En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

SICK France : un nouveau dispositif RFID facile à intégrer et flexible

Publication: 25 mai

Partagez sur
 
Facilité d’intégration et courtes portées de lecture Flexibilité lors de l’installation grâce à trois modèles et intégration facile via IO-Link...
 

Le RFH5xx est le nouveau dispositif de lecture/écriture RFID HF de SICK pour la lecture d’objets à courte distance (<10 cm) dans les processus de fabrication et intralogistiques en boucle fermée. Disponible sous trois formes et tailles différentes, il offre ainsi plus de flexibilité lors de l’intégration dans les machines.

Les zones de détection clairement définies des dispositifs d’écriture/lecture RFH5xx assurent une fiabilité de lecture unique des transpondeurs, même à de très petites distances de l’objet. En même temps, sa conception peu encombrante offre une grande flexibilité de montage dans les applications où l’espace est compté. Utilisées en conjonction avec le maître IO-Link SIG200, les données lues peuvent être intégrées dans une grande variété de systèmes de bus de terrain ou transmises directement à des systèmes informatiques de niveau supérieur via REST API.

Le RFH5xx complète le portefeuille des dispositifs RFID de SICK avec des portées de lecture allant jusqu’à 80 mm, telles qu’elles sont généralement utilisées pour l’identification des supports de pièces dans les chaînes de montage ou les systèmes de convoyeurs aériens. Grâce au logiciel de configuration SOPAS ET, la mise en service initiale des appareils est rapide et facile et ne nécessite aucune connaissance des automates.

Le filtre RSSI (Received Signal Strength Indicator) intégré permet à l’utilisateur d’adapter la zone de lecture à son application. Les transpondeurs environnants sont ainsi filtrés, ce qui garantit des communications rapides et fiables au sein du processus. L’interface IO-Link et le protocole COM3, qui offrent un taux de transmission de 230,4 kBaud et une taille de données de processus de 32 octets, prennent en charge une gamme complète de tâches de lecture et d’écriture sans causer de retard dans le processus de transport des données.

https://www.sick.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: