En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Une statue de 6 mètres réduite grâce à la technologie 3D pour un voyage au Vatican

Publication: 4 octobre

Partagez sur
 
Il paraît que tous les chemins mènent à Rome ! Le recours au scan 3D a permis un voyage sans encombre du Canada au Vatican...
 

C’est le projet du sculpteur canadien Timothy Schmalz qui voulait transformer une sculpture monumentale pour sensibiliser le public à la traite des êtres humains intitulé « Libérez les opprimés » commandée par le Vatican.

Ce spécialiste en art catholique a déjà réalisé plusieurs œuvres pour le Vatican. Sculpteur depuis 30 ans, Timothy Schmalz est également le créateur de la célèbre statue de “Jésus le sans-abri”, qui a fait les gros titres des journaux internationaux.

Pour ce voyage, deux types de productions ont été créés : à partir d’une sculpture originale en argile, 10 statues en bronze grandeur nature seront installées dans des villes du monde entier, et de plus petites versions qui seront imprimées en 3D seront envoyées à des centaines d’endroits de la planète, dont un exemplaire en particulier sera présenté au pape.

La statue est constituée d’une centaine de personnages d’une enfant mariée à un enfant soldat, en passant par de jeunes victimes de trafic sexuel, de trafic d’organes, d’esclavage sexuel, et bien d’autres. « La traite des êtres humains ne se limite pas à une seule histoire », explique Tim. Cette sculpture raconte donc les histoires d’une centaine de visages différents.

Les versions plus petites de la statue rendent immédiatement l’art plus accessible et livrable aux quatre coins du monde. Grâce au scanner 3D Leo optimisé avec le Mode HD d’Artec Studio, la sculpture de 6 mètres de long a été scannée et réduite avec succès, accompagnée des détails de chaque personnage, y compris leurs vêtements, accessoires, postures, visages, cheveux et expressions.

Un travail minutieux de reproduction

Cette gigantesque sculpture a été scannée en trois heures sur deux journées, avec deux heures supplémentaires pour téléverser toutes les données, et seulement 10 heures pour tout finaliser.

« Lorsque je scannais, il humidifiait sans cesse les modèles et veillait à ce qu’ils ne craquent pas trop, » se souvient Steve. « Terminer le scan rapidement permet de conserver l’intégrité de la sculpture. ». Pendant cette étape, plusieurs têtes de la sculpture ont été enlevées, et le travail de sculpture s’est poursuivi. Lorsque les têtes ont été replacées, elles étaient dans des positions légèrement différentes. Pour ce type de problématique, Artec studio pu jouer un rôle crucial en éditant les éléments les zones de certains scans puis les fusionner avec d’autres.

« Transformer la gigantesque statue en une version réduite pour la rendre accessible à un public plus large est quelque chose de très puissant, » reconnaît Tim, « avant de préciser que les copies réduites imprimées servent également à promouvoir les versions plus grandes. Le niveau de détail de cette statue imprimée est incroyable. Même les expressions humaines sont visibles dans ce petit scan. »

Le voyage continue

Alors que les modèles, imprimés sur des imprimantes 3D Mimaki, commencent à faire le tour du monde, de grandes statues coulées dans du bronze sont en préparation. Dans un effort visant à reproduire l’œuvre en argile dans du bronze, 10 statues, dont chacune nécessite six mois de travail, sont en cours de fabrication dans le studio que possède Tim en Chine. La première sculpture en bronze sera envoyée à une organisation de Washington D.C.

Si la première impression de la statue réduite a déjà trouvé son chemin jusqu’à Rome, sa présentation au pape a été ajournée sine die en raison des règles de distanciation sociale en vigueur au Vatican. Pour l’heure, il reste toutefois beaucoup de travail à accomplir pour diffuser cette sculpture le plus largement possible.

https://www.artec3d.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: