En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Ondes magnétiques : Continental s’appuie sur la simulation numérique d’Ansys

Publication: 23 mai

Partagez sur
 
Les véhicules étant de plus en plus connectés, les systèmes radio-communicants représentent une part importante du secteur d’activité du groupe Continental dans les technologies embarquées...
 

La commercialisation de ce type de produits nécessite néanmoins de s’assurer de la bonne protection des individus face aux émissions radiofréquences. Cela passe donc par une certification de conformité d’exposition du corps humain aux ondes électromagnétiques, le Débit d’Absorption Spécifique (DAS) étant l’un de ces critères les plus connus.

Ansys, leader des logiciels de simulation numérique, a mis au service du groupe Continental sa plateforme EDT-HFSS, un outil de simulation utilisé dans les processus de développement et d’homologation. Les récentes évolutions de ce logiciel intègrent les derniers standards IEC de calcul de DAS, un avantage réel pour la validation des résultats auprès des organismes de certification.

La simulation numérique permet en effet d’imaginer et d’optimiser la conception de nouvelles solutions technologiques et d’accélérer les développements, mais également d’anticiper la conformité d’exposition aux ondes radiofréquences des appareils tels que la téléphonie mobile GSM pour les fonctions E-call, Wifi ou Bluetooth. Il est ainsi possible de converger plus rapidement vers des technologies conformes pour répondre aux exigences règlementaires en paramétrant les puissances d’émission mais également les distances de proximité des appareils avec le corps humain au sein de l’habitacle véhicule.

Enfin, la simulation numérique est de plus en plus intégrée dans le processus même de certification et remplace parfois certaines mesures impossibles à estimer, notamment dans le cas des puissances absorbées dans un corps humain par exemple. Des produits tels que des chargeurs sans fils par induction magnétique pour batterie de smartphone ne pourraient pas être certifiés sans la simulation numérique lorsque les positionnements des appareils dans les véhicules sont en contact direct avec les utilisateurs. Les organismes gouvernementaux sont actuellement en cours de définition et de consolidation des réglementations pour ces produits de chargement. Ce projet est porté au sein du groupe Continental par la business area Vehicle Networking and Information (VNI) qui développe des solutions et des services pour la mise en réseau des véhicules avec les conducteurs et les passagers, les autres véhicules, l’infrastructure et le cloud.

https://www.ansys.com/

https://www.continental.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: