En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse lance un appel à projets de 15 M€ pour réduire la pollution pluviale.

Publication: Janvier 2014

Partagez sur
 
L’appel à projets est ouvert aux collectivités, industriels, organismes de recherche, architectes et promoteurs, jusqu’au 26 septembre 2014...
 

Doté de 15 millions d’euros, il cible en priorité les projets de rétention à la source des eaux pluviales mais également les projets de traitements des rejets d’eaux pluviales qui polluent le milieu naturel. Les lauréats verront leurs projets financés à 50%.

En cas d’orages, l’eau de pluie collectée se mélange aux eaux usées dans les réseaux d’assainissement et provoque le débordement des réseaux ou un dysfonctionnement des stations d’épuration des eaux usées. Les riverains sont également gênés par des reflux d’eau au niveau des bouches d’égout, ou par des odeurs nauséabondes.

Sur des sols de plus en plus imperméabilisés, la pluie lessive les polluants vers les rivières et les baignades en aval deviennent interdites pendant plusieurs jours. Réduire les pollutions pluviales s’impose désormais comme une priorité. La Cour de justice européenne a condamné le Royaume-Uni en octobre 2012, pour cause de fréquents débordements des réseaux des villes de Londres et de Whitburn, à l’occasion de fortes pluies. Des solutions innovantes existent pour éviter ces débordements et réduire la pollution des milieux naturels. L’agence de l’eau lance un appel à projets pour les faire émerger.

De nouvelle techniques permettent d’infiltrer l’eau là où elle tombe et éviter d’engorger les réseaux (noues, fossés d’infiltration, toitures végétalisées…). Ces solutions ont l’avantage d’être économiques (l’eau infiltrée n’aura pas à être traitée dans les stations d’épuration), de préparer les villes au changement climatique (lutte contre les îlots de chaleur, recharge des nappes) et de réintégrer l’eau et la nature dans la ville. Elles participent aux économies d’eau potable, grâce à la réutilisation de l’eau de pluie pour l’arrosage des espaces verts par exemple.

Sur certains milieux vulnérables (baignade, conchyliculture…), réduire les débordements à la source ne suffira pas. L’appel à projets ouvre également des financements à des équipements de traitement des eaux de pluie.

Les modalités de l’appel à projets sont sur http://www.eaurmc.fr/pollutionpluviale

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique