En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Nouveau transmetteur de pression WIKA modèle MH-3-HY

Publication: 17 septembre

Partagez sur
 
L’hydrogène va contribuer à la transition énergétique et écologique dans différents secteurs industriels, notamment dans celui des transports. Et les transmetteurs de pression WIKA MH-3-HY sont les meilleurs alliés pour cette application spécifique...
 

Comme on le sait, il existe une pression croissante dans le monde entier pour réduire l’impact environnemental des transports. L’hydrogène ouvre la voie vers une ère de mobilité durable, neutre en carbone, voire sans carbone, à court et à long terme. La demande croissante pour ces moteurs à zéro émission se concentre actuellement et avant tout sur les véhicules commerciaux. En Suisse, par exemple, "l’Initiative mobilité H2", en collaboration avec un grand constructeur automobile, vise à introduire sur les routes 1 600 camions à hydrogène d’ici 2025.

Ce type de véhicule à hydrogène stocke le gaz dans des réservoirs à haute pression, environ 700 bar. Cette compression oblige à particulièrement renforcer les réservoirs et rend donc leur coût et leur poids élevés. La pression dans les réservoirs doit être surveillée et il est impératif qu’ils disposent d’instruments de mesure de pression fiables et certifiés pour travailler avec l’hydrogène. Les atomes d’hydrogène sont extrêmement petits et, en raison de cette propriété, peuvent même pénétrer dans des matériaux solides grâce à un processus connu sous le nom de perméation. Avec le temps, les transmetteurs de pression cessent de fonctionner à cause de ce processus.

Pour ce type d’application, des transmetteurs de pression haute performance et haute précision sont nécessaires pour surveiller les réservoirs des véhicules de manière fiable et sûre. Une large plage de température doit également être couverte, car de fortes fluctuations de température peuvent se produire dans les réservoirs d’hydrogène. Il ne faut donc pas négliger les principaux facteurs à prendre en compte lors du choix d’un transmetteur de pression pour les réservoirs d’hydrogène :

- Plage de pression : une pression plus faible augmente la durée de vie du capteur.

- Température : le flux de gaz à travers la membrane du capteur augmente à des températures plus élevées, il est donc important de considérer le type de matériau à utiliser pour les parties en contact avec le fluide.

- Épaisseur de la membrane : le flux de gaz est inversement proportionnel à l’épaisseur de la membrane. L’épaisseur de la membrane peut également doubler considérablement la durée de vie du capteur.

- Surface de la membrane : le flux de gaz est directement proportionnel à la surface de la membrane.

WIKA propose comme solution pour de telles applications le transmetteur de pression MH-3-HY : un capteur de pression spécialement développé pour être utilisé dans les véhicules équipés de piles à combustible à hydrogène, avec une grande résistance aux chocs et aux vibrations. Grâce à la cellule de mesure à couche mince soudée hermétiquement, des matériaux d’étanchéité supplémentaires ne sont pas nécessaires. Contrairement à d’autres technologies de capteurs sur le marché, la cellule de mesure n’a pas de remplissage d’huile.

https://www.wika.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: