En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’EBA250 Battery Academy entre dans sa phase opérationnelle

Publication: 17 septembre

Partagez sur
 
Dans le courant de l’été, l’Académie de l’Alliance Européenne des Batteries (EBA), pilotée par EIT InnoEnergy, a signé ses deux premiers accords-cadres avec l’APAVE et l’IFP Training pour déployer des formations visant à requalifier les employés de l’industrie automobile et énergétique en France...
 

Les formations seront axées sur l’électromobilité, le stockage résidentiel et le stockage d’énergie distribuée, afin de répondre à la demande croissante d’une main-d’œuvre hautement qualifiée dans l’industrie des batteries.

L’EBA250 Battery Academy a été initiée par EIT InnoEnergy en 2021 dans le but de former 150 000 salariés en France et 800 000 en Europe d’ici 2025. L’EBA250 Battery Academy s’appuie sur un catalogue de 30 formations qui seront dispensées en ligne ou en physique et qui reposent sur des formats pédagogiques innovants tels que la réalité augmentée. Dès 2022 et jusqu’en 2025, et sur la base des retours d’expérience, le catalogue des formations sera élargi afin de couvrir plus largement les besoins, et ce à différents niveaux de qualification.

Les organismes de formation s’engagent...

Actif depuis 1975, L’IFP Training est un organisme de formation reconnu dans le secteur du pétrole et du gaz, et qui souhaite diversifier son activité et répondre aux besoins des nouveaux marchés. L’IFP Training compte utiliser son savoir-faire historique en grande partie transférable sur le domaine des batteries pour assurer la reconversion de nombreux salariés du secteur de l’Oil & Gas et apporter les compétences nécessaires d’une part aux gigafactories en développement en France ; et d’autre part à tous les nouveaux métiers liés au stockage stationnaire.

Loïc Du Rusquec, Directeur Marketing à l’IFP Training : « IFP Training a l’ambition de contribuer à la transition énergétique, en France et dans le monde, en développant et certifiant les compétences requises des professionnels de l’industrie pour répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain. Nous sommes donc motivés par la mission particulière d’EIT InnoEnergy de soutenir la formation dans le domaine des énergies durables dans le but d’accélérer la transition énergétique. Notre métier est de mobiliser l’expertise et la pédagogie nécessaires pour construire des parcours de formation de référence.

En collaborant avec EIT InnoEnergy, nous avons l’ambition de nous rapprocher des acteurs de l’écosystème émergent des batteries en Europe, d’analyser finement le besoin en compétences et de mieux faire connaitre notre offre de services. »

L’APAVE est un groupe international spécialisé dans la gestion des risques et la performance industrielle axé sur des domaines tels que l’inspection, la formation et le soutien technique. Déjà leader dans la formation des installateurs de bornes de recharge électrique, l’APAVE a décidé de s’engager pour développer les compétences de la future industrie des batteries en France.

Thibault GOUSSET, directeur formation chez APAVE : « Depuis 150 ans aux côtés de ses clients pour accompagner les révolutions technologiques, Apave propose des services et des expertises autour de 5 métiers : l’inspection, la formation, les essais et mesures, la certification et labellisation, le conseil et l’accompagnement technique. Le secteur d’activités des transports avec toutes les mutations (technologique, écologique...) qu’il embarque constitue un des 4 secteurs prioritaires de développement du Groupe Apave. C’est donc fort logiquement qu’Apave a décidé de s’engager pour développer les compétences des salariés et futurs salariés de la filière batteries en France. La conception, la production, la maintenance et le recyclage des batteries nécessitent en effet la création d’un écosystème dédié et constituent un formidable réservoir pour la création des « emplois verts » de demain. »

Karine Vernier, CEO d’EIT InnoEnergy France : « Nous souhaitons enrichir le panel d’organismes de formation qui travaillera à nos côtés ; nous avons d’ailleurs des discussions avancées avec certains, ce qui est très important pour nous car ces organismes sont des facteurs de démultiplication de l’EBA250 Battery Academy en France. ».

Le partenariat avec l’EBA250 Battery Academy sera mis en œuvre en 2 étapes :

- Le mois d’octobre sera dédié à une phase de « formation des formateurs » réalisée par les experts pédagogiques d’EIT InnoEnergy (afin de certifier des experts batteries qui auront en charge d’accompagner les apprenants de la plateforme).

- Les premières formations de salariés débuteront à partir de novembre. L’objectif est, pour chacun des organismes, de former 300 personnes d’ici la fin de l’année.

Les industriels au rendez-vous...

En juillet dernier, la France était devenue le deuxième pays européen à signer un accord avec son gouvernement pour mobiliser des fonds budgétaires afin de soutenir la formation ou la reconversion des salariés dans les nouveaux métiers liés à la transition énergétique. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises françaises manifestent déjà un fort besoin de formation de leurs salariés.

Gilles Moreau, Chief Innovation Officer chez VERKOR : « Nous avons décidé d’intégrer les formations EBA Academy dans notre cursus d’accueil de nos nouveaux embauchés, tout salarié intégrant Verkor suivra une formation de base, et pour les salariés les plus techniques, une formation sur l’électrochimie. »

Pierre TRAN-VAN, expert en électrochimie chez le Groupe RENAULT : « Pour Renault, la formation est une priorité, en particulier dans le contexte d’acquisition de toutes les compétences nouvelles que requiert l’électrification des véhicules. Dans ce contexte de développement de compétences, voire de reconversion, toute initiative pour construire des formations qui associent théorie et pratique expérimentale à vocation industrielle dans le domaine des batteries présente un intérêt évident.

En tant que pionnier du véhicule électrique, Renault a déjà développé de fortes compétences internes sur le périmètre des batteries depuis une vingtaine d’années, mais c’est un périmètre où la technologie est encore en pleine évolution. C’est aussi pour cela que nous devons encore et toujours amplifier notre effort de formation, permettant en particulier à nos équipes de manipuler de vrais objets en complément des approches plus théoriques et numériques. »

https://www.innoenergy.com/

https://www.eba250.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: