En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SPIE participe activement au premier champ éolien offshore français à Saint-Nazaire

Publication: 21 septembre

Partagez sur
 
La division Industrie de SPIE Industrie & Tertiaire, filiale française du groupe SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, participe activement au déploiement du premier parc éolien en mer français à Saint-Nazaire (44)...
 

Pour renforcer son offre et soutenir sa position d’acteur de référence sur le marché en plein essor des Energies Marines Renouvelables (EMR), la division Industrie de SPIE Industrie & Tertiaire a annoncé en septembre 2020 la création d’un nouveau département « Services Navals & Energies Marines ». Reconnue pour ses compétences techniques et sa capacité à résoudre des problématiques complexes, elle s’est mobilisée pour participer activement au déploiement du parc éolien en mer de Saint-Nazaire, dont l’installation s’achèvera à horizon fin 2022. Premier parc éolien offshore français, celui-ci produira 1/5ème de la consommation électrique des foyers de la Loire-Atlantique. Dans le cadre de son déploiement, la division Industrie s’est ainsi vu confier plusieurs lots techniques.

La réalisation d’un banc d’essai pour les turbines

La division Industrie a réalisé à Saint-Nazaire le banc d’essai qui permettra de valider le bon fonctionnement des turbines du futur parc éolien en mer. SPIE est intervenu de la conception à la réalisation de ce banc d’essai, doté d’un portique de 20 mètres de haut destiné à manipuler les câbles au-dessus des nacelles d’éoliennes, dont la puissance de la turbine s’élève à 6 MW. Ce projet a pu être réalisé par les équipes locales expertes en haute tension.

La préservation et le monitoring 4.0 des éoliennes

Les nacelles des éoliennes sont produites au sein de l’usine de Montoir de Bretagne (44) puis déplacées et stockées sur le hub logistique de Saint-Nazaire, situé à quelques kilomètres. La division Industrie est en charge de la préservation des 80 éoliennes qui constitueront le futur parc en mer. Ce marché consiste à réaliser des opérations de maintenance curative, préventive et prédictive avant leur installation en mer.

Dans ce cadre, les équipes ont développé une solution digitale 4.0 afin de monitorer les différents éléments des éoliennes. Grâce au déploiement d’environ 1000 objets connectés, les techniciens sont en capacité de monitorer différents paramètres et de contrôler le maintien des équipements dans des conditions définies. Ce dispositif détecte de manière continue les anomalies potentielles et permet de déclencher les actions correctives nécessaires. « Nous sommes parvenus à créer une solution sur-mesure pour assurer la surveillance des éoliennes en phase de préservation. Nous avons intégré différentes contraintes comme la distance certains éléments pouvant être stockés et déplacés à plusieurs kilomètres et également anticipé la poursuite du monitoring en mer, avant la mise en service des éoliennes », précise Xavier de Noblens, chef de département Industrie en charge de l’entité Services Navals & Energies Marines.

L’installation et le commissioning des équipements haute tension de la sous station électrique offshore

SPIE intervient également sur l’installation des équipements haute tension de la sous-station électrique offshore, à laquelle seront reliées les 80 éoliennes, afin de les raccorder au réseau en vue de sa distribution. Ce poste en mer élèvera la tension des éoliennes de 33 kV à 225 kV et sera raccordé au continent par le biais de deux liaisons 225 kV déployées en mer (sur 33 kilomètres) et sur terre (27 kilomètres). La division Industrie s’est par ailleurs vu confier le commissioning des installations haute tension de la sous-station et de son système de supervision, visant à contrôler la bonne réalisation des installations afin d’assurer leur conformité aux niveaux de performances attendus et de préparer les futures mises en service.

« Les années 2019-2020 ont marqué un tournant dans la transition énergétique en France. Les projets de champs éoliens offshores se concrétisent en France et la division Industrie dispose d’expertises pointues dans ce domaine. Elle entend ainsi prendre toute sa place sur ce marché stratégique », conclut Xavier de Noblens.

https://www.spie.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: