En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Hisense mise sur l’autoréparation en s’engageant avec Spareka

Publication: 2 juin

Partagez sur
 
Le quatrième fabricant mondial de téléviseurs prend le virage de la réparabilité en signant un partenariat avec Spareka...
 

Hisense , acteur de premier plan sur le marché de l’électronique grand public et de l’électroménager, s’engage aux côtés de Spareka, pionnier de l’anti-gaspillage électroménager, et prend le virage de l’économie circulaire. Avec ce partenariat, Hisense mise sur l’autoréparation de ses produits et vise un haut indice de réparabilité, note sur dix permettant aux consommateurs de choisir des appareils réparables. Pour Spareka, il s’agit du premier partenariat signé en direct avec un fabricant, un signal fort pour le marché.

Faciliter la réparation pour répondre à la demande du marché

Il y a quelques années, la majorité des fabricants limitaient la vente de pièces détachées à leurs réparateurs agrées afin d’empêcher toute réparation par les particuliers eux-mêmes. Aujourd’hui, les consommateurs veulent pouvoir autoréparer à moindre prix, pour éviter de jeter et remplacer. Accompagnée par de nouvelles lois, comme la loi anti-gaspillage pour une économie circulairel’indice de réparabilité, cette prise de conscience écologique modifie les comportements de consommation.

Pour adresser ce nouveau besoin, certains acteurs engagés repensent leurs modèles. Hisense mise sur l’autoréparation pour proposer une offre de produits durables et réparables.

« En tant que 4ème fabricant mondial de téléviseurs ou encore de réfrigérateurs, notre engagement a toujours été de rendre accessibles et abordables des produits fiables et à la pointe de la technologie afin d’accompagner les consommateurs au quotidien. Miser sur l’autoréparation, avec un acteur pionnier comme Spareka, nous permettra d’offrir des produits encore plus durables. » explique Rémy Journé chez Hisense France. « Nous travaillons en continu au perfectionnement de nos gammes afin d’éviter les pannes en premier lieu. Mais nos produits étant partie intégrante du quotidien d’un foyer, avec un fort taux d’utilisation, il est impossible d’éviter quelques déconvenues liées à l’usage. Grâce à la plateforme Spareka, nous sommes maintenant assurés que nos consommateurs sont entre de bonnes mains pour profiter, le plus longtemps possible, de nos produits. »

Améliorer la disponibilité des pièces détachées aux particuliers

Le critère 3 « disponibilité des pièces détachées » de l’indice de réparabilité évalue les fabricants sur la durée de mise à disposition des pièces ainsi que sur le délai de livraison de celle-ci. Les réparations étant souvent urgentes, le consommateur sera en effet bien plus enclin à réparer lui-même si la pièce détachée est livrée rapidement.

C’est pourquoi Hisense a fait le choix de travailler avec Spareka. L’ensemble des pièces de la marque sont accessibles sur la plateforme d’aide à la réparation spareka.fr. Les outils pédagogiques gratuit accompagnent les visiteurs en panne en quelques clics : les clients de la marque pourront diagnostiquer leur panne gratuitement, commander la pièce détachée Hisense et autoréparer avec le tuto adapté.

« Ce partenariat avec Hisense est le premier que nous signons avec un fabricant. C’est un signe fort. Aujourd’hui, les fabricants ont un rôle à jouer : concevoir des produits réparables et tout faire pour que vous, comme moi, puissions allonger la durée de vie de ses appareils de la maison. C’est un enjeu écologique mais aussi une question d’image de marque : plus personne ne fait confiance aux marques « jetables », » explique Geoffroy Malaterre, fondateur de Spareka.

Réparer soi-même, soit réconcilier fin du monde et fin du mois

D’antan, la réparation était une habitude, un réflexe. Lorsqu’un objet tombait en panne, il était réparé, revendu, échangé, il avait plusieurs vies. Aujourd’hui, le premier frein à la réparation est son coût. Selon une étude de l’ADEME, un consommateur ne répare pas si la réparation coûte plus de 30% du prix du produit neuf. Ainsi, notre production mondiale de déchets électriques et électroniques s’élève à plus de 53 millions de tonnes. En hausse constante, le gaspillage électroménager est un des plus gros facteurs de pollution au monde.

Pour inverser cette tendance, réparer doit redevenir un automatisme. Depuis 2012, Spareka développe des outils pédagogiques comme des diagnostics de panne gratuits et des tutos de réparation pour apprendre aux français à réparer. Hisense est le premier fabricant à rejoindre Spareka dans cette mission. Depuis quelques semaines déjà et pour 40€ en moyenne, les deux entreprises permettent aux citoyens d’allonger la durée de vie des appareils du quotidien. Hisense et Spareka se réjouissent tous deux de ce partenariat réussi et du message fort envoyé au marché : pour le bien de la planète, comme pour celui des consommateurs, il est temps de changer nos habitudes.

https://www.hisense.fr/

https://www.spareka.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: