En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Masternaut lance MoveElectric

Publication: 7 juin

Partagez sur
 
Une nouvelle solution de transition et de gestion de flotte. Parallèlement à ce lancement Masternaut dévoile les résultats d’une étude qui montre que 2,2 millions de véhicules utilitaires légers pourraient passer à l’électrique dès aujourd’hui...
 

​Masternaut​, filiale du groupe Michelin et l’un des principaux fournisseurs de services et solutions de flotte connectée, dévoile MoveElectric, sa nouvelle solution destinée à faciliter la gestion des flottes d’entreprise lors de leur transition des véhicules à moteurs à combustion interne vers des véhicules électriques.

L’outil de transition MoveElectric de Masternaut permet aux gestionnaires de flotte d’identifier les trajets susceptibles d’être effectués par un véhicule électrique au lieu d’un véhicule à moteur à combustion interne. La solution s’appuie pour cela sur l’ensemble des paramètres correspondants aux besoins de l’entreprise et aux habitudes de travail. En comparant en temps réel les données des véhicules thermiques avec celles des véhicules électriques, les entreprises peuvent désormais déterminer quels modèles de véhicules électriques sont les plus adaptés à leur flotte.

Grâce aux données exhaustives de MoveElectric s’appuyant sur un usage réel de leur parc, les gestionnaires de flottes peuvent mesurer et démontrer les avantages de la transition vers des véhicules électriques, que ce soit en termes d’efficacité, de réduction des émissions de CO2 ou d’économies financières. Ces informations permettront également d’exploiter les données afin de mieux gérer la feuille de route vers l’électrification des flottes afin de répondre aux exigences gouvernementales. Ainsi, d’après la loi d’orientation des mobilités, les entreprises possédant plus de 100 véhicules devront compter au moins 10 % de voitures à faibles émissions de CO2 dès 2022 et au moins 50 % d’ici à 2030.

Le lancement de MoveElectric s’inscrit dans la stratégie de développement de mobilités durables de Michelin. Elle vise à faire de Michelin l’une des entreprises les plus innovantes, responsables et performantes au niveau mondial sur l’ensemble de ses dimensions : économiques, environnementales, sociales et sociétales.

« La transition vers l’électrique est un défi logistique et nos clients doivent être en mesure de pouvoir effectuer une analyse de rentabilité avant de changer les choses. La plateforme MoveElectric évite d’avoir à se fier à des estimations. Tout est calculé en lisant les informations provenant directement des véhicules actuellement utilisés. Cela nous permet de donner à nos clients une lecture très précise de ce qui est immédiatement réalisable sans perturber le flux de travail ou l’efficacité », précise Alberto De Monte, directeur du segment commercial OEM, EV et mobilité durable chez Masternaut

Quel impact sur le secteur actuel des flottes automobiles ?

Masternaut a analysé les données de 37 252 véhicules sur une année afin de déterminer globalement dans quelles mesures les véhicules électriques pourraient déjà remplacer les véhicules à moteur à combustion interne. Plus précisément, cette étude a analysé les voitures de flotte et les véhicules utilitaires légers effectuant quotidiennement moins de 200 km, bien que certains fabricants de véhicules aient récemment lancé de nouveaux modèles avec une autonomie de 300 km par jour. L’outil a été développé en étroite collaboration avec des clients, afin de rendre le processus de transition le moins contraignant possible. L’un des principaux objectifs est de proposer une solution intuitive à utiliser et reflétant, avec une grande précision, le fonctionnement réel du parc automobile.

L’étude démontre que les exploitants du parc automobile français pourraient remplacer 43% de leurs véhicules actuels par des véhicules électriques dès aujourd’hui. Cette transition des véhicules utilitaires légers à moteur à combustion interne vers les véhicules électriques pourrait contribuer à réduire les émissions de 11,4 millions de tonnes de CO2. En électrifiant 43% des véhicules utilitaires légers, ce qui est à la portée de la plupart des flottes en opération, les émissions totales de CO2 du transport diminueraient de 9% par rapport à 2019, alors que les émissions de CO2 dues aux transports en France n’ont diminué que de 4,5 % en 19 ans, de 2000 à 2019. Par ailleurs, le passage à l’électrique permettrait aux opérateurs de flotte de réduire les coûts de carburant de 75% sur les véhicules remplacés en électrique.

« Nos recherches montrent qu’il est déjà possible de faire passer une grande partie des flottes existantes aux véhicules électriques et que “l’angoisse de l’autonomie" est, dans la majorité des cas, sans fondement. Une planification anticipée de la transition est essentielle pour saisir les opportunités qui s’offrent aux flottes et mieux se préparer aux différentes échéances réglementaires d’ici à 2030. La transition vers l’électrique permettra aux opérateurs de flottes de simultanément réduire leur coût total de possession et de diminuer les émissions de CO2. Le cycle normal de remplacement des véhicules étant de 4 à 5 ans, il est peu probable que les exploitants de parcs automobiles engendrent des coûts supplémentaires lors de la transition vers l’électrique puisque celle-ci s’effectuera naturellement », conclut Alberto de Monte.

https://www.masternaut.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: