En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SRETT fait entrer la télésurveillance médicale dans une nouvelle ère

Publication: 3 juin

Partagez sur
 
La solution la plus complète pour le suivi à distance des insuffisants respiratoires et des malades Covid oxygénorequérants. La télésurveillance peut prévenir plus d’une hospitalisation sur deux due à des exacerbations...
 

SRETT, entreprise française innovante, pionnière de la télésurveillance des malades respiratoires, annonce son ambition d’être le fournisseur de référence des prestataires de soins à domicile et des hôpitaux pour le suivi à distance des patients, chroniques et aigus, traités par oxygène.

Les maladies respiratoires chroniques constituent la 3e cause de mortalité dans le monde. En France, la télémédecine appliquée à la prise en charge des maladies respiratoires connaît une accélération, favorisée à la fois par les dernières avancées technologiques et les besoins nés de la crise de la Covid-19.

SRETT a développé un environnement numérique de travail unique permettant aux professionnels de santé de surveiller leurs patients à distance, quels que soient les dispositifs connectés qu’ils utilisent. Basée sur cette expertise, la solution TeleOx Seren de SRETT est la seule offre de télésurveillance complète pour l’oxygénothérapie à domicile. Elle permet de mesurer à la fois les paramètres vitaux (saturation, fréquence cardiaque et fréquence respiratoire) et la quantité d’oxygène délivré aux personnes souffrant d’insuffisance respiratoire, afin de prendre au plus tôt les décisions médicales adaptées. Une infirmière examine les données deux fois par jour sur la plateforme Vestalis et fait appel au médecin lorsqu’une analyse est nécessaire.

Un nouveau paradigme

Cette solution TeleOx Seren est utilisée3 dans la Covid-19 depuis mars 2020 à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière (Paris), en lien avec plusieurs prestataires de santé à domicile membres de la Fédération des PSAD : LVL Médical, Vivisol et Asten Santé. D’abord conçu pour les patients hospitalisés, le test s’est étendu dès novembre 2020 à la télésurveillance à domicile. Le rapport d’expérimentation du 29 avril 2021 évalue la solution de SRETT comme « une solution fiable et complète en vue d’une opérabilité à large échelle » et note qu’« en vue d’une télésurveillance aiguë de la désaturation, [elle] semble à ce jour la plus pertinente. »

Un nouveau paradigme se dessine ainsi pour le monitoring à distance des malades respiratoires chroniques. Utilisé en routine pour des maladies comme l’apnée du sommeil et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), il permet désormais également de suivre les malades en phase aiguë et ainsi d’éviter des hospitalisations.

« La pandémie de Covid-19 a révélé le besoin crucial de surveillance à distance pour prendre en charge les patients souffrant de troubles respiratoires aigus, en s’appuyant sur une solution capable à la fois de mesurer l’oxygène délivré et de détecter les insuffisances respiratoires », commente le professeur Jesus Gonzalez, chef de service réhabilitation respiratoire de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) et coordonnateur du groupe d’assistance ventilatoire et oxygène (GAVO2) de la Société de pneumologie de langue française (SPLF).

Les perspectives sont majeures non seulement pour les patients Covid ou touchés par de futurs virus respiratoires, mais aussi pour ceux souffrant de BPCO. « L’approche menée avec SRETT dépasse les expérimentations antérieures. En collectant en routine les données nécessaires pour entraîner des algorithmes prédictifs, il devient possible de prévoir les exacerbations de BPCO et de déclencher des interventions préventives », complète le Pr Gonzalez.

Un outil d’aide à la décision

La télésurveillance des malades respiratoires à domicile par la solution de SRETT a montré qu’elle pouvait améliorer l’observance de 20%4 et réduire de 40% le délai d’intervention médicale5. Grâce à la télésurveillance, les patients traités par Ventilation Non Invasive à domicile ont également 2,4 fois moins de risques d’être hospitalisés en raison d’exacerbations aiguës1.

« La crise sanitaire est un révélateur des besoins croissants d’optimiser la télésurveillance des affections respiratoires. Notre savoir-faire déjà reconnu en Europe et au Japon exploite les technologies les plus avancées de traitement des données, pour en faire des informations opérationnelles à destination des pneumologues et des acteurs du soin à domicile. Afin de faciliter leur pratique, notre outil d’aide à la décision thérapeutique s’interface avec tous les environnements logiciels et dispositifs connectés du marché », déclare Philippe Salamitou, président et fondateur de SRETT.

La société poursuit son développement et travaille notamment d’ores et déjà sur une nouvelle génération d’algorithmes prédictifs pour la détection précoce des exacerbations de BPCO.

https://www.srett.com/

https://vestalis-vision.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: