En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Une bourse Synergy du Conseil européen de la recherche pour l’Institut de la Vision et l’Institut Langevin

Publication: Janvier 2014

Partagez sur
 
Le Conseil européen de la recherche (ERC) développe des programmes de soutien à l’excellence en recherche pour de jeunes chercheurs et des chercheurs confirmés...
 

Le programme Synergy, doté de 150 millions d’euros, soutient des projets associant deux à quatre chercheurs éminents couvrant plusieurs disciplines. L’ERC a révélé, fin 2013, le nom des treize projets sélectionnés parmi près de 450 candidats.

Le projet HELMHOLTZ*, qui réunit José-Alain Sahel de l’Institut de la Vision (UPMC, Inserm, CNRS) et Mathias Fink de l’Institut Langevin (ESPCI, CNRS, Inserm), est le seul projet retenu qui soit coordonné par un Français. Il a pour but de développer des technologies d’imagerie ultrasonore et optique non-invasives et ultrarapides pour étudier en temps réel la structure et la fonction des cellules de la rétine et de ses vaisseaux et l’appliquer en clinique.

Portant le nom du pionnier de l’étude de la perception des sons, ce projet se fonde sur les avancées récentes de l’imagerie (Echographie ultrasonore ultrarapide, Tomographie par Cohérence Optique - OCT, optique adaptative) pour concevoir un outil réunissant les possibilités offertes par plusieurs technologies multi-ondes de nouvelle génération développées par l’Institut Langevin : imagerie ultrasonore ultrarapide, doppler ultrarapide, OCT ultrarapide, imagerie biphotonique in vivo, imagerie laser Doppler holographique, etc.

L’Institut de la Vision apporte son expertise en biologie et en imagerie (biphotonique par exemple) et en caméras ultra-rapides. Il effectuera l’évaluation et la validation de ces approches en les appliquant à des problématiques translationnelles (pathologies vasculaires, vieillissement, affections génétiques) ainsi qu’à l’investigation in vivo de la physiologie de la rétine (photorécepteurs, vaisseaux).

Ces nouveaux outils, qui offriront une résolution temporelle et spatiale d’image jamais obtenue à ce jour, permettront le diagnostic précoce des maladies de la vision et l’étude des mécanismes de leurs développements. L’Institut de la Vision et l’Institut Langevin esp􀁱rent que cette approche holistique ultra performante permettra de mieux comprendre le fonctionnement rétinien et la découverte de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les maladies de la vision (dégénérescence maculaire liée à l’âge, rétinopathie diabétique, occlusions veineuses rétiniennes, glaucome, etc.), et qu’elle pourra ensuite ètre étendue à d’autres domaines des neurosciences.

* Holistic Evaluation of Light and Multiwave applications to High resolution imaging in OphtaLmic Translational research :

revisiting the HelmholtZian synergies. L’acronyme HELMHOLTZ signifie évaluation holistique des applications de la lumière et des ondes multiples à imagerie haute résolution dans la recherche translationnelle ophtalmique. Hermann von Helmholtz a développé l’ophtalmoscope en 1851 et a fait de nombreuses découvertes ophtalmiques et physiques. L’appareil continue à être largement utilisé par les ophtalmologues pour examiner l’intérieur de l’oeil.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique