l’ADN est d’imaginer et de concevoir le monde dans lequel nous vivons, enregistre un taux de féminisation de 31% seulement. A travers leur fédération professionnelle Syntec-Ingénierie, les entreprises d’ingénierie s’engagent résolument en faveur de la mixité. TPE, grands groupes, implantés à Paris comme en province… 70 entreprises représentatives de la diversité de la profession ont signé ce jeudi 14 octobre une Charte en faveur de la mixité. Dévoilée à l’occasion du Meet’ingé, l’événement annuel de la profession, la charte se structure autour de 3 enjeux majeurs : attirer les femmes vers l’ingénierie, garder les talents féminins et permettre aux femmes d’évoluer vers des postes de direction.

Pierre Verzat, président de Syntec-Ingénierie : « La mission de l’ingénierie est d’imaginer notre avenir et de lui donner vie : bâtiments autosuffisants, mobilités décarbonées, économies d’énergie… Il est impensable de continuer à se passer de la moitié des cerveaux disponibles ! Notre profession est engagée de longue date en faveur de la féminisation et entend désormais franchir une étape, aller plus vite et plus loin. Avec la Charte de l’ingénierie pour la mixité, les entreprises s’engagent volontairement à mener à bien des initiatives concrètes et mesurables à tous les niveaux d’action : de la sensibilisation des plus jeunes à la promotion des talents dans les instances de décision. Notre profession est en première ligne pour mener à bien les grandes transitions sociales, environnementales ou technologiques et nous prenons nos responsabilités pour faire de la mixité un levier pour relever les défis du futur. »

Apporter des réponses concrètes à 3 grandes problématiques

Alors que les entreprises d’ingénierie et leur fédération professionnelle mènent depuis de nombreuses années des actions volontaires pour féminiser la profession, les femmes restent largement minoritaires dans les effectifs d’ingénierie. Avec la Charte de l’ingénierie pour la mixité, la profession entend accélérer la féminisation du secteur et répondre de façon concrète et mesurable à 3 grandes problématiques :

1. Attirer les femmes vers l’ingénierie : Le taux de féminisation dans les filières scientifiques est encore trop faible : présentes à 47% en terminale S , les jeunes femmes ne sont plus que 32% à avoir accepté une proposition d’admission dans les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) scientifiques et 28 % dans les écoles d’ingénieurs ; et cette proportion qui peut varier suivant les filières tend à stagner depuis 2015.

2. Garder les talents féminins dans l’ingénierie : Alors que la part des femmes sur le cœur de métier de l’ingénierie est de 26%, elle tend à s’éroder avec l’ancienneté ; ainsi, hors métiers transverses, on observe une baisse significative de la féminisation à partir de 10 ans d’ancienneté qui représente 22% des effectifs.

3. Permettre aux femmes d’évoluer dans l’ingénierie : L’ingénierie recrute près de 30% de femmes, mais leur progression au sein de l’entreprise est encore trop lente, et la réalité différente entre une PME et une grande entreprise : nos instances de direction ne comptent que 11% de femmes aux postes de direction.

Prendre des engagements ambitieux et mesurables autour de 4 piliers

Pour parvenir à féminiser l’ingénierie de façon durable, chaque entreprises signataire s’engage à mener au cours de l’année à venir au moins une action pour chacun des 4 engagements suivants :

1. Se mobiliser pour faire évoluer l’image de l’ingénierie auprès des jeunes, en particulier des jeunes filles

2. Veiller à une égalité de traitement entre les femmes et les hommes tout au long de leur carrière

3. Favoriser un équilibre vie personnelle et vie professionnelle pour tous

4. Encourager l’accès aux postes de direction pour les femmes, en développant la mobilité ascendante

Proposer des stages de découverte pour les jeunes filles de 3e, fixer des objectifs qualitatifs de mixité dans les objectifs annuels des managers (recrutement, parcours professionnel, progression salariale, …), mettre en place des campagnes de sensibilisation pour informer les pères de leur droit à prendre un congé paternité, mettre en place des programmes de mentorat ou encore promouvoir les femmes au poste d’administrateur au sein des Conseils d’Administration des entreprises n’entrant pas dans le cadre prévu par la loi Copé-Zimmermann… sont autant d’actions proposées dans le cadre de la charte.

https://www.syntec-ingenierie.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: