En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Autogriff vise 90% des réparations sans pièce de rechange

Publication: 2 septembre

Partagez sur
 
L’expert de l’e-carrrosserie défend une démarche éco-responsable du métier de carrossier afin de limiter la consommation de ressources, tout en réalisant des économies substantielles pour ses clients...
 

Chez Autogriff, en moyenne 85% des réparations sont effectuées sans avoir recours à des pièces de rechange. Un effort environnemental prôné par l’entreprise afin de réduire son empreinte environnementale et apporter à ses clients une réponse au niveau de leurs exigences RSE. Pour l’instant 75% des pièces sont réparées dans le cadre des sinistres, et déjà au-delà de 95% dans le cadre des restitutions. Notre objectif est d’atteindre les 90% également sur la partie sinistre. commente Franck Keller, fondateur d’Autogriff.

Pour parvenir à ces résultats, Autogriff mise sur une stratégie double. D’une part, elle procède à un recrutement sélectif de ses artisans carrossiers partenaires, qui maîtrisent l’art de la remise en état de la carrosserie. Ils sont actuellement plus de 700 sur le territoire, et une vingtaine de nouveaux partenaires sont recrutés tous les mois. Afin de garantir les meilleurs résultats sur la durée, Autogriff les évalue après chaque intervention.

D’autre part, Autogriff s’appuie sur une cellule d’experts en interne. Composée d’un grand nombre de carrossiers de métier, elle permet d’apporter des chiffrages précis prenant en compte l’ensemble des coûts liés à la réparation pour le client (franchises d’assurances, franchises loueurs, abattement loueurs, volume de la flotte, typologie de la flotte, etc.). Grâce à cette fine analyse, l’entreprise est en mesure de proposer une prestation sur-mesure qui, en passant par la réparation au lieu d’un changement de pièce, permet de diviser les coûts par 3 voire 4.

Enfin, pour aller plus loin dans l’effort environnemental, les carrossiers partenaires du réseau ont également l’obligation de recycler l’ensemble des pièces et matériaux utilisés en atelier.

« La réparation d’un véhicule plutôt que l’achat de pièces neuves est une véritable démarche éco-responsable où tout le monde s’y retrouve. Elle permet d’améliorer la performance RSE des entreprises et faire chuter le montant de leurs factures. Elle favorise également nos carrossiers à travers une tarification plus juste de leur travail, » ajoute Franck Keller.

Pour Richard Teyssier, Area General Manager de Puma : « L’engagement environnemental et sociétal d’Autogriff est un véritable atout. En effet, Puma est une entreprise pionnière par sa démarche responsable au sein de l’univers du sport lifestyle. Notre nouveau siège à Strasbourg a été pensé dans une démarche vertueuse. Bientôt, 9 produits sur 10 seront fabriqués à partir de matériaux et techniques durables. »

Notre engagement pour la planète doit aussi rayonner au niveau de notre écosystème. C’est pourquoi nous avons été sensibles à la démarche d’Autogriff de limiter l’emploi de pièces de carrosserie neuves tout en valorisant le savoir-faire des artisans carrossiers.

https://www.autogriff.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: