En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Agnès PANNIER-RUNACHER annonce la feuille de route 2021-2022

Publication: 11 juillet

Partagez sur
 
Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, a rendu publique sa feuille de route pour 2021-2022...
 

Créé le 5 mars 2019 auprès du Conseil national de l’industrie (CNI), le Conseil pour la Mixité dans l’Industrie a pour objectif de mettre en œuvre un programme d’actions concrètes pour augmenter le nombre de femmes dans l’industrie, faciliter leur accès à des fonctions de responsabilité, ainsi qu’à des fonctions opérationnelles et de R&D où elles sont statistiquement peu représentées. Cette démarche répond au souci d’offrir aux femmes des carrières professionnelles attrayantes leur permettant de valoriser leur potentiel, ainsi qu’au souci d’élargir le vivier de compétences de l’industrie dans un contexte de difficultés de recrutement et d’amélioration de la compétitivité de notre économie.

Placé sous l’égide de la ministre déléguée chargée de l’Industrie, le Conseil est composé des personnalités suivantes :

- Sylvie Leyre, présidente du conseil, ex DRH de Schneider France, auteure du rapport ayant donné naissance à l’index de mesure des écarts salariaux entre les femmes et les hommes pour la loi EgaPro ;

- Philippe Darmayan, personnalité qualifiée ;

- Margaret Johnston-Clarke, directrice internationale de la diversité et de l’inclusion pour le groupe L’Oréal ;

-  Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT ;

- Christelle Toillon, déléguée syndicale CFE-CGC et élue CSE pour le groupe Stellantis ;

- Nathalie Vaxelaire, Présidente TRANE, vice-présidente UIMM Lorraine.

Pour mettre en œuvre la feuille de route 2021-2022, de nouvelles personnalités rejoignent le Conseil :

- Cécile Cantrelle, présidente-directrice générale d’Alsapan ;

- Alexandre Saubot, président de France Industrie

Outre les mesures transversales qu’il a suggérées ou soutenues (allongement du congé paternité, quotas dans les comités exécutifs et les organisations représentatives, etc.), le Conseil pour la Mixité dans l’Industrie a porté des actions concrètes en faveur de plus de parité et d’égalité dans le secteur, dont trois actions particulièrement importantes :

- Le collectif IndustriElles : ce collectif a pour objectif de rendre visible les talents féminins dans l’industrie quels que soient leurs niveaux de responsabilité et d’en faire des ambassadrices et des rôles modèles auprès des jeunes générations. Il réunit également tous ceux hommes et femmes qui souhaitent contribuer à la promotion des femmes dans l’industrie. Les membres ont été invités à s’inscrire via le formulaire en ligne sur https://www.semaine-industrie.gouv.fr/. Un groupe professionnel a été lancé sur LinkedIn afin de faciliter les échanges et permettre d’organiser des événements.

- La charte pour une représentation mixte dans les jouets : la première charte pour une représentation mixte des jouets a été signée le 24 septembre 2019 par les acteurs du jouet (fabricants, distributeurs, associations), le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance et le secrétariat d’Etat à la Protection de l’Enfance. La charte 2020 a été signée le 24 septembre 2020, par les mêmes signataires rejoints par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) pour les acteurs du commerce en ligne, la fédération du commerce coopératif et associé et l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), ainsi que par des associations de la petite enfance.

- Le guide des bonnes pratiques innovantes en matière d’égalité femmes-hommes : le 21 juillet dernier, le Conseil a publié un guide des bonnes pratiques innovantes en matière d’égalité femmes-hommes recueillies auprès des entreprises et organisations professionnelles. Il détaille 30 bonnes pratiques autour de trois grands axes : attirer les femmes dans l’industrie, garder les talents féminins dans l’industrie, permettre aux femmes d’évoluer dans l’industrie.

Le Conseil a d’ores et déjà accompagné une étude menée par les organisations syndicales pour évaluer l’impact de la crise sanitaire sur les femmes dans l’industrie. En 2021-2022, il veut poursuivre les actions lancées qui nécessitent un investissement au long cours, parmi lesquelles :

- La publication d’une version internationale du guide des bonnes pratiques innovantes pour la mixité en entreprise ;

- La réflexion avec les acteurs de la filière pour une représentation mixte des jeux vidéo ;

- L’accompagnement des écoles d’ingénieurs (Mines & Télécoms) pour desserrer les goulets d’étranglement qui limitent les candidatures de jeunes femmes dans l’industrie et assurer une pleine réussite aux jeunes filles ;

- La valorisation des femmes du réseau IndustriElles.

Pour la feuille de route 2021-2022, le Conseil se donne trois nouveaux axes de travail pour améliorer la mixité et l’égalité professionnelle dans l’industrie :

1. Travailler sur le moment de l’orientation, avec les différents acteurs (conseillers, parents, jeunes) pour attirer les jeunes filles vers les métiers de l’industrie.

2. Étendre les engagements pris par les grandes entreprises sur la mixité aux entreprises de sous-traitance et en particulier celles qui emploient des femmes en situation d’invisibilité.

3. Approfondir les actions de sensibilisation et de lutte contre le sexisme au sein des entreprises.

Agnès Pannier-Runacher a déclaré : « En parallèle du projet de loi Castaner-Rixain sur l’égalité professionnelle, il nous faut poursuivre nos actions sur l’ensemble des freins qui limitent la présence des femmes dans l’industrie en particulier et l’économie en général. La lutte contre les stéréotypes doit devenir partout un dispositif concret permanent. Cette nouvelle feuille de route pousse plus loin le changement de paradigme culturel sur la mixité en s’intéressant à des moments clés de la carrière des femmes comme l’orientation, en mettant en lumière les femmes invisibilisées ou en améliorant encore notre réactivité systémique face aux violences faites aux femmes. Je souhaite que l’industrie soit un marqueur et surtout un accélérateur de la mixité dans les entreprises. »

https://www.entreprises.gouv.fr/

https://www.gouvernement.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: